La peur d’envoyer un devis

Comme je le partageais avec toi à la fin de mon article d’hier,

j’ai pris conscience récemment que mon angoisse du devis avait disparu !

 

Depuis que mes tarifs sont affichés clairement sur mon site, les demandes de devis se font plus rares. J’en fait uniquement pour les projets qui demandent plusieurs jours de travail et/ou pour des projets sur-mesure bien spécifiques.

 

Les demandes étant plus importantes que l’année dernière, en ce début d’année, j’ai vite plongé dans la rédaction de mes devis. Et lorsque j’ai envoyé le dernier en date, sérénité absolue, pas d’angoisse, rien.

 

Si tu n’es pas entrepreneur, tu vas peut-être trouver ça bizarre que j’aborde ce sujet. Par contre, si tu es entrepreneur, c’est probable que tu comprennes très bien de quoi je parle 😉

A mes débuts, et jusqu’à encore quelques mois (je ne sais pas si cette tournure de phrase est bien française…), c’était les montagnes russes lorsque je recevais une demande de devis. Au début, l’euphorie, un nouveau client, Youpiii !!! Après … le drame. Enfin, non pas le drame, la prise de tête intégrale en mode « je m’arrache les cheveux » et je passe 36250 scénarios dans ma tête :

« Et si on me trouve trop cher »

« Et si je ne suis pas assez cher »

« Non mais je vais pas me rabaisser »

« Mais si on me dit non … »

« De toute façon, qu’est-ce que j’ai de plus qu’un autre … »

Je t’épargne les détails mais tu vois le tableau.

 

Avant que je fixe et affiche clairement mes prix, comme je l’ai fait l’année dernière, la moindre demande de tarif m’angoissait totalement !!!

Aujourd’hui, mes clients savent. Avant même de me contacter, ils ont une idée du budget et font le choix conscient de l’investir … ou pas. Ça apporte une sérénité des deux côtés je trouve.

 

Quand je prends du recul et que je repense à toutes ces années qui viennent de s’écouler, je prends conscience que j’ai beaucoup cheminé sur le sujet. J’ai fait beaucoup d’erreurs, j’ai beaucoup donné, j’ai déjà oublié de me payer, j’ai souvent minimisé la valeur de ce que j’apportais. Mais tout ça, ça m’a fait grandir. J’ai appris de chaque expérience, même si beaucoup ont été inconfortables.

 

En tant qu’entrepreneurs, créateurs de projet, artistes, hommes et femmes sur cette planète qui ont fait le choix d’entreprendre en suivant un autre modèle que celui du salariat, nous sommes souvent enviés.

Il y a beaucoup de mythes sur nous, qui organisons nos journées comme on a envie, et qui plus est, en faisant ce qu’on aime la majorité du temps.

Nos « réussites » comme nos « échecs », nous les devons à nous-mêmes. Personne ne nous dit quoi faire ni où aller. Il n’y a pas de mode d’emploi tout prêt ou de formule magique. C’est souvent l’inconnu. On teste, on expérimente et on se réaligne à chaque instant.

 

Je ne voudrais pas faire de généralités même si c’est ce que je ressens. Si tu es entrepreneur et que tu as envie de témoigner, lâche-toi dans les commentaires !

 

Quand j’ai démarré en 2012, il y avait ceux qui avaient peur que je me plante, ceux qui m’encourageaient et ceux qui m’enviaient : « tu as de la chance de faire ce que tu veux, moi j’ai pas le choix … » Rien que d’y penser, mon sang ne fait qu’un tour !!! Je ne vais pas revenir sur la notion de choix parce que ce n’est pas le sujet du jour et si je pars là dessus je vais monter dans les tours !!!

 

Pour en revenir à cette histoire de devis, si toi qui me lit, l’angoisse te taraude encore, sache que ça sert à rien d’avoir peur de la manière dont il sera reçu. Si ce projet ne se fait pas, c’est qu’il ne devait pas se faire avec cette personne. Et c’est pas grave.

Un jour, j’ai entendu une conférence de Sébastien Roignant, je crois … Il disait que si 100% de nos devis étaient acceptés, c’est que nous n’étions pas assez chers, 50%, nous étions dans la moyenne et 10%, nous étions au bon prix. Je ne sais pas pourquoi je me souviens de cette conf, là maintenant. Peut-être parce que j’ai regardé une vidéo de Sébastien, juste avant d’écrire cet article. C’est une vidéo où il dévoile l’envers du décor de sa société. Une vidéo empreinte de sincérité où il partage la réalité et les montagnes russes que tout entrepreneur traverse. (clique ici pour aller la voir).

 

On fait tous des erreurs dans notre parcours entrepreneurial et je crois bien que c’est normal. Sur les réseaux sociaux, on voit le beau, les paillettes, « la belle vie », mais on traverse tous des phases de grandes remises en question, des moments de doutes, des galères et des jours où on a envie de tout arrêter. Entreprendre, c’est un état d’esprit et une grande source de développement personnel. Ça demande du courage, de la persévérance et une grande foi en l’Âme agit de la vie. Ça demande d’Oser, de se dépasser, de se réaligner à chaque instant. J’ai déjà dit tout ça hier, non ?

