Je me suis demandée si j’allais écrire ce week-end. Je me suis demandée si j’allais prendre le temps d’intégrer tout ce qui s’est passé pour moi ces trois dernières années. Je me suis demandée si j’allais garder Cela pour moi ou le partager. Depuis, l’envie d’écrire me taraude et ne me quitte pas, alors me voilà à t’écrire cette lettre aujourd’hui.

Il y a 3 ans, jour pour jour, je vivais une des plus belles expériences que la Vie m’offrait. Je ne réalisais pas vraiment. C’était bizarre. Ce fut si simple alors que le monde me criait que ça serait trop compliqué.

Le 2 septembre 2014, je proposais mon tout premier projet photographique dans un lieu que j’admirais tant ! Après un été où le monde me paraissait bien ralenti, cette date à jamais gravée en moi m’a fait faire un bond en avant qui m’a propulsée dans une Énergie de Feu que je ne soupçonnais même pas !!! Si tu me suis depuis longtemps, tu connais déjà l’histoire. J’ai proposé mon premier « vrai » projet photographique à la direction des Machines de l’Ile de Nantes et l’on m’a donné Carte Blanche ! Tu imagines un peu ? On a donné Carte Blanche à un p’tit bout de nana inconnu au bataillon, non diplômée en photographie, non expérimentée en gestion de projets … « juste » parce qu’elle était habitée par son projet !!!

Je mets « juste » entre guillemets, parce que j’ai un message pour toi.

Tu peux ne pas avoir le bon diplôme. Tu peux n’avoir aucune expérience. Tu peux n’avoir aucune référence d’entreprises prestigieuses. Si tu as l’élan, si tu te sens portée par ton projet, si tu y crois tellement que rien ni personne ne pourra t’arrêter, TU ES LÉGITIME. Je répète : TU es LÉGITIME.

 

J’insiste lourdement mais c’est tellement UN Portant !

Tu es LÉGITIME et tu as de la VALEUR.

 

Il y a 3 ans, je n’avais pas conscience de la Valeur que j’apportais. C’était une première pour moi. Il « fallait » que je fasse mes preuves. Il « fallait » que je « prouve » que j’en étais capable. Il « fallait » que je donne beaucoup ! Il « fallait » que ce soit « parfait ».

Personne ne m’a dit qu’il fallait quoi que ce soit, c’est moi qui me suis imposée Cela. Je me suis imposée beaucoup de choses. Personne ne m’a demandé de prouver quoi que ce soit à qui que ce soit. Simplement, j’étais comme … habitée. Je ne saurais l’expliquer autrement.

La Vie m’a tellement apporté de signes sur un plateau d’argent. Franchement, des fois, je me demandais si j’étais vraiment toute seule. J’avais la sensation d’être guidée, accompagnée, par des forces … invisibles que je ne saurais décrire, sinon qu’elles étaient remplies d’Amour et de Bienveillance.

 

« Le Tour de Nantes en 80 jours » a changé le cours de mon existence.

 

Depuis ce projet, plus rien n’a jamais été comme « avant ». C’est à ce moment là que la photographie s’est réellement imposée à moi ! Comme s’il avait fallu un truc ÉNORME pour que je m’en rende compte ! J’ai déjà relaté ce projet en long en large et en travers alors je ne recommencerais pas ici ! Ça doit être pour ça que j’ai décidé d’écrire un livre l’année dernière à cette même date. Si tu as loupé un épisode, tu peux lire cet article : « Mon livre, cette Aventure !« .

Après ça, après ce projet magique, ce marathon de 80 jours, je me suis demandée si je pourrais faire mieux que ça. Après cette joie intense, cette adrénaline au maximum, ce cadeau magnifique que je me suis offert le jour de mes 30 ans, je me demandais bien ce qu’il pourrait y avoir de mieux que Cela ?

Après ça, je crois que j’ai vécu le « Bad de l’Artiste ». Le directeur des Machines de l’Ile m’avait dit : « maintenant, prends le temps de te reposer Marie ». Et moi, je n’ai pas vraiment écouté. Je pensais enchainer directement avec 1000 autres projets !

Sauf que … ça ne s’est pas du tout passé comme ça. Lorsque je suis rentrée à Lille, tout m’a paru bien fade, après avoir vécu quelque chose de si intense.

