Étiquette : grateful

17 Juil

Et j’ai peint toute nue dans mon salon

Marie Guibouin / Blog / / 2 Commentaires
(Non, tu ne verras pas de photo de moi toute nue dans cet article. Si tu es venu(e) pour ça, passe ton chemin ;))

Après « Et j’ai dansé pieds nus dans ma tête », c’est parti pour :

« Et j’ai peint toute nue dans mon salon » !

 

Je vais te dire un secret. J’ai toujours rêvé de peindre nue toute la journée, sur de grands murs blancs. Mais …

Je ne l’avais jamais fait.

Pourquoi ?

J’ai longtemps eu un rapport à mon corps un peu compliqué. Pas assez ceci ou trop cela. Tu vois de quoi je parle ?

Finalement, c’est plutôt récent le fait que j’accepte mon corps tel qu’il est. Et par la même occasion, je m’accepte pleinement, telle que je suis. La vie m’a appris que mon corps est un cadeau. Je touche du bois et de la peau de singe, je suis quasiment jamais malade et mon corps est en très bonne santé. Pourquoi lui infliger tant de haine alors que lui ne me donne que de l’Amour et me permet d’être mobile, de me nourrir, de parler, de chanter, de danser, de peindre, de photographier, de respirer, de sentir, de toucher, de ressentir, de vibrer, de courir, de goûter, de savourer … bref, de vivre tout simplement ?

Le corps est le véhicule de ton Âme.

Prends-en bien soin et il t’emmènera loin, très loin.

 

D’ailleurs si tu cherches une mine d’inspiration sur le rapport à ton corps, Christelle en connait un rayon sur le sujet !

 

J’ai la chance d’avoir un corps ultra résistant car pour être honnête, je lui en ai longtemps fait voir de toutes les couleurs ! Continuer à bosser alors que j’étais fatiguée, manger plus que ce qu’il réclamait, porter des choses super lourdes au lieu de demander un coup de main, avoir mal quelque part et ne pas m’écouter. Tout ça est derrière moi maintenant (bon, à part le rapport à la nourriture où je suis encore en chemin parce que je suis très gourmande et aussi parce que le stress peut me donner des fringales, mais je me soigne). 

En ce moment, quand je parle de comment c’était avant, de mes peurs d’avant, de comment j’étais avant … Quand je me retourne sur le chemin que j’ai parcouru, j’ai vraiment la sensation que c’était dans une autre vie. Alors que … Quand je réfléchis bien, je n’ai que 32 ans, alors tout ça n’est pas si loin. Pourtant, j’ai l’impression de faire des bonds de géants à chaque instant !

Pourquoi c’est une affaire d’état d’avoir peint toute nue dans mon salon ?

Déjà, n’exagérons rien, ce n’est pas une affaire d’État ! Mais pour moi c’est un pas de géant !

D’une part, parce que passer la journée à poil, disons le clairement, ce n’est pas du tout mon habitude et j’étais loin d’être à l’aise avec ça.

D’autre part, ce grand mur blanc me tendait les bras depuis un moment pour que je l’honore de jolies couleurs et moi, je me trouvais des millions d’excuses pour ne pas passer à l’action. « Et si on déménage ? » (du coup, je regardais plein de nouveaux lieux d’habitation sur le bon coin), « et si c’est moche », « et si je rate », « et si je me trompe », « et si mon amoureux n’aime pas » (excuse de merde en puissance = ça fait des plombes qu’il me dit d’exprimer ma créativité sur les murs !!!), et si et si et si … On va refaire le monde tiens !

Et soudain, dimanche matin, branle-bas de combat !!!

 

J’ai retrouvé ma peinture, mes pinceaux et c’est partiii !!!

J’ai tout installé devant moi et j’ai médité devant ce grand mur blanc. Lorsque je me suis sentie prête, j’ai ouvert les yeux, j’ai fabriqué du vert et j’ai tracé une première courbe verte. C’est la seule image qui m’était venue en méditation. Et le reste s’est déroulé tout seul, au fur et à mesure, avec facilité et fluidité. J’ai passé toute la journée à peindre. Je me sentais dans un état méditatif (et il parait que ça se voyait aussi de l’extérieur). En traçant des cercles au pinceau fin, j’ai eu envie de prendre des cours de peinture chinoise. C’est un Art que je ne connais pas du tout et je pense que c’est idéal pour travailler sur la concentration et la précision du geste.

C’est acte d’apparence anodine a réveillé énormément de choses en moi. J’ai pris conscience que j’étais capable de beaucoup plus grand que ce que j’imaginais (oui encore !). Crois-moi, nous ne sommes pas au bout de nos surprises. Et je parle aussi pour toi. Je suis sûre que tu as un/des talent(s) que tu ne t’es pas encore autorisé à exprimer.

L’envie de peindre pour moi, pour toi et l’envie d’allier la photo et la peinture m’est ENCORE revenue en pleine poire !

 

Alors Marie, tu attends quoi le déluge ???

Euh … non non, c’est bon j’ai compris. J’ai compris énormément de choses durant cette journée silencieuse en connexion avec ma créativité. Ce sont souvent dans les moments les plus simples que les plus belles révélations nous arrivent.

Le 14 juillet 2017, je me suis crée un tableau pour ne pas oublier de penser à moi. Je sais ça peut paraitre tordu, mais je l’ai fait. Dessus, il y a écrit :

  • Méditation

  • Qi Gong du Dragon

  • Marcher dehors

  • Ecrire

  • Prendre soin de mon corps

  • Manger en pleine conscience

  • Créer pour moi

Dès que j’accomplis une de ces choses, je dessine un petit cœur dans la case du jour. Moi qui n’est pas une grande adepte des tableaux, là, à l’heure où je t’écris, celui-ci me fait du bien pour mes rappeler mes essentiels à mon bien-être.

J’ai encore du boulot pour « Manger en pleine conscience » qui implique aussi de manger sainement. C’est en chemin …

Et depuis le 14 juillet, je ne mettais aucun petit cœur dans la case « Créer pour moi ». Autant dire que ça a commencé à me chiffonner. Des jours que je n’ai pas écrit pour mon livre (enfin j’ai repris ce matin), des mois que je disais que j’aimerais peindre et que je trouvais toujours 1000 choses supeeeer importantes à faire. Voir noir sur blanc que je négligeais cette partie de moi n’a pas du tout plu à mon inconscient qui m’a fait faire des trucs rocambolesques jusqu’à ce que je comprenne qu’il est primordial de prendre le temps de créer pour moi, pour encore mieux créer pour les autres.