 

Et comme je l’ai partagé dans l’émission de lundi sur la Web TV « De terre et d’étoiles », ne fait pas la même erreur que moi, n’oublie pas de te payer, même si c’est la première fois de ta vie que tu crées un projet. Tu n’as rien à prouver à qui que ce soit. Tu n’as pas besoin de souffrir et de te mettre en danger. Si tu te sens appelé(e) à créer Cela, c’est que tu es la bonne personne pour le mettre en œuvre et que tu as les ressources pour mener à bien ce qui te tient à cœur.

 

Ne minimise pas la Valeur de ce que tu apportes au monde. C’est précieux.

 

Je ne regrette pas mes erreurs. Elles m’ont tellement fait grandir. Aujourd’hui, je dépoussière encore beaucoup de choses sur ma relation à l’argent. L’année dernière, j’ai beaucoup lutté sur le sujet, pour m’autoriser à vivre dans l’Abondance. J’ai lâché beaucoup de casseroles et de vieilles croyances qui stagnaient au fond de l’océan. A l’heure où je t’écris, je me rends compte que tout ça est en train de s’apaiser.

En ce moment, je fais le défi des 100 jours pour libérer sa relation à l’argent et vivre son abondance. C’est très ludique et à la fois, ça va chercher très profond. J’en suis au jour 12 et j’en ressens déjà les effets bénéfiques ! Si cette thématique te parle, je te le conseille vivement.

Bon, pour être totalement transparente, ça peut aussi réveiller des trucs qui ont besoin d’être libérer. Pour ma part, la première semaine, ça a mis en lumière une de ces colères !!! Moi qui ne me met jamais en colère, c’était très perturbant. Mais là, c’est passé. J’ai crié à l’abri des regards indiscrets et j’ai envoyé ma colère dans la terre grâce aux Arts internes que je pratique au quotidien et ça m’a fait le plus grand bien !

On avance chacun à notre rythme, sur le chemin de la joie ! Parfois on s’égare, puis on revient. Est-ce qu’on s’égare vraiment ? On fait juste un détour, et à chaque fois, si on écoute ce que nous dit notre intuition, on revient à soi-même, à ce qui nous appelle vraiment.

Cette histoire de devis est sûrement un chemin détourné pour amener à une réflexion encore plus profonde. Le message est le message. Ceux qui ont besoin de le recevoir le recevront. Les autres passeront leur chemin et c’est ok.

Si tu penses que quelqu’un a besoin de lire ceci, partage cet article avec lui.

 

Pour recevoir de l’inspiration dans ta boite mail, inscris-toi ici.

Pour être au courant en avant-première de la sortie de mon livre, c’est par là.

Pour révéler ta Beauté et tes Talents au monde, c’est par ici !

De l’Art pour inspirer ton Âme … c’est là 🙂

 

Et pour toute demande de devis, écris-moi via le formulaire de contact et expose-moi ton projet. Je te répondrais dans les 48H 😉

 

Je t’envoie plein de belles énergies de lumière,

 

Prends bien soin de toi,

 

Marie, Artiste de l’Âme …

Réussir sa vie hors des sentiers battus

« Réussir sa vie hors des sentiers battus« , c’était le thème de l’émission d’hier soir sur la Web TV « De terre et d’étoiles » où nous avons échangé avec Sylvie Ptitsa et Rémy Guyon. Un riche moment de partage qui a réuni nos parcours de vie où notre réalité s’est effondrée plusieurs fois pour en arriver là où nous en sommes aujourd’hui.

 

Tout d’abord, ça veut dire quoi « réussir sa vie » ?

Je pense qu’il y a autant de définitions qu’il existe d’humains sur cette planète.   Pour moi, ça veut dire vivre une vie en accord avec qui je suis, dans tous les domaines de ma vie, du mieux que je peux, en étant moi tout simplement.   On assimile souvent la réussite à la richesse financière ou à l’accumulation de tout un tas de possessions matérielles. Je trouve ça bien réducteur et triste à la fois 🙁 Et là, tu vois, je suis dans le jugement, parce que pour certaines personnes, c’est leur vision de la réussite et ils sont ok avec ça. Même si à mon sens ça se discute, mais bon …

Puis-je considérer aujourd’hui, que j’ai réussi ma vie ?

Globalement, je suis plutôt épanouie dans tous les domaines de ma vie. Je suis en très bonne santé, je vis en couple avec un homme merveilleux, j’exerce une activité professionnelle qui me ressemble, j’ai un toit au-dessus de ma tête, je mange tous les jours à ma faim et je me lève tous les jours avec le sourire aux lèvres. Ça a l’air super idyllique comme tableau, non ? Je te rassure (enfin, je ne sais pas si c’est rassurant mais ça va je le vis bien), j’ai aussi des moments de doutes, de panique, de questionnements existentiels, et j’en passe.

 

La première quinzaine de janvier, j’ai traversé un mini tremblement de terre intérieur. Comme tu le sais, cette année, j’ai décidé de faire plus de place à mon Art. Youpi ! Sur le tableau, ça fait carrément rêvé ! Sauf que…

 

Tout un tas de vieilles croyances sont remontées à la surface de manière plutôt sournoise… Je me suis surprise à « scroller » les offres d’emploi sur Indeed, comme pour me rassurer quant à ma « pseudo sécurité financière ». Les premiers jours, ça allait, je regardais vite fait le matin avant de commencer ma journée, pensant que ça n’impactait pas du tout mon état d’esprit. Sauf que …

 

Au fur et à mesure, j’ai commencé à perdre mon inspiration, à voir mes idées s’effriter et à perdre le goût. Je ne comprenais pas. C’est génial de décider de plonger dans mon Art ! Alors pourquoi ??? Et soudain, il y a eu la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Dans la même journée, j’ai été contactée par un recruteur pour un travail sans intérêt et j’ai postulé à une offre d’emploi pour vendre des produits de coiffure dans une galerie commerciale (pile le truc que jamais de la vie j’ai envie de faire ça !!!). Et ce jour là, j’ai commencé à être envahie d’une grande tristesse… sans trop comprendre pourquoi. Je rectifie : sans vouloir m’avouer pourquoi.

