#100jours100sourires : Julien

Marie Guibouin / 100 jours 100 sourires, Blog, Défis / / 3 Commentaires / Like this
#100jours100sourires : Julien

J’y pensais, puis je n’y pensais plus, puis j’y repensais.

Ça me faisait du bien quand j’y pensais. Ça me mettait le cœur en joie !

Soudain la peur prenait le dessus et puis la formidable boite à excuses … Arf, elle n’est jamais bien loin celle-ci …

Interviewer des gens dans la rue, capter le sourire des gens, leur donner l’opportunité de diffuser un message … Ouais, j’aimerais vraiment faire ça !

Mais qu’est-ce qu’on va penser de moi ? Et puis ça va servir à rien de toute façon. Je ferais mieux de rester en place plutôt que toujours vouloir partager.

En même temps Marie, tu dis que « Tout est Possible » et tu fais ta poule mouillée. C’est l’angoisse totale d’aller aborder des gens dans la rue !  Je vais devoir me présenter, leur dire que je suis photographe, leur poser des questions, leur donner la parole, les prendre en photo. Non, mais ils vont vraiment flipper que je les photographie. Ils vont penser que je suis folle ou trop bizarre :/

Peut-être que toi qui lit ce texte, tu es surpris que je sois flippée à cette idée. Peut-être que tu crois que je suis ultra « dégourdie », que je n’ai jamais peur de rien, parce que tu vois que je diffuse beaucoup de choses sur la toile et ailleurs.

Détrompe-toi, moi aussi j’ai peur ! J’ai au moins autant peur que toi …

« J’ai peur mais je le fais quand même »

Je viens de vivre un week-end très intense et riche d’énormément de compréhensions. Alors, ce dimanche matin, je me suis dit : « Marie, cette fois-ci tu vas pas te défiler ! »

Alors, je l’ai fait ! Pourtant sur la route, ma boite à excuses revenait tout le temps en galopant derrière moi !!!

J’ai vu des gens et la petite voix en moi me disait : « non, mais tu vas les déranger, tu ferais mieux de rien faire ». Une autre voix me disait : « tu vas pas abandonner si près du but, tu ne vas pas encore te défiler ».

Bref, je me suis jetée à l’eau !

J’ai vu une dame et je suis allée vers elle : « Bonjour, je m’appelle Marie ! Je suis photographe et je commence un défi aujourd’hui #100jours100sourires ». Je vais voir des gens dans la rue, je leur pose des questions sur la vie, s’ils pensent que tout est possible etc … et je les photographie. Ensuite, je diffuse ce message sur mon blog. »

Je crois qu’elle a eu peur qu’on la voit sur Internet. Ce que je respecte tout à fait. Elle m’a dit qu’en plus elle était trop vieille, alors que moi je ne trouvais pas du tout 🙁 J’envoie plein d’amour à cette dame.

J’ai failli me résigner. Je te refais pas l’histoire des deux voix qui se bataillent entre elles !

Soudain, j’ai vu un jeune homme et j’y suis allée.

Je vous présente Julien.

20161127-julien

Je commence par lui demander s’il pense que tout est possible dans la vie.

  • Quasiment tout est possible, tout dépend de son envie d’y arriver, tout simplement. 

Son dernier « j’ai peur mais je le fais quand même » qui finalement lui a réservé de belles surprises ?

Julien avait peur de se marier et il l’a fait quand même ! Même si ça ne lui pas apporter que des bénéfices, dit-il sur le ton de l’humour !

En regardant plus en arrière, dans sa vie étudiante et dans son travail, a chaque fois qu’il a dépassé une peur, ça a plutôt été bénéfique pour lui.

Ce qui le révolte dans le monde, la société actuelle :

  • Quand on parle du problème des migrants, ne pas savoir les causes de tout ces mouvements de personnes. Ce qui se passe à la guerre en Syrie … On en parle très peu dans les journaux. Pas assez. Je trouve ça assez dur !

Ce qu’il pourrait faire à son échelle pour contribuer :

  • Pour ces sujets là, j’vois pas. Après, on peut toujours influencer les individus, surtout les plus proches. Pour le reste, il y a la politique, l’argent et tout le reste …

Son plus grand rêve :

  • J’ai déjà une petite fille, c’est déjà le rêve ! Et ça me suffit amplement pour l’instant !

Je remercie Julien pour sa confiance et pour la diffusion de son message. Je l’ai trouvé très courageux de passer le cap de la photographie, surtout que j’ai recommencé au moins 10 fois la photo pour finir par sélectionner la première. Ça me renvoie en miroir, le fait de se faire confiance dans la vie, à soi-même et aux autres. Et quand tout est OK, c’est fluide.

Les pros « technique » diront qu’elle est un peu floue, mais elle dégage quelque chose, un regard, le mouvement … alors je l’ai choisi quand même.

C’est parti pour cette belle Aventure ! Maintenant, ça va être compliqué de me défiler …

Si toi aussi ça te chante de diffuser un message qui incarne des valeurs importantes pour toi, et que tu as envie de le partager sur les réseaux, tu peux utiliser le hashtag : #100jours100sourires.

Je me fais une joie de te lire et de découvrir de belles inspirations humaines et positives pour le monde <3 <3 <3

A demain matin même heure, pour une nouvelle rencontre inspirante 🙂

3 Commentaires

  1. Nadine  —  28 novembre 2016 at 15 h 56 min

    Coucou ma ptite Marie !!!!
    Génial ce défi que tu t es lancée !!!! Et je vais suivre celà de près tu es vraiment pleine d inspiration continue tu es sur le bon chemin
    Tu flippes mais c est normal le contraire m’étonnerait beaucoup !!!
    Au fil des jours tu vas prendre confiance je ne me fais aucun souci ……tu es une battante et pleine de ressources

    Je te dis donc à demain pour une nouvelle lecture inspirante

    Gros bisous
    Nadine

    Répondre
  2. Christelle G.  —  28 novembre 2016 at 20 h 43 min

    BRAVO pour ce cap !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Youhou superbe ce Julien 😀

    Répondre
  3. ascensationnel  —  7 juin 2017 at 16 h 43 min

    Marie bonjour, Je viens de regarder une courte vidéo de toi via le site de Lilou et du coup j’ai atterri ici. Je découvre que nous avons quelques points communs… J’ai en projet d’aller précisément interviewer des personnes sur la source de leur bonheur et tiens moi même un blog d’ascension vers la joie. Je ne suis pas aussi avancée que toi dans la démarche car je me découvre artiste à … 42 ans mais y’a pas, c’est ma voie. Merci de me montrer que cela est possible et bravo pour ce nouveau défi, tout à fait le genre que je me lance à moi-même, ça me motive davantage à pas lâcher les miens. Bisous

    Répondre

Laisser un commentaire