La période estivale est propice à l’introspection. Si tu sens que tu délaisses une partie de toi depuis un moment, je te conseille de l’écrire, d’observer, de t’observer et de voir, de sentir ce qui se passe pour toi.

Je me suis aussi fait un tableau pour mon business. Ça m’aide à me concentrer et à rester focus sur ce qui est important pour moi et pour mes clients.

 

Qui aurait cru que peindre toute nue dans mon salon aurait autant éveiller ma Conscience ?

Et toi ? A quoi rêves-tu en secret ? Un rêve ultra accessible mais que tu ne t’autorises pas à matérialiser maintenant ?

Hâte de partager avec toi sur le sujet !

A très vite pour de nouvelles Aventures !!!

Marie,

Photographe de l’Âme, Révélatrice de Beauté, Éveilleuse de Conscience.

A la rencontre de la déesse en toi - Week-end Reconnexion au féminin : 26 & 27 août 2017 sur Paris

photo

Deviens qui tu es - Week-end Reconnexion en Haute-Savoie : 23 & 24 septembre 2017

Dans les montagnes
03 Juil

Témoignage d’Estelle

Marie Guibouin / Blog, Révèle la déesse qui est en toi, Témoignages / / 0 Commentaire

 » L’atelier était un moment magique hors du temps.

Un moment d’écoute de soi et de partage avec les autres déesses.

Ton atelier Marie m’a permit de lâcher prise, de prendre soin de moi et d’écouter mon intuition.

J’en suis ressortie légère, la tête pleine de bons moments et emplie d’une immense énergie créatrice.

Maintenant, je n’ai plus aucun doute je suis bien une déesse ! « 

Révèle la déesse qui est en toi

Estelle a participé à l’atelier « Révèle la déesse qui est en toi« . Aujourd’hui elle révèle de plus en plus la déesse qui est en elle. D’ailleurs si tu es curieux/se, Estelle partage beaucoup sur son blog « Révèle tes potentiels » au gré de ses inspirations, intuitions, découvertes… Je t’invite à découvrir son univers <3 <3 <3

Et si toi aussi tu ressens l’appel de la déesse, inscris-toi maintenant au prochain atelier. Les places sont limitées à 4 personnes 🙂

12 Juin

Mon inconnue mystère

Marie Guibouin / 100 jours 100 sourires, Blog / / 2 Commentaires

Depuis la rencontre avec Lionel, le 30 janvier 2017, pas de nouveaux inconnus à l’horizon. Je n’ai même pas vu le temps passer ! Pourtant, Pénélope m’a tendu une grande perche le 8 mars 2017, lorsqu’elle m’a interviewée sur sa chaîne Youtube. Je lui avais fait part de ma grande peur d’aborder des inconnus sur les parkings de supermarché, parce que les gens sont souvent ultra-pressés. Il faut avouer que pour tirer des conclusions si hâtives, je n’ai pas tellement persévéré.

En ce mois de juin, ça a recommencé à me titiller. J’ai retrouvé l’envie de continuer ce projet. Je ne sais pas si c’est un effet secondaire de mon départ de Facebook ! Toujours est-il que j’avais l’élan de me replonger dans l’Aventure et à la fois, toutes mes peurs sont remontées à la surface. Peur de déranger, peur de bousculer la routine de ces inconnus sur mon chemin, peur d’être rejetée … tu sais toutes ces peurs irrationnelles qui n’ont pas lieu d’être… Et comme la vie est très bien faite, on m’a sollicité pour une interview qui sera bientôt en ligne, et l’on m’a reparlé de ce projet. « Mince alors, le monde s’est ligué pour que je remette le pied à l’étrier ? »

Puis, il y a eu cet enfant, qui est venu me parler à l’arrêt de bus avec une spontanéité déconcertante :O (j’en parle par là)

Et cette dame à Paris, qui s’est arrêtée en pleine rue pour me complimenter sur mon look. Et tout ces gens de la Capitale qui me disaient bonjour en souriant, alors qu’avant j’étais pleine de préjugés sur « les gens à Paris … » (j’en parle ici en vidéo)

Et le 7 juin 2017, un nouveau commentaire est apparu sur le premier portrait de #100jours100sourires, alors que je n’avais pas publié depuis Mathusalem !

Tout un tas de joyeux clin d’œil pour m’encourager à dépasser mes peurs irrationnelles et honorer ce joli projet créateur de liens.

Et le 10 juin 2017, le sort a été conjuré ! Victoire !!! Remarque je n’ai pas eu le temps de réfléchir et ELLE m’a dit oui tout de suite, avec tant de naturel que j’en ai oublié de lui demander son prénom ! (j’en parle ici)

Aujourd’hui, je te présente mon inconnue mystère !

Mon « inconnue mystère » est plutôt heureuse dans sa vie.

  • Un peu déçue de quelques personnes mais en général ça va, je n’ai pas trop à me plaindre. Il ne me faut pas grand chose. Tant qu’on m’embête pas … J’ai mon caractère certes, mais je suis quelqu’un de sociable, je ne juge personne. Chacun est libre de faire comme il l’entend.

Ma chère « inconnue mystère » voit les choses du bon côté. Elle arrive à trouver du positif en toute situation.

  • Si j’avais financièrement les moyens, je ferais en sorte que ça aille pour tout le monde, parce qu’on vit dans une société où les gens ne prennent pas compte du risque. Il y a certains risques à prendre et à ne pas prendre dans la vie, surtout quand on passe à l’âge adulte. Il faut faire face. Et face à tout ça, je n’ai pas trop à me plaindre !

J’ai hâte de savoir si elle pense que tout est possible dans la vie ! Je lui pose donc THE question 😀

  • Ah OUI !!! Peut-être pas tout à 100%, mais on peut y arriver si on se donne la volonté. Après, il y a des gens qui disent : « je n’arrive pas à faire ceci ou cela », mais si tu n’as pas essayer ou si tu ne l’as pas fait, comment veux-tu t’en sortir ?

Le plus grand rêve de mon « inconnue mystère » :

 

  • Mon rêve à moi, c’est parcourir le Monde.