 

Soudain, c’était le néant. Comme si ma vision se brouillait. Puis le soir, le verdict est tombé. J’ai compris. J’ai compris lorsque les larmes sont montées quand j’ai pris conscience que je ne mettais pas mon énergie au bon endroit. Inconsciemment, je commençais mes journées en m’inventant une « sécurité » tout en m’éloignant de mon but, de mes élans, de mon intuition, de mes envies profondes. Jour après jour, je tournais le dos à l’appel de mon Âme …   L’expérience fut de courte durée. Mais quand même, ça a existé et je pense que c’est important que je le partage avec toi.

 

Personne n’est à l’abri de s’éloigner de lui même.

Il suffit d’un détail, d’une parole de quelqu’un, d’une peur qui se réveille. Un petit grain de sable peut faire tout dérailler. C’est pour ça qu’à mon sens, il est primordial d’écouter ce qui se passe à l’intérieur de nous. En ça, je remercie la méditation et les arts internes que je pratique au quotidien.

 

Créer cet espace de silence et d’écoute me permet de me reconnecter à qui je suis et de ne pas laisser s’installer les grains de sable dans les rouages.

 

Décider de plonger dans son Art n’est pas une décision légère.

C’est un véritable engagement qui demande énormément de courage. Ça veut dire être plus visible, oser encore plus (ah ! encore oser !!!), oser briller, oser créer, oser aller de l’avant, oser vivre pleinement et traverser les défis que je rencontre sur mon chemin. Ça ne change pas de d’habitude me diras-tu 😉 C’est vrai. C’est mon quotidien depuis quelques années déjà ! Oser, encore et toujours. Oser, c’est aussi prendre des risques et parfois (souvent) nager à contre-courant du reste du monde. Par moment, c’est tentant de baisser les bras et d’aller s’enfermer dans un « job à la con » pour juste arrêter de réfléchir. Sauf que …

 

Ce n’est pas ce chemin là que mon Âme a décidé d’emprunter. Quand j’ai écrit mon bilan 2017, et comme je le disais aussi dans l’émission hier soir, toutes mes expériences de vie ont du sens. Elles m’ont toutes menées là où je suis aujourd’hui. Les belles expériences comme les moins belles me permettent de témoigner, d’ouvrir la voie et de faire des choix conscients. Même les « erreurs » n’en sont pas réellement. Puisque tout est source d’apprentissage. Ok, je te l’accorde, il y a des expériences dont on se serait bien passé. Et alors ? Ça fait partie du chemin. Ça sert à rien de s’auto-flageller parce qu’on a été trop ceci, pas assez cela, qu’on aurait pas dû, si on avait su …

 

Ça sert à rien de se lamenter sur le passé, puisque de toute façon c’est passé !

 

Pour en revenir à cette expérience récente de « scrollage » d’offres d’emploi, le soir même où j’ai versé des larmes pour nettoyer cette prise de conscience et me remettre sur les rails, l’inspiration est revenue puissance 15000 !!! Le lendemain, j’ai vécu une journée presque idéale.

Alors que je venais de poser l’intention d’exposer à nouveau mon travail artistique, j’ai reçu une proposition à la première heure ! Après, je suis allée boire un café avec mon amie artiste Valérie et c’était génial ! Ça faisait tellement longtemps !!! Tu sais, c’est super important de t’entourer de personnes qui sont dans la même énergie que toi. En fin de matinée, j’ai rencontré Stéphanie, décoratrice d’intérieur, complètement dans la même vibe que moi, la même démarche humaine et remplie de sens avec ses clients. Ouiii !!! Ça existe en vrai ! Youpi !!!

 

La vie met sur ton chemin des personnes qui vibrent dans la même énergie que toi. On a beau le savoir, parfois on s’égare … Mais notre âme est intelligente et si tu sais écouter cette petite voix bienveillante à l’intérieur de toi, elle te remettra toujours sur le bon chemin. Répondre à l’Appel de notre Âme n’est pas le chemin le plus facile. Je pense que ce n’est pas toujours facile, parce qu’on résiste et que notre mental a besoin d’être rassuré parfois.

 

Répondre à l’Appel de mon Âme, c’est avoir une foi inébranlable et oser faire un pas, puis un autre, même si c’est l’inconnu, même si je n’ai pas de preuves « rationnelles » que c’est le « bon chemin ».

 

J’entends souvent des gens demander « comment être sûr que c’est ma voie ? que je suis sur le bon chemin ? » Peut-on parler de bon ou de mauvais chemin ? Chaque personne avance à son rythme et fait du mieux qu’il peut. En vérité, quand tu es aligné avec ton Cœur, ton corps et ton Âme, tu es toujours au bon endroit au bon moment.

 

Au fait, je me suis réinscrite aux cours de dessin. Depuis le temps que ça m’appelait et que je résistais. J’en avais pris l’année dernière et j’ai tellement appris sur moi. Je croyais que j’étais nulle et en fait … 

NON.

 

Et aujourd’hui, j’ai encore vécu une nouvelle « petite victoire ». J’ai envoyé un devis et je me suis rendue compte que les voix parasites dans ma tête avaient disparu. J’écrirais sûrement à ce sujet bientôt, sur les suppositions qu’on se fait parfois dans notre tête, sur ce que ton client va penser, et si tu es trop cher ou pas assez cher et j’en passe. Ça me torturait beaucoup à mes débuts et là rien. J’ai passé un cap je crois !

 

On avance ensemble ! Chaque jour, un petit pas pour soi et un grand pas pour l’humanité.

 

Je te souhaite de kiffer chaque jour de ta vie et d’avancer un pas à la fois, un jour à la fois, en respectant ton rythme et en allant vers ce qui t’inspire 😉 (pensée spéciale pour Pascale de Gail-Athis : « Allez vers de qui vous inspire et non vers ce qui vous rassure »).

 

Prends soin de toi et à bientôt !

 

Pour recevoir de l’inspiration dans ta boite mail, inscris-toi ici.

Pour être au courant en avant-première de la sortie de mon livre, c’est par là.

Pour révéler ta Beauté et tes Talents au monde, c’est par ici !

De l’Art pour inspirer ton Âme … c’est là 🙂   Je t’envoie plein de good Vibesss pétillantes et colorées !!!

 

Marie, Artiste de l’Âme …

 

Beauté ignorée

Beauté ignorée

Tu m’as si souvent piétinée,

Sans même me regarder,

Tu m’as si souvent ignorée,

Alors que je t’offrais ma beauté.

 

Tu m’as si souvent contournée,

Par peur de te mouiller.

 

Il n’y a que les enfants,

Qui plongeaient dans mon Océan,

S’faisant engueuler par leurs parents !

 

Que de folles éclaboussures,

De ma Beauté la plus pure,

Et d’un bonheur qui perdure.

 

J’entendais leurs rires,

Leurs joyeux cris de plaisir,

 

Dans cet instant fabuleux,

Je les sentais si heureux.

 

Et soudain le calme revenait,

Au Ciel je me reconnectais,

 

Me révélant sous un nouveau jour,

Avec toujours autant d’Amour,

 

La Terre, les arbres et les nuages

Créaient mon nouveau paysage,

 

D’une simple flaque d’eau grisonnante,

Je devenais une œuvre d’Art vivante.

 

Marie Guibouin.

 

Je tiens à remercier le Monsieur qui travaille pour la ville que j’ai croisé cette semaine, après avoir pris cette photo. Il ramassait les branches mortes sur le bord de la Marque. M’ayant aperçu au loin il se demandait ce que je photographiais. Quand je lui ai parlé des reflets dans les flaques d’eau, il m’a regardé interloqué avant de me dire « Ah ! On en voit tellement tous les jours, on fait pas attention à ça ! » Merci à ce Monsieur dont je ne connais pas le nom, qui m’a inspiré ce texte en me donnant envie de me mettre à la place de cette flaque abandonnée 😉 #changerderegard #voirlabeaute #photographie intuitive

 

Si tu penses que quelqu’un a besoin de lire ceci, partage ce message <3 <3 <3

 

Tu peux également t’offrir un tirage d’Art dans ma boutique VisionArt.

Cerise sur le gâtal, si tu es #carnetaddict comme moi, je te propose des carnets magiques, de l’Art mural, des cartes postales, et tout plein de pépites pétillantes à partir de mon Art, dans ma boutique REDBUBBLE. Retrouve « Beauté ignorée » ici ! Pour accéder à tout ce que je te propose, clique sur « Produits disponibles » en bas de la photo 😉 Ta commande traversera l’Océan Atlantique et arrivera jusque chez toi comme par magie 🙂

Dans le laboratoire expérimental d’Isabelle Lagneau

Dans le laboratoire expérimental d’Isabelle Lagneau

C’était ce lundi en direct sur ma chaine Youtube. J’ai accueilli Isabelle pour une nouvelle interview d’Artiste, dans le cadre du Pink Power Tour Festival !   Nous nous sommes lancées en mode complètement « freestyle » pour cette première interview de 2018 ! Mode « lâcher prise » activée !

Avec Isabelle, nous nous suivons mutuellement via nos blogs respectifs. Ces derniers temps, beaucoup de choses résonnaient chez l’une et l’autre. J’ai eu envie de connaître qui se cachait derrière l’écran et de le partager avec toi. Alors, c’est parti pour l’Aventure !

Bonjour Isabelle !

  • Bonjour ! Merci Marie pour cette invitation ! Ça me fait très plaisir de pouvoir échanger avec toi, autrement que via des commentaires…

Je tiens à féliciter Isabelle d’avoir répondu présente parce que ce n’est pas quelque chose de facile pour elle de s’exprimer publiquement. En plus, je commence avec une question pas forcément évidente :

Qui es-tu Isabelle ?

 

  • C’est toujours difficile de se présenter … Je suis Artiste. J’ai créé le site experimentons.fr et mon credo dans la vie, c’est d’expérimenter 😉 C’est confronter ses envies avec son intuition, avec son élan … Aller là où on a envie d’aller. Parfois, on va quelque part et puis ce n’était pas ça finalement. On revient, on refait des tests … C’est ça qui me plait !