 

  • Par exemple, si j’avais financièrement les moyens, je parcourrais d’autres mondes pour voir la culture, les gens, le partage, la religion aussi, il y a beaucoup de choses. J’aimerais bien faire le tour du Monde, étape par étape.

 

Mon inconnue commencerait par l’Algérie, le Maroc et l’Espagne. Je lui souhaite vivement de commencer son voyage très bientôt ! Quand l’élan du cœur sera plus fort que la raison 😉

En plus, à l’heure actuelle, c’est assez formidable tous les moyens qui sont à notre disposition pour voyager, même avec de petits budgets.

Merci chère inconnue pour ton naturel, ta spontanéité, ta confiance et ton sourire !

A très bientôt pour de nouvelles Aventures !!!

Et pour la petite anecdote, nous avons fini notre discussion sur un parking de supermarché ! N’est-ce pas un joli clin d’œil de la vie pour m’encourager à Oser porter un autre regard sur cet endroit avec lequel je ne me sens pas familière ?

Marie,

Artiste, Révélatrice de Beauté, Eveilleuse de Conscience

 


 

P.S. : on se donne rendez-vous ce soir à 22H22 sur la chaîne Youtube de Sylvie Ptitsa dans son émission en direct où tu pourras poser toutes les questions qui te taraudent l’esprit et échanger avec nous dans la Joie et la bonne humeur !!!

20 Mai

Je n’ai rien inventé

Marie Guibouin / Blog / / 1 Commentaire

Je n’ai pas inventé l’eau chaude pourtant je m’en sers tous les jours. En passant, je ne sais pas d’où vient cette expression qui dit de quelqu’un qu’il n’a pas inventé l’eau chaude pour signaler qu’il n’est pas très intelligent … Si tu en connais l’origine, ça m’intéresse d’élucider ce mystère.

Je n’ai pas inventé l’intuition, elle est là, c’est tout. Je crois que tout le monde en est dotée. Je conçois que nous soyons tous plus ou moins réceptif, mais je ne l’ai pas inventée. C’est un fait. Après, je ne sais pas qui a décidé un jour que notre voix intérieure, la voix de l’Âme, notre sixième sens … ou septième ou huitième ou que sais-je, s’appellerait l’intuition.

Je n’ai pas inventé l’appareil photo pourtant je m’en sers presque tous les jours. Je suis fan depuis toute petite. C’est simple, on m’appelait la paparazzi dans la famille. Je n’avais pas conscience que cet outil magique deviendrait autant un outil personnel que professionnel, comme un prolongement de moi-m’aime :O :O :O

Je n’ai pas inventé la photographie intuitive, (La photographie intuitive c’est quoi ?) elle s’est imposée à moi. Je me souviens m’être bien emmêlée le cerveau à ne pas savoir comment expliquer ma vision, ma perception de la photographie, ma manière de voir les choses et de regarder le monde. Je n’ai pas fait d’école de photographie. J’ai mis un temps fou à me sentir légitime, parce que c’est bien connu, dans le processus dit « classique » (surtout en France !!!), « il faut » faire des études, avoir un diplôme et blablabla … Enfin, c’est une croyance que j’avais ancrée dont il a fallu que je me débarrasse pour enfin … OSER. Et puis, c’était tellement facile (ça l’est toujours d’ailleurs) de me connecter à un objet, à la Nature, à quelqu’un et de retranscrire ce que je voyais en image.

C’est là qu’arrive la question qui tue : « Mais puisque c’est tellement facile, est-ce que ça a vraiment de la Valeur ? »
Et puis : « Je n’ai rien inventé … En quoi je suis légitime ? »

Franchement, j’entends ça tous les jours. Je rencontre plein de gens qui ont de l’Or en Barre dans les mains et qui n’ose pas, parce que ça parait trop simple donc ça ne doit pas valoir grand chose. Et la légitimité, n’en parlons pas !

J’ai envie de dire STOP !!!

Je l’ai déjà dit plein de fois mais je m’en fou, je le répèterais encore et encore s’il le faut. C’est trop triste de voir tous ces gens bourrés de Talents Naturels et qui ne savent pas quoi en faire, qui cherche une légitimité à l’extérieur, qui cherche quelqu’un qui leur dise : « vas-y, c’est génial ce que tu fais ! »

OK ! C’est ça que tu veux entendre ?

(je ne te jette pas la pierre, je sais que ça fait du bien de l’entendre hein 😉 )

Alors je te le dis :

TU ES GENIAL(E) !!!

Tu n’as pas besoin de l’approbation de Pierre, Paul, Jacques (Pierre, Paul, Jacques, qu’est-ce que tu fais là ? oh yeah … ok je sors … spéciale dédicace à Marylou qui se reconnaitra).

Tu n’as pas besoin de la validation de l’extérieur.

Tu as déjà tout à l’intérieur de toi.

Tu le sens. Tu sens ce feu qui brûle en toi, cette flamme qui ne demande qu’à grandir. Tes talents qui ne demandent qu’à s’exprimer.

Alors GOOOooo !!!

« Oui mais il y a plein de gens dans mon domaine qui ont l’air de faire pareil … Et sûrement mieux que moi … »

AAAAaaaaahhh !!! Alors ça aussi, tu vas m’arrêter ça tout de suite ! Oh la la je m’enflamme aujourd’hui, mais ça suffit les conneries, non mais oh !

Si on suit ton raisonnement, il ne faudrait qu’un seul photographe sur la terre, d’un seul peintre sur la terre, qu’un seul architecte sur la terre, qu’un seul médecin sur la terre … Bon, je te fais pas la liste, tu as compris.

Déjà , ça craindrait carrément parce qu’avec tout le monde qu’il y a, je me demande comment un seul être humain pourrait répondre aux besoins de la planète entière.

Et deusio, ton voisin ce n’est pas toi. Il n’aura pas la même approche que toi, il n’aura pas la même Énergie que toi, il n’aura pas la même tronche que toi (à part si c’est ton jumeau ou ta jumelle mais je pense que même dans ce cas là, il me semble peu probable que ce soit des copies conformes sur tous les plans), il n’aura pas la même sensibilité que toi …

Alors même si votre message est le même, il est de ton devoir de le délivrer à ta manière. Qui le fera à ta place autrement ?