 

Qu’expérimentes-tu en ce moment ?

 

  • J’expérimente en ce moment, d’utiliser mon médium de prédilection qu’est la peinture de façon de plus en plus intuitive, de plus en plus spontanément. J’avais envie de faire des ballons mais je ne sais même pas pourquoi … J’ai pris ma peinture et hop ! En quelques minutes, des ballons !!! C’est venu comme ça.

 

Isabelle, je te remercie pour ce que tu viens de dire, parce qu’en ce moment j’ai très envie de dessiner, de peindre, d’expérimenter des choses justement, mais j’ai le syndrome de la peur de la feuille blanche. J’ai tellement envie de faire trop de choses que je ne fais rien. Est-ce que ça t’arrive aussi ?

 

  • Ah oui ! Ça arrive très souvent. Ce que je fais, pour essayer de contourner ça, c’est de gribouiller, de ne rien attendre … Juste faire quelque chose qui n’a pas forcément de sens, qui ressemble à rien. Juste pour se détendre, faire des hachures par exemple… Et toujours, dans 100% des cas, il y a quelque chose qui sort. Je ne sais pas comment, pourquoi … C’est magique. Je ne sais pas si c’est quelque chose que toi, tu as testé ?

En écriture, j’y arrive très bien. En écriture, je commence et tout sort tout seul. En photo, si je pars me promener, en faisant n’importe quoi, sans attentes particulières … Je me rends compte que finalement, ce n’est pas n’importe quoi 😉 Par contre le dessin et la peinture, alors que ça m’attire vraiment, je n’ai pas systématiquement ce lâcher prise … L’année dernière, j’ai pris des cours de dessin, ça m’a beaucoup aidé à dépasser cette peur de la feuille blanche. Ça a été super bénéfique ! Là, ça fait plusieurs mois que je n’ai pas repris de cours et je ne me suis pas mise à créer seule. Dans cette partie là en tout cas : le dessin et la peinture que j’adore !!! Je pense que j’ai aussi le syndrome de vouloir avoir un résultat concret tout de suite. Ça demande beaucoup de lâcher prise et de patience, à mon sens.

  • De mon point de vue, il y a plusieurs façons de faire. Effectivement, quand on se lance dans une grande tâche, un tableau par exemple. On réfléchit, on fait des croquis … Là ça demande vraiment beaucoup de patience, de concentration, de persévérance.

 

  • Mais pour moi, il y a une autre façon de faire qui est plus « facile », plus spontanée, c’est d’y aller ! Peu importe, si c’est juste un train jaune sur un bout de feuille blanche. On peut en rajouter un autre, d’une autre couleur. On peut s’amuser avec les mediums. J’aime beaucoup prendre des encres et m’amuser à les mélanger comme ça sur une feuille. Tu t’en fou de ce que ça fait. Rien que le fait de voir les encres se mélanger, c’est surkiffant !

Ça me rappelle une expérience que j’avais faite avec des peintures réactives. Quand on les mélange ensemble, ça rend des choses un peu « cheloues » mais ça fait super beau ! Je me souviens quand je m’étais mis dans cet état que tu décris, c’était hyper apaisant. Je n’étais pas en train de me demander si c’était beau ou pas. On est vraiment dans le thème du lâcher prise !

  • Ça ressemble à de la méditation presque ! Moi ça m’apaise beaucoup. Quand je suis stressée, je sors mes peintures. Je fais n’importe quoi, je m’en fiche. Après c’est waw ! Je suis sur un petit nuage.

 

A quel moment l’Art est entrée dans ta vie ?

 

  • J’ai toujours eu un attrait pour tout ce qui est manuel. J’ai fait pas mal de choses. J’ai fait du modelage et ce qu’on appelait du bricolage quand j’étais plus jeune, mais maintenant on dit du « Do It Yourself ».

 

  • Et la peinture, c’est quelque chose qui est très portable. On peut l’emmener n’importe où. C’est ça qui me plait aussi ! Sortir les pinceaux comme ça et hop hop hop ! J’ai toujours créé plus ou moins intensément. Du coup, je suis autodidacte. C’est aussi une grande liberté. Aller chercher ce qui me plait. Puis ça change … un coup c’est de l’anatomie, après c’est autre chose. En ce moment, je suis à fond dans les encres à alcool.

 

Quel est ton moment préféré quand tu crées ?

 

  • Mon moment préféré, c’est quand ça devient vraiment le bazar et que j’arrive à « switcher ».

 

  • Il y a un moment de bascule où ça passe de « bazar » à un signification, à quelque chose qui est structuré. Ce moment là est magique. C’est le bazar ! C’est le chaos ! Et là hop ! Mais en fait, c’est ça que j’ai fait ! Mais en fait c’est trop beau !!! C’est comme s’il y a avait une sorte de pression, puis elle redescend … C’est trop trop bon !

 

L’Âme agit qui opère …

 

  • Je me demande toujours si c’est vraiment moi. Il y a quelque chose d’un peu … paranormal. Il y a quelque chose de plus grand que l’expérience du moment. Et ça, c’est beau aussi.

 

Tu es plutôt solitaire dans ta création ou tu partages beaucoup avec les autres ?