Si tu ne suis pas cet élan, si tu te tais, si tu n’oses pas, qui le fera pour toi ?

Le Monde a besoin de toi.
Alors vas-y !

Même si tu as peur … Vas-y !

Comme j’aime le dire souvent :

« Derrière la peur, l’Ame-Agit »…

Si tu penses que quelqu’un a besoin d’entendre ceci, partage ce message.

Je te souhaite une belle journée.

A bientôt pour de nouvelles Aventures !!!

Marie,
Artiste, Conférencière, Éveilleuse de Conscience.

_________________________________________________________

P.S. : pour recevoir des nouvelles pétillantes dans ta boite mail, abonne-toi ici, c’est gratuit 🙂

P.P.S. : pour révéler la déesse qui est en toi dans un contexte bienveillant en tout petit comité, c’est par là !

P.P.S. pour réserver ta séance photo individuelle en trois dimensions et passer un moment hors du temps et kiffer te faire photographier même si tu n’aimes pas ça à la base, tu es au bon endroit 😀 Clique ici pour me contacter, faut qu’on cause !

Crédit photo : Manon Huet
17 Mai

Douce légèreté

Marie Guibouin / Blog / / 0 Commentaire

Quand j’étais petite, j’adorais souffler sur les pissenlits :p
Maintenant que je suis grande, ça n’a pas changé, bien que je me surprenne de plus en plus à les admirer, comme celui-ci au bord de la route, où la Nature reprend ses droits.

Je trouve que la Nature est fascinante. C’est magique comme tout se met en place avec douceur et légèreté comme cette petite touffe de poils (ou « pappus » pour le nom savant).

Et ce soir, je me sens douce et légère, tout en étant bien ancrée. Ça fait du bien. C’est reposant. Cette sérénité qui se pose en moi. En même temps, après 1H15 de Qi Gong du Dragon et 1H15 de Kung Fu Bagua Zhang, c’est plutôt cohérent.

J’ai pris conscience que bien que j’avais pris la bonne habitude de pratiquer tous les matins, c’est vite parti aux oubliettes la semaine dernière quand je me sentais « moyen »… Et c’est n’importe quoi ! Parce que c’est dans ces moments là que c’est d’autant plus important. Encore un mystère de l’Être Humain qui lâche les choses qui lui font du bien habituellement, les jours où il se sent un peu à plat. Cherchez l’erreur.

Bref, le tout est d’en prendre conscience et d’agir en conséquence. Il va de soie que dès demain matin, je reprends les bonnes habitudes :p

Ah ! Ces sacrées habitudes … Pourtant, j’ai longtemps banni le mot « routine » de mon vocabulaire. Ça me stressait tellement de me dire que j’allais faire tous les jours la même chose à la même heure :O

Pourtant, j’adore écrire tous les matins. Paradoxe. J’aime cette routine d’écrire tous les matins. Bon … la définition de Wikipédia n’est pas très reluisante :

« La routine désigne un ensemble d’habitudes (ou l’une d’elles) qui évoque la monotonie, l’absence de variété. »

Genre, c’est monotone. OK …

Wikipédia insinue qu’en gros c’est tellement lassant d’écrire tous les matins que je vais me taper une déprime.

Oh la la je sais pas si c’est une bonne idée d’écrire à 0H30, parce que mon cerveau part en free style total 😀

A la base, j’avais envie de partager avec toi, ce que m’inspirait ce pissenlit poilu. Ça me fait penser à toutes les graines que je sème chaque jour. Ça me fait penser à de multiples talents qui font éclore de nouvelles idées et de beaux projets aux quatre coins de la planète.

Tout ça dans une fleur ???

Si tu savais à quel point la Nature et le monde qui m’entoure m’inspirent. J’te dis ça mais tu as peut-être déjà remarqué 😉

Tiens ça me fait penser à la Symphonie des Arbres, un des partages de mon défi nature en juillet 2016 (spécial dédicace à Laure​ en passant 😉 )

Je suis une grande Amoureuse des Arbres. C’est si fabuleux ce qu’ils sont capables de communiquer :O Toi aussi tu ressens Cela ? Franchement, quand tu les observes bien, tu te dis « non mais eux ils ont tout compris quoi ».

Ce soir je pars un peu dans tous les sens. Je ne pensais pas que j’allais écrire et en fait si.

Après ce texte empreint d’une douce légèreté, je vais m’en aller dans les bras de Morphée <3 <3 <3

A demain, enfin à tout à l’heure pour de nouvelles Aventures !!!

Marie,
Artiste, Conférencière, Éveilleuse de Conscience.

_________________________________________________________

P.S. : il reste de la place pour les ateliers « Révèle la déesse qui est en toi« .
Rendez-vous le samedi 20 mai sur la métropole lilloise et le 3 juin sur Paris <3 <3 <3

P.P.S. : Bonne nuit 😀

16 Mai

Témoignage de Carine

 » Ma photo préférée est celle où j’ai le big smile et les cheveux ébouriffés ! Selon moi c’est celle qui représente le mieux mon ressenti au cours de cette journée –

-> en connexion directe avec mon enfant intérieur, dans l’expression de ma joie pure et profonde.

 

J’ai eu l’élan de m’inscrire parce que je souhaitais voir, vivre et expérimenter, ce qui se cachait sous ce titre à la fois intrigant et enthousiasmant, en totale résonance avec mes besoins du moment.

J’y suis arrivée sans attentes particulières, mais avec la double envie de « me déposer » et d’oser : dénouer des tensions, revenir au lâcher-prise, m’ouvrir à l’intuition… ; et incarner qui je suis, en toute authenticité, sans crainte de m’exposer.

J’ai ressenti une connexion immédiate avec les autres participantes et la bienveillance, la douceur et la chaleur dans lesquelles a baigné notre petit groupe, m’a permis de me livrer en toute confiance.

Sans rien dévoiler des exercices qui nous sont demandés, je dirai juste qu’ils permettent d’accéder à notre vérité, en nous aidant à voir ce qu’on ne voit jamais… Explication confuse, peut-être, mais précisément parce que c’est à vivre, plutôt que d’en parler.

Il y a de la magie dans tout cela, et la magie ne s’explique pas.

Depuis, j’ai la sensation d’avoir fait un pas de plus, mais un pas de géant, vers cette femme libre et épanouie qui cherche à se révéler.

Et j’ai la conviction que les effets secondaires ne s’arrêteront pas là… « 

Carine a participé à l’atelier « Révèle la déesse qui est en toi« . Je la remercie du fond du cœur pour ce témoignage pétillant ! Et je vois à travers la toile, que les effets secondaires ont l’air de se prolonger … D’ailleurs si tu es curieux/se, Carine partage beaucoup sur son blog « COM’ La Vie » et sa page Facebook au gré de ses inspirations. Je t’invite à découvrir son univers <3 <3 <3

Et si toi aussi tu ressens l’appel de la déesse, inscris-toi maintenant au prochain atelier. Les places sont limitées à 4 personnes. Les premières arrivées seront les premières servies 🙂

15 Mai

Témoignage d’Aurélie

 » Ce que j’aime dans cette photo c’est le sentiment d’envie et d’ouverture !

J’ai envie de m’ouvrir au monde et de le prendre dans mes bras. J’ai envie de m’ouvrir aussi moi-même et de m’ouvrir à moi-même en ayant conscience de moi-même et tout ce qui fait que je suis moi.

Assumer et s’assumer :

sortir des modèles, des normes, du chemin qu’on veut ou qu’on a voulu pour toi pour gagner en confiance, prendre plaisir à ce qu’on fait sans avoir à se justifier et être en paix avec soi-même.

 

Je me suis inscrite à cet atelier sans vraiment savoir ce qui allait se passer en fait. De la curiosité, envie de nouveauté, un appel peut-être et un petit coup de pouce motivant et rassurant d’une connaissance qui était déjà inscrite et qui m’a suggérée de partager cet atelier avec elle. Et hop, je me suis lancée !

 

Une journée qui fait du bien. Hors du temps, entre filles pour prendre soin de soi, découvrir d’autres personnes, se découvrir.

 

Ce qui me frappe depuis c’est l’ « appel ».

J’appelle les sourires et les petits mots. Dans la rue, le métro, un cycliste qui descend une rue à vive allure et qui prend le temps de me sourire alors que je suis arrêtée dans ma voiture à un « cédez-le- passage », un chauffeur de bus qui lève le pouce quand je me remets du rose sur les lèvres arrêtée dans ma voiture à un « cédez-le- passage » (pas le même mais une rue au-dessus ;- ), un ami qui me dit « C’est bien chez toi, c’est chaud, tu as changé quelque chose dans ta décoration ? » (alors que tu n’as strictement rien modifié !). C’est magique !

 

Ça fait du bien d’inspirer du bien ! »

Aurélie a participé à l’atelier « Révèle la déesse qui est en toi ». Merci pour ce témoignage inspiré et inspirant <3 <3 <3

Si toi aussi, tu ressens l’appel de la déesse, inscris-toi maintenant 🙂

06 Mai

Incarner la joie

Marie Guibouin / Blog / / 1 Commentaire

La photo ci-dessous est l’œuvre de Laurent​, participant à l’atelier photographie intuitive de ce matin aux Buttes-Chaumont à Paris. Un atelier magique encore une fois, de belles rencontres, un moment hors du temps et créatif de reconnexion à la Beauté en nous et autour de nous.

Dès qu’il me l’a envoyée, j’ai reçu l’inspiration pour écrire mon post du jour et le partager avec toi :

« Incarner la joie », c’est le titre qui m’est venu spontanément en regardant cette photo de moi.

Hier soir (enfin plutôt cette nuit …), je partageais avec toi le fait de désencombrer ma vie, de faire de la place et de ne garder que ce qui me procurais de la joie <3 <3 <3

Je prends conscience aujourd’hui qu’une de mes missions est d’incarner cette joie. Ça m’a sauté à la figure en voyant cette photo de moi :O

Autre chose m’a sauté à la figure durant cette matinée hors du temps … L’évidence de créer un format d’atelier d’une journée dédiée à la créativité à travers l’écriture, la peinture, le dessin, la photographie intuitive, la création dans toutes ses dimensions… J’ai « l’Art de créer sa vie » qui me vient spontanément en écrivant ces lignes.

Dans le fond, ça fait longtemps que ça m’appelait. J’avais les idées mais elles n’étaient pas en ordre. Et là, d’un coup ! C’est devenu évident. En regardant Laurent, Cyrielle​ et Laure​ ce matin, bim ! Ça m’a sauté à la figure !

Tout ce qui était auparavant en fouillis dans mon cerveau s’est connecté d’un coup d’un seul ! BIM !

J’annonce donc que l’atelier du 14 mai au Parc de la Citadelle de Lille sera le dernier sous cette forme là. Si tu as envie de nous rejoindre, tu trouveras toutes les infos par ici. Il reste 4 places à l’heure où je t’écris. Je sens déjà que ça va être délicieusement magique <3 <3 <3

Je me souviens de mon amie Zouzou qui m’a dit un jour que j’emmenais les gens sur le chemin de la joie ! Elle n’est sûrement pas la seule à me l’avoir dit d’ailleurs, mais bon tu sais, moi, le temps que ça me monte au cerveau …

J’ai l’impression d’en saisir l’ampleur, seulement aujourd’hui.

Si je prends de la hauteur, du recul sur tous les projets que j’entreprends, la joie est une priorité ! C’est une condition non négociable.

De la joie, beaucoup d’Amour, une pointe de folie et un grand bol d’enthousiasme !!!

Quand tous les ingrédients de ce délicieux cocktail pétillant sont réunis, je deviens inarrêtable !!! (je comprends mieux pourquoi tu dis que je suis inarrêtable Marie-France​ 😉 )

Franchement, j’ai l’impression que vous voyez ce que j’incarne avant que moi je m’en aperçoive. Quand je dis vous, je parle de toi qui me lit, de mes clients, des Âmes bienveillantes qui m’entourent …

Je me souviens comme si c’était hier, du directeur des Machines de l’Ile de Nantes​ qui m’a donnée Carte Blanche pour le Tour des Machines de l’ile en 80 jours alors que personne ne me connaissait en tant que photographe !

Je me souviens de tous les créateurs qui ont pris part au projet en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, alors qu’ils ne me connaissaient ni d’Eve ni d’Adam :O :O :O

Je me souviens de l’engouement lors du vernissage de ma toute première exposition, le jour de mes 30 ans.

Je me souviens de Stéphanieavec qui le feeling est passée tout de suite !