 

  • Je suis plutôt solitaire. Via le blog, j’essaie de partager une partie de ce que je fais. C’est quelque chose qui n’est pas facile pour moi. C’est pour ça que j’ai créé ce blog aussi, pour essayer de partager un peu tout ça. Si ça peut être utile à d’autres qui aimeraient se lancer, avoir des idées.

 

Qu’est-ce qui t’a donné le déclic de créer ton blog ?

 

  • Ce n’était pas vraiment un déclic. Ça faisait des mois et des mois que j’y pensais.

 

  • Je me disais : « ça serait bien si j’avais quelque chose … ». J’avais déjà un autre blog en fait. Ça fait 11 ans que je l’ai, mais il s’essouffle. J’me disais : « j’aime bien partager ce que je fais mais il manque quelque chose… ». Je voulais mettre du texte aussi, faire quelque chose d’un peu plus construit que mon ancien blog.

 

  • Je voulais raconter mon histoire. J’ai vécu des choses pas terribles on va dire … et je m’en suis sortie, entre autre, grâce à l’Art. C’est ça au départ, qui m’a motivée à le faire. Je me suis dit que ça pouvait aider d’autres personnes, qui n’arrivaient pas à voir le bout du tunnel… Il est là le bout du tunnel ! Après, ça a dévié un petit peu. Je ne sais pas trop où ça va aller.

De toute façon, c’est « expérimentons » ! Donc, on expérimente 😉

  • Oui, c’est ça ! C’est tout à fait ça !

 

Dans ton idéal, si tout était possible, s’il n’y avait plus de freins, plus de barrières, que c’était la liberté totale, tu ferais quoi ? Tu ferais ce que tu fais déjà, ou tu ferais d’autres choses en plus ?

 

  • J’aime beaucoup la musique et j’aime toutes les activités qui sont à la fois créatives et à la fois vitales, comme manger, cuisiner … ce genre de choses. J’aimerais bien créer quelque chose qui regroupe un peu tout ça. Ça me frustre parce que je n’arrive pas à relier tout ça. Pourtant, tout fait appel à la créativité, à l’expression, aux interactions avec le monde … Dans mon idéal, il y aurait quelque chose de plus vaste.

Il faut que tu connectes avec Christelle, ma petite sœur. Je pense à elle, là, d’un coup ! Elle est très pour le lien entre la musique, l’alimentation, le corps, la danse … toi, la peinture … Peut-être qu’en partageant avec des personnes qui ont envie de connecter les mêmes choses que toi, il y a des choses qui peuvent émerger dans la co-création. C’est ce qui me vient là tout de suite maintenant. J’étais très solitaire aussi avant, mais j’ai la sensation que cette année nous demande de ne plus rester tout seul, de co-créer avec les autres.

  • En tant qu’artiste, j’ai énormément besoin d’être seule !

Je te comprends, j’adore être seule !

  • L’équilibre n’est pas forcément évident à trouver. En tant qu’Artiste, on a besoin d’introspection, de se connaître soi. On a besoin d’être bien dans ses baskets, d’être bien ancré, dans notre petite bulle. J’ai beaucoup de mal à équilibrer ça avec la co-création.

Ce n’est pas facile. Je suis au tout début de mon chemin, de ce côté là. Par exemple, si on me demande de m’associer avec quelqu’un, ça me fait flipper ! Actuellement, j’expérimente. Je fais partie d’un Cercle. C’est un Cercle de pratiquants d’Arts Martiaux. Je vois que nous pouvons être chacun dans notre individualité, même en créant des choses ensemble. Avant, je séparais ça. Je me disais que si je créais avec des gens, je me perdais moi même. J’avais cette croyance là. Je ne sais pas si tu l’as aussi …

  • Ah oui complètement …

Après, il faut expérimenter pour savoir … alors expérimentons ! Tu l’as vraiment bien choisi le nom de ton site ! Experimentons.fr ! Ça veut dire que tu as tous les droits. C’est génial !

  • Oui, j’avais pas vu ça comme ça. Mais oui !

Tu peux tout faire. Demain, tu peux expérimenter de sauter en parachute et puis après-demain, finalement, je n’ai plus du tout envie de ça, maintenant, je veux faire de la guitare ! Je dis n’importe quoi mais tu vois, expérimentons, ça ouvre un champ des possibles immense !

  • Ça peut même faire peur tout ce plein de choix !

Ce sont des superbes opportunités !

  • C’est l’Abondance de choix.

 

Quel serait ton plus grand rêve ?

 

  • Ce n’est pas facile ça. Des petits rêves, j’en ai plein ! Mais des grands rêves … C’est quelque chose d’assez général mais tout ce qui concerne la paix, l’harmonie dans le monde, ça me tient vraiment à cœur. Après, c’est assez vague …

 

Comment tu pourrais contribuer à Cela avec ton Art par exemple ?

 

  • C’est l’aspect thérapeutique qui m’avait motivé initialement, mais je crois que c’est encore plus grand que ça. C’est aussi communiquer des choses militantes, pacifistes … C’est infini en fait, l’Art … Je peux faire plein de choses. C’est abondant.

Si tu avais un message à faire passer au monde, tu dirais quoi ?

  • Expérimentez !

 

  • Expérimentez ce qui est bon pour vous. Vous savez déjà ce qui est bon pour vous.

 

  • Si c’est bon pour vous, c’est bon pour les autres. C’est là qu’est le chemin le plus approprié pour tout le monde. On sait déjà. On sait déjà tout.

 

  • Il faut se donner le droit de savoir, d’y aller et d’expérimenter !

 

Le mot phare : expérimenter !

 

  • Je ne pensais pas que ça me collerait autant.

 

Quand tu l’as choisis, c’est venu assez naturellement ou tu l’as cherché ?

 

  • Je l’ai cherché pendant des mois en fait. Je ne trouvais pas. J’étais même étonnée qu’il ne soit pas déjà pris. Quand j’ai trouvé, j’ai pensé « ça doit exister, c’est sûr … ». Et non !

Il t’attendait ! Quand est-ce qu’elle va arriver ? J’en ai ras-le-bol ! J’ai envie de sortir de terre !

Quelle sera ta prochaine expérimentation ?

 

  • Ça fait un petit moment que j’ai envie de faire des vidéos sur plein de choses. J’ai commencé à en faire mais je ne suis pas hyper contente de ce que j’ai fait. En tout cas, je vais continuer pour que ce soit de mieux en mieux.

 

Il faut que tu les montres à des gens tes vidéos. Où sont-elles ?

 

  • Sur un disque dur quelque part … C’est prévu !

 

Quand est-ce que tu vas publier ta première vidéo ?

 

  • Dans les 15 jours qui arrivent, maximum …

Je note ! Avant la fin du mois. Surveillons le blog d’Isabelle. Le compte à rebours a commencé !

Comment tu fais pour dépasser le syndrome de la perfection ?

 

  • C’est hyper vaste comme sujet. J’aime bien faire un peu exprès de faire n’importe quoi. Comme ça, en provoquant l’imperfection, le « n’importe quoi », on s’attend tellement à ce que ce soit n’importe quoi, que souvent, il y a des choses bien qui émergent de ça. C’est waw !

 

  • Je trouve que c’est super important dans la pratique artistique, d’avoir comme un genre de « bac à sable » et de s’autoriser à ça. Ça fait partie du processus et c’est aussi important que les finitions, les retouches … Même physiquement. C’est comme un échauffement au sport.

Quand tu parles de « bac à sable », ça me fait penser à « retrouver son Âme d’enfant ». Parce qu’en fait les enfants, ils s’en fichent complètement. Ils sont en mode « free style » complet tout le temps !

  • Mais pourquoi nous, on n’est pas capable ? C’est tout à fait ça. L’Âme d’enfant, c’est un travail de tous les jours …

Je crois que tu as quelque chose sur ton site, que les gens peuvent télécharger, pour les aider dans leur créativité. Ça consiste en quoi ?

  • C’est un petit livret avec des exercices à la fois assez larges et assez contraignants, pour créer. Ça s’adresse plutôt à des personnes qui ne sont pas hyper sûres d’elle au niveau créatif, mais qui sont quand même curieuses d’aller explorer ça. C’est aussi une sorte de voyage à l’intérieur de soi. Ça touche à des sujets assez personnels que l’on peut traiter comme on veut. C’est libre. Si on veut rester superficiel, on reste superficiel. C’est libre !

 

Où est-ce qu’on peut retrouver tes œuvres ?

 

  • Elles sont sur RedBubble mais je pense que je vais fermer la boutique pour faire autre chose. Ce n’est pas aligné en fait, ça ne va pas. Je vais plutôt essayer de vendre ce que je fais, mais pas des reproductions. Je voudrais vendre les originaux. C’est sur ma liste des expérimentations de l’année ! Mais là je n’ai pas de dates !

 

Quels sont tes projets 2018 ?

 

  • J’ai la liste sous les yeux …

 

  • Globalement, je voudrais laisser plus de place à mon Art en fait. Que j’ose faire des choses que pour l’instant, je n’ose pas faire. Suivre ça ! Suivre le mouvement, se laisser porter …

Je vois que nous avons un objectif en commun 😉 Faire plus de place à notre Art.

  • Art, c’est un mot qui peut englober beaucoup de choses. C’est laisser plus de place à soi finalement.

C’est quelque chose que tu vas expérimenter autant dans la solitude que dans le partage ? Comment tu vois ça ?

  • Ce serait les deux… C’est cet équilibre qu’il faut que j’expérimente. Effectivement, je vois plus de partenariats ou de co-créations pour cette année. Mais, comment ? Ça viendra au moment voulu …

En expérimentant, ça se présentera, je pense …   En tout cas, j’invite tout le monde à commenter le blog d’Isabelle pour l’encourager, lui demander ce qu’elle expérimente en ce moment. Ça va la booster un peu ! Elle en a besoin ! Alors Go ! Lâchez-vous ! Encouragez-la dans sa démarche expérimentale 😉   Maintenant qu’elle a osé se montrer en vidéo ! Attention ! Moi j’attends la vidéo sur sa chaine Youtube avant la fin du mois 😀

  • En plus, les vidéos que j’ai prises de moi, c’était en sortant de la douche en serviette de bain …