Je me souviens de Lili Bel pour qui c’était une évidence de travailler avec moi pour mettre en lumière sa magnifique exposition à la Manufacture.

Je me souviens de chacun de mes clients, un par un. Je ne pourrais pas tous vous citer ici, sinon mon post ferait 3 kilomètres !!!

Je me souviens de chacune des interviews du Pink Power Tour Festival. Un an déjà !

Je me souviens de chaque inconnu croisé sur mon chemin dans le cadre de #100jours100sourires !

Et c’est loin d’être fini.

Ce n’est que le début, j’ai envie de te dire !!!

Remarques-tu comme tout s’imbrique naturellement ?

Désencombrer.
Faire de la place.
Et tout devient plus simple, plus fluide, plus naturel.

C’est comme une évidence, et crois-moi, je crois que nous n’en sommes pas à la première évidence ni à la dernière.

Et sur ce chemin de la joie, même si parfois ça secoue un peu, même si par moments les doutes et la peur pointent leur nez, il y a toujours une étincelle, une rencontre, un message, un cadeau inattendu, qui me reconnecte instantanément sur le chemin de la joie, de l’Amour, de la liberté, de la créativité et du partage.

Pour tout ça, j’ai envie de te dire merci.

Merci à toi qui me lit.
Merci à toi qui ne me lit pas.
Merci à toi d’exister, d’Être et d’incarner qui tu es dans toutes tes dimensions <3 <3 <3

J’ai le cœur qui déborde d’Amour et de Gratitude, parce que même dans les moments difficiles, chaque jour est un cadeau. Chaque jour, il se passe quelque chose de beau.

Parce que la Beauté est partout.
La Beauté est en chacun de nous.
La Beauté est en toi.
La Beauté est en moi.

La Beauté est autour de nous.

Ce n’est qu’une question de point de vue et de changement de regard.

A quoi accordes-tu de l’importance aujourd’hui ?
Que choisis-tu de vivre ?
Qu’est-ce qui est le plus important pour toi ?
Qu’est-ce qui met ton cœur en joie ?

Je te souhaite de tout mon cœur, de collectionner les moments qui te procurent de la joie.

Parce que la Joie c’est bon pour la Santé !

La Joie, c’est La clé qui t’emmène au-delà de tout ce que tu oses à peine imaginer possible aujourd’hui !

La Joie se marie avec l’Amour.

Et quand il y a de l’Amour, il y a de la joie, alors tout est possible !

Je te souhaite de te connecter à chaque instant à ce qui te procure de la joie.

Je te souhaite d’aimer de tout ton cœur et de toute ton Âme.

Je te souhaite d’oser rêver grand.

Je te souhaite de te connecter à ce petit grain de folie qui pétille au fond de toi et qui ne demande qu’à s’exprimer !

Que ton Âme danse et que ton cœur vibre <3 <3 <3

With love.

Marie,
Artiste, Conférencière, Éveilleuse de Conscience

____________________________________________________________

P.S. : Pour te joindre à nous pour l’atelier photographie intuitive à Lille, inscris-toi ici 🙂

P.P.S. : 3 nouvelles dates d’ateliers pour les femmes « Révèle la déesse qui est en toi ». Une journée hors du temps pour te reconnecter à toi m’aime. Clique ici pour plus d’infos et inscris-toi maintenant ! Le prix augmente le 9 mai <3 <3 <3

P.P.P.S. : Pour recevoir les nouvelles pétillantes de mes activités par mail, inscris-toi ici 🙂

Et la joie de Marie :))) - Crédit photo : Laurent Smadja
28 Avr

COUETTE – MAUVE – PARADIS

Marie Guibouin / Blog, Défis / / 1 Commentaire

C’est quoi ce titre sans queue ni tête ???

Ce matin, je pensais t’écrire pour te dire que je ne sais pas quoi dire, que j’avais l’impression d’avoir tout dit :O

Je ne suis pas certaine qu’un jour, c’est possible d’avoir déjà tout dit. Seulement, il peut m’arriver d’en avoir la sensation.

Et puis Carine est arrivée et Gabrielle​ l’a mise au défi d’écrire un texte avec le mot « couette » dedans (couette -> cheveux, pas la couette pour dormir). Eva​ a renchéri avec le mot « mauve » et je suis arrivée avec le mot « paradis » qui a surgit de nulle part !

La conversation s’est enflammée et Eva a décidé de relever le défi elle aussi. Et comme plus nous sommes de folles, plus nous rions, j’ai pris part au défi moi aussi.

Alors voilà, pour quelqu’un qui pensait t’écrire pour te dire que je n’ai plus rien à dire, je me retrouve avec un texte qui va surgir de nulle part en utilisant les mots :

COUETTE – MAUVE – PARADIS…

Go !

Quand j’étais petite, j’étais blonde et j’adorais me faire des couettes ou un palmier au-dessus de la tête. Je me souviens qu’en CE2, le prof me tirait tout le temps les cheveux quand il passait dans les rangs de la classe. Ça avait l’air de l’amuser, mais moi ça ne m’amusait pas du tout !

Le soir quand j’enlevais mes couettes ou mon palmier, j’avais mal aux cheveux. Non, je n’étais pas saoule, ce n’est pas du tout ce que je suis en train de dire. C’est une sensation que j’ai oubliée mais, tu sais quand tu as les cheveux longs et que tu les attaches toute la journée, ça fait une sensation bizarre sur le cuir chevelu. Ça fait mal et ça fait du bien en même temps.

Le pire souvenir que j’ai avec mes cheveux, c’est lorsque le dernier jour de 3ème, nous nous étions déguisés. J’avais décidé de faire plein de petites couettes tressées sur toute ma tête avec des élastiques de toutes les couleurs. Je trouvais ça fun ! Je me souviens de cette journée, nous avions pique-niqué tous ensemble non loin du collège, puis nous étions allés en vélo à la plage. Il y avait quelques kilomètres à parcourir. On aurait dit le troupeau du Tour de France !!! En plus lent …

En rentrant chez moi le soir, outre le mal au cuir chevelu en enlevant mes élastiques, j’ai eu droit à de magnifiques coup de soleil sur le crâne. Les premiers coups de soleil de toute ma vie. Mais je crois que c’était rien, comparé au 4 années que je venais de passer …

Je n’ai pas de supers souvenirs de mes années collège, mais ce dernier jour, il me semble que je l’avais tout de même trouvé fun ! Peut-être qu’inconsciemment je me sentais libérée délivrée !!! Je savais que je n’allais plus y mettre les pieds ! Victoire !!!