Et bien, pourquoi pas ?   Je ne sais plus si j’en ai déjà parlé dans une interview, mais il y a quelque chose qui m’a beaucoup aidé pour cette histoire de perfection. J’étais terrorisé de la vidéo avant ! La vidéo c’était horrible pour moi. Maintenant, ça va beaucoup mieux, même si je ne suis pas 100% à l’aise. J’avais fait un défi vidéo 30 jours l’année dernière. D’ailleurs, je n’ai jamais osé re-regarder ce que j’avais fait. J’avais vu une interview d’un gars, quelques temps auparavant. C’était quelqu’un qui faisait des podcasts. Il avait décidé du jour au lendemain, de publier un podcast de 5 minutes tous les matins sur son blog. Il n’avait pas un super son. C’était loin d’être parfait. De toute façon, ça ne le sera jamais. Il y avait plein de défauts techniques. Au début, son audience se limitait à quelques amis. Ses potes se moquaient de lui parce qu’on entendait des bruits extérieurs, une chasse d’eau, etc … Il s’en fichait. Il a continué. En continuant et en partageant, même quand c’était pas parfait, au bout d’un an son audience avait augmenté et il s’était amélioré. Alors que quelqu’un, avec le même projet dans son coin, qui aurait passé son temps à recommencer plein de fois, tout seul, sans le partager. Au bout d’un an, il sort son « truc parfait » mais personne ne le connaît. Du coup, frustration extrême ! Tu te dis « j’ai travaillé sur mon projet pendant un an et au moment où je frôle presque la perfection (même si chacun a sa propre notion de la perfection), personne ne me voit parce que je n’ai pas partagé l’expérience ». Je sais que cette interview que j’ai vu je ne sais plus quand, m’avait beaucoup aidée dans mon processus d’expérimentation.   Donc, j’ai hâte de voir tes vidéos ! Maintenant que tu as osé te mettre face caméra avec moi, tu ne vas pas y échapper !

Qu’est-ce qui t’as inspiré à me dire « oui » quand je t’ai invité ?

 

  • Je sentais qu’on était sur la même longueur d’ondes depuis quelques temps. Et la deuxième chose, c’est que ça me faisait très peur. Du coup, je me suis dit « ça, c’est quand même vachement bon signe ! ».

C’est un super message ça ! « Ça me faisait très peur donc c’était vachement bon signe ! » C’est génial de partager ça comme message, je trouve.

  • C’est grâce à toi que j’ai appris ça.

 

Derrière la peur, l’Âme agit …

 

  • C’est tout à fait ça. C’est un super slogan !

Je voudrais te féliciter d’avoir osé, d’avoir franchi ce pas et d’avoir partagé ce que tu avais envie de partager. J’encourage à continuer de partager encore plus, à travers ton blog, les vidéos que tu vas partager, à travers ton Art … J’ai envie d’en voir encore plus !   Tu as dit récemment dans un article, que tu voulais faire plus de place au dessin sur ton blog.

  • Oui ! J’ai fait l’erreur d’aller chercher à l’extérieur des conseils … et c’était pas du tout aligné. Donc alignement…

 

Qu’aurais-tu envie de dire comme mot de la fin ?

 

  • Je te remercie énormément de m’avoir invitée et de m’avoir fait confiance pour ce partage.

 

  • Le mot de la fin, j’ai envie de dire : ce qui est important, c’est d’expérimenter ! (rires)

 

  • Franchement, je ne saurais pas quoi dire de plus finalement. C’est magique en fait ce qui se passe quand on se donne le droit de faire ce qu’on a envie de faire et d’y aller !

Tu es rayonnante ! J’adore !   Merci à Isabelle pour ce super moment de partage.

Je t’invite à te rendre sur son blog pour suivre ces aventures expérimentales.

Tu peux également télécharger ton cahier récréatif gratuit pour expérimenter ton côté loufoque et rallumer tes couleurs !

Retrouve également Isabelle sur sa page Facebook et bientôt sur Youtube 😉

Prochaine interview mardi 30 janvier sur ma chaine. Abonne-toi pour être informé de l’heure du direct 😉

A tout bientôt pour la suite des Aventures !!!

Douceur hypnotique

Douceur hypnotique

Je me suis arrêtée

Tu m’as hypnotisée

 

Dehors le vent se déchainait

Et toi tu dégoulinais

 

Comme un ruisseau

Sur mes carreaux

 

Laissant mille diamants

Comme des aimants

 

Qui m’ont fait arrêter l’temps,

L’espace de quelques instants …

Je t’ai regardé te déployer

Je t’ai vu te multiplier

 

Pendant qu’les gens râlaient dans leur chaumière

A cause de ce « sale temps d’hiver » !

 

Je me suis arrêtée de travailler,

Et je me suis laissée émerveiller,

 

Par la Beauté que tu m’offrais.

Ce moment était parfait.

 

Tu m’as ensorcelée,

Et tu t’es laissé « capturer »,

 

A travers mon objectif,

Dans cet instant méditatif…

 

Merci pour ce moment précieux,

Qui a ravi mes yeux,

 

Et fait palpiter mon cœur,

Devant tant de douceur …

 

Marie Guibouin.

 

 

Si tu penses que quelqu’un a besoin de lire ceci, partage ce message <3 <3 <3

 

Tu peux également t’offrir un tirage d’Art dans ma boutique VisionArt.

Cerise sur le gâtal, si tu es #carnetaddict comme moi, je te propose des carnets magiques, de l’Art mural, des cartes postales, et tout plein de pépites pétillantes à partir de mon Art, dans ma boutique REDBUBBLE. Retrouve « Douceur hypnotique » ici ! Pour accéder à tout ce que je te propose, clique sur « Produits disponibles » en bas de la photo 😉 Ta commande traversera l’Océan Atlantique et arrivera jusque chez toi comme par magie 🙂