Enfin, cet élève qui me poursuivait depuis la maternelle allait sortir de ma vie ! Enfin, une nouvelle vie s’ouvrait à moi. Enfin, je n’aurais plus a prendre le car le matin, avec ce type dégueu qui me harcelait verbalement. Enfin, j’allais entrer dans un autre monde où les blagues vaseuses sur mon physique, ma manière de m’habiller, mon nom de famille et j’en passe … allaient disparaitre de ma vie.

Je trouve qu’à l’école, les élèves ne sont pas tendres entre eux. Il y a cet esprit de compétition malsain, ce besoin de plaire aux autres, d’être remarqué, de profiter de la faiblesse des gens pour mieux les écraser et devenir un « pseudo-leader » ! Je me demande comment c’est possible d’en arriver là. Je me demande ce qui fait que le « système » est comme ça.

Je croyais que ça avait changé et en fait non. En ce moment, je travaille sur un projet avec une école. Je trouve ça super d’amener un autre regard sur le monde à travers une pratique artistique. Pourtant, je constate que les élèves ne sont pas tendres les uns avec les autres.

Ce n’est pas une généralité. Pourtant, j’observe que beaucoup d’entre eux ont une vision du monde très … « chaotique », comme s’il fallait tout le temps se battre et faire la guerre. Je les entends parler de fin du monde et d’apocalypse, de méchants qui tuent des gentils.

Il y a très peu de place pour la rêverie.

Je ne suis pas confortable avec ça. Ça me rend triste, en colère, voire frustrée. Je me sens impuissante et en même temps en écrivant ces lignes, je constate que je suis encore trop dure avec moi-m’aime.

Je devrais avoir le cœur en joie de leur amener une autre vision, même s’il ne la comprenne pas tout de suite. Je devrais avoir l’Âme qui pétille de leur avoir donner l’occasion de voir la Beauté du monde, à regarder l’autre côté, à s’arrêter sur des détails qu’ils n’avaient jamais remarqué alors qu’ils passent devant tous les jours.

Hier soir, je faisais part de ma « frustration » aux personnes avec qui je travaille sur ce projet. Je disais que j’ai dû revoir mes « ambitions » à la baisse (c’était dur d’écrire cela…).

Et j’ai reçu une remarque qui m’a beaucoup touchée, qui a apaisé mon cœur :

« Tu n’as pas révisé tes ambitions à la baisse, tu as ajusté ton projet aux réalités du terrain. Nuances… »

Alors aujourd’hui, je dis Merci. Merci de m’avoir montrer l’autre côté.

Je prends conscience que j’arrive très bien à voir la Beauté partout et en tout, autour de moi, dans mon entourage, chez mes clients … Et parfois, (parfois seulement hein), j’oublie cette Beauté que j’ai en moi, cette Beauté que je transmets, même quand je crois que j’ai raté, que je n’ai pas été à la hauteur ou encore que j’imagine que j’aurais pu faire mieux, que je n’ai pas donné assez, que j’aurais pu faire autrement…

STOP !

Je trouve que l’Être Humain a une capacité incroyable à l’auto-flagellation. Je le constate tous les jours et même si je suis super vigilante pour ne pas tomber dedans moi aussi, ça m’arrive encore, et m’arrivera encore certainement.

Le premier pas, c’est d’en prendre conscience. Ce qui est bien, c’est que lorsque tu en as conscience, tu peux transformer tes croyances.

Si tu crois que tu n’as pas donné assez, par exemple, tu peux prendre du recul, et t’apercevoir que ce que tu crois est erroné. Parce que pour la personne, c’est un cadeau immense. La personne a qui tu donnes n’a pas du tout la même perception que toi. Parfois, hum … souvent tu donnes un truc de ouf et tu crois que c’est rien ou pas grand chose, parce que tu sais qu’au fond de toi, tu es capable de tellement plus ! Pourtant, pour la personne qui reçoit, c’est une valeur immense qui peut aller jusqu’à changer radicalement sa vision de la vie.

Oh la la ! Je sens que je m’enflamme !!! Je ne pensais pas atterrir ici en parlant de couettes ! Cet exercice est tout à fait surprenant !!!

J’ai longtemps minimisé ce que j’apportais aux gens. Combien de fois lorsqu’on me disais « merci », je répondais : « ah c’est rien »ou « c’est pas grand chose » ou « j’ai rien fait ». Combien de fois j’ai rejeté la valeur de ce que j’offrais à mon entourage, à mes clients, au monde.

Aujourd’hui, je ne dis plus jamais « de rien » quand on me dit merci par exemple. Je réponds souvent : « avec plaisir », « avec joie » ou encore « je suis heureuse d’avoir pu t’apporter ceci ou cela ». Plus jamais je ne répond « de rien ». D’ailleurs ça me fait bizarre quand quelqu’un me répond ces mots là quand je le remercie. Ça fait quelque chose dans mon corps qui dit que ce n’est pas juste.

C’est fou comme le pouvoir des mots est puissant.

Comment tu peux recevoir de l’amour en le banalisant à ce point là ?

Comment tu peux recevoir pleinement de la gratitude en répondant que c’est rien ou que c’est pas grand chose ?

Comment tu peux recevoir de l’argent si tu dis toi-même que ton travail n’a pas de valeur ?

En écrivant ces lignes, je prends conscience que j’ai fait des pas de géant dans ma vie !!! :O

Même si le chemin est loin d’être terminé, je me dis :

 

« Waouh ! Quand même Marie, t’as grave avancé ! »

Et toi aussi je suis sûre que tu as grave avancé. Prends un moment de silence et observe.

Es-tu à la même place que là où tu étais l’année dernière ou même le mois dernier ?

Est-ce que tu penses pareil ?

Vois-tu le monde de la même manière ?

As-tu fait ne serait-ce qu’un pas ou deux pour avancer sur ce projet qui te tient à cœur ?

Ne minimise pas tes petits pas.

Ne minimise pas tes petites actions.

Ne minimise pas la Valeur que tu crées.

Ne minimise pas ces petites gouttes d’eau de Bonheur et de Joie que tu sèmes à chaque instant.

Ne minimise pas l’impact de tes mots, de tes paroles, de ton Art, de tes gestes, de tes pensées …

Tu vois, je croyais que je n’avais plus rien à dire mais c’est complètement faux !

On croit beaucoup de choses. Et l’esprit humain a un talent fou pour croire que c’est impossible, que c’est trop compliqué, que c’est nul, que ça aurait pu être mieux …

Arrête de faire marcher le petit vélo dans ta tête ou alors utilise le à bon escient. A quoi ça te sert de croire que tu es nul(le), que tu n’as pas fait assez bien ou que tu n’y arriveras jamais ?

Prends un instant. Répond à cette question. Ça te sert à quoi ?

Déploie tes ailes, ouvre toi à la beauté de la vie, laisse-toi éclore tel un oiseau de paradis !

J’adore cette plante ! Ça fait longtemps que je n’en ai pas eu entre les mains. Je ne sais pas si c’est la saison, mais ça me donne envie d’aller en acheter une ! Laure​, tu sais où je peux en trouver ?

Laure, c’est ma spécialiste quand j’ai une question sur une plante <3 <3 <3

Cette nana est top ! Elle a le don de t’accompagner à te reconnecter à toi-m’aime, à ton essence, à travers tes 5 sens, pour que tu puisses avancer concrètement dans ta vie et dans tes projets. Si tu as besoin d’un coup de pouce, va la voir, c’est une magicienne :p

A ce stade, je constate que je viens d’écrire un pavé et que je n’ai toujours pas utilisé le mot « mauve » dans ce roman qui fait des kilomètres. J’aurais pu dire que l’intérieur de l’oiseau de paradis est mauve mais je trouvais que c’était un peu bateau. Donc là, comme tu le vois, je suis en train de broder pour tenter d’argumenter mon propos. J’aurais pu aussi parler de mes cheveux mais ils sont plutôt roses que mauve.

Et bien ! J’ai bien envie de dire merci à Carine, Gabrielle et Eva qui m’ont permis d’explorer un terrain que je n’aurais sans doute pas explorer de cette manière sans la contrainte des mots. Je savais que ce serait surprenant, voire même déroutant. Je pense qu’il faut vraiment le vivre et le ressentir pour comprendre. Si tu as envie de prendre part au défi avec nous, partage ton texte avec les mots COUETTE (cheveux, pas « sous la couette »-> Gabrielle y tient 😉 ) – MAUVE – PARADIS.

A très vite pour les nouvelles Aventures !!!

D’ailleurs en parlant d’Aventures, j’ai repris sérieusement l’écriture de mon livre tous les jours alors si tu veux faire partie du cercle VIP des futurs lecteurs de ma vie d’écrivain, c’est par là !

Marie, Artiste, Conférencière, Éveilleuse de Conscience.

________________________________________________________

P.S. : il reste 5 places pour l’atelier d’initiation à la photographie intuitive sur Paris, le 6 mai et 4 places à Lille, le 14 mai <3 <3 <3 -> toutes les infos sont là 🙂

17 Avr

Je ne sais pas glander …

Marie Guibouin / Blog / / 1 Commentaire

Je ne sais pas glander sereinement. J’admire tous ces gens qui arrivent à glander sans se sentir coupable de ne pas avancer dans leurs projets. Franchement, si vous avez un remède miracle pour apprendre à glander sereinement, je prends 😀

Je ne sais pas glander. Je ne sais pas « faire RIEN ».

Je sais méditer.
Je sais aller marcher en Nature.
Je sais pratiquer le Qi Gong.

Je sais que ça me fait du bien, que ça me recharge en énergie et que ça m’aide à avancer plus vite dans mes projets lorsque je fais de ces rituels une priorité dans ma journée.

Pourtant, parfois, je les passe à la trappe, je me dis que c’est pas grave et que je verrais ça plus tard parce que j’ai tellement de choses à faire, j’ai tellement d’idées qui pétillent et de projets à mettre en place !!!

Alors, je cherche à être productive, à avancer sur tel ou tel projet, mais comme je n’ai pas accordé de temps et d’espace au fait de prendre soin de moi et de faire de la place à ma créativité, j’avance … lentement.

J’ai l’impression de brasser de l’air, de ne servir à rien, d’être inutile et de glander mais … mal. Je glande mal. Je ne sais pas glander sereinement.

C’est marrant. Je crois que j’écris c’est quelques lignes pour me faire un rappel à moi-même. Comme pour me rappeler que prendre soin de moi ET faire de la place à ma créativité doivent TOUJOURS être mes PRIORITÉS de la journée, avant tout autre chose.

Pourtant, je le sais. Mais tu sais, des fois on a beau le savoir, on a quand même l’esprit rebelle de temps à autre. Ça arrive et je crois que c’est Normal ET Humain.

Aujourd’hui est un jour particulier. Je crois que c’est pour ça que mon cerveau part un peu dans tous les sens.

C’est un jour particulier parce que j’ai décidé de me lancer dans une nouvelle Aventure et de te proposer d’embarquer avec moi. Alors, je trouve 1000 autres choses à faire plutôt que de lancer sereinement « La Team de Tous les Possibles » !!!

Tu sais, c’est comme si tu étais au bord du précipice, que tu savais qu’en bas, LE truc qui te fait vraiment Kiffer te tendait les bras, mais malgré tout, tu ne vois pas l’issue, tu ne sais pas comment tout ça va s’imbriquer. Tu te poses 52624 questions, tu te demandes si tu es légitime ou pas (oui elle est toujours là cette foutue légitimité mais on va pas la laisser faire non mais oh !)…

Aujourd’hui, je crois vraiment que j’écris ce post pour moi-m’aime. De toute façon, tu n’auras sûrement pas le temps de le lire si tu es en train de manger du chocolat :p

Pas de grand discours, juste un constat :

Je ne sais pas glander…

Alors si toi tu sais faire et que tu as envie de me dévoiler ton secret, partage-le avec moi en commentaire, je ne le répèterais à personne sauf en cas d’urgence 😀 😀 😀

Marie,
Artiste, Conférencière, Éveilleuse de Conscience

_________________________________________________________

P.S. : Pour être au courant des mes news pétillantes et des nouvelles choses que je te concocte, tu peux t’abonner ici 🙂