J’ai éteins mon téléphone une semaine. J’errais dans les rues et toutes les publicités me dégoûtaient : « Pour votre santé, ne manger pas trop salé, ni trop sucré » avec la photo d’un énorme hamburger – « La consommation d’alcool est dangereuse pour votre santé. »« Mangez 5 fruits et légumes par jour ». Et ça choque personne ??? J’avais l’impression d’être sur une autre planète !

Au sortir d’un projet où la création, l’authenticité, le partage, l’amour et la connexion entre les gens ont été au centre de mon action, j’avais bien du mal à revenir à certaines réalités de la vie ! Et par dessus tout, je trouvais les gens d’une tristesse … J’avais l’impression que tout le monde faisait la gueule :/

J’avais toujours des idées plein la tête mais plus l’énergie pour les mettre en œuvre. Le directeur des Machines avait raison. J’avais besoin de repos et je ne l’acceptais pas. Je voulais continuer à être à fond, à repartir sur d’autres projets à 15000 à l’heure !!! J’étais vidée tout autant que mon compte en banque parce que j’avais oublié de me payer. Grâce à ce projet ambitieux, j’ai créé 10 000€ de valeur et j’ai oublié de me servir au passage. Je n’ai aucun regret. Cette expérience a été tellement riche d’apprentissage. Mais tout de même, j’ai quelque chose à te dire.

Même si pour toi c’est la première fois. Même si tu n’as pas d’expérience dans le domaine dans lequel tu entreprends. Même si tu ne te sens pas légitime. Même si tu as peur que ça ne marche pas tout autant que tu auras peut-être peur que ça marche. Même si tu n’as pas pleinement conscience de la Valeur que tu apportes, ose te rémunérer au passage. J’avais pensé à tout. Demander des sous pour payer l’imprimeur, demander des sous pour la com, demander des sous pour les contreparties à envoyer aux personnes qui ont participé au financement participatif … et le soir du vernissage de ma première expo de toute ma vie, le jour de mes 30 ans, lorsque l’on m’a demandé si je vendais mes photos, j’ai répondu : « euh … non ». Et au bout de 15 personnes, j’ai dit : « euh … oui peut-être… » mais je n’ai pris les coordonnées de personne. J’étais un peu dépassée par les évènements. Tout le monde venait me parler. 200 personnes réunit dans la même pièce, 200 personnes qui s’arrêtaient les unes après les autres, comme hypnotisées par mes photos. Heureusement que mon amie Sophie a immortalisé l’évènement. Je crois que j’ai à peine eu le temps de comprendre ce qu’il se passait.

Aujourd’hui, je vends mes photos. Ça y est ! J’ai passé un cap !

Peut-être que de l’extérieur, tu as l’impression que je ne doute jamais et que je réussis tout ce que j’entreprends. Je ne suis pas meilleure que toi et je n’ai pas plus de valeur que toi. Il y a 3 ans, je ne savais pas que je serais là où j’en suis aujourd’hui. Je ne pensais même pas à t’écrire tout ça.

Il y a 3 ans, c’était le tout début de cette grande Aventure. Je n’avais même pas conscience qu’après ça, j’aurais eu besoin de temps pour me reconnecter à moi m’aime et prendre conscience de ma Valeur.

Aujourd’hui, je remarque que tout se déroule dans un timing parfait.

Cet été, la patience m’a titillée à nouveau. J’avais envie que tout aille vite alors que le monde était au ralenti. La patience est revenue me chercher pour que je travaille avec elle. Lorsque j’ai compris Cela, la sérénité m’a gagnée.

La vie est un jeu.

La vie est un formidable apprentissage.

Ne crois pas qu’un jour, c’est fini et que tu atteins l’état Ultime, l’état où tu n’as plus peur de rien, l’état où tu ne doutes jamais, l’état où tu es sûr de tout, tout le temps à 100%. A moins d’être un moine tibétain en haut d’une montagne … Et encore ? Je ne sais pas, il faudrait que j’en rencontre un en vrai pour savoir s’il atteint vraiment cet état de paix ultime pour de vrai !

Ce matin, j’ai regardé une vidéo de Margaux Klein : « Comment gérer l’échec et rebondir après un échec ? ». J’ai remarqué que nous avions une vision similaire de « l’échec ». Déjà, nous ne parlons pas d’échec à proprement parlé. Pour ma part, je n’utilise jamais ce mot. Je vois les ralentissements, les évènements qui ne se déroulent pas exactement tel que je le veux, comme de formidables opportunités de grandir, d’être plus créative, et surtout cela m’amuse de penser que c’est la Vie qui teste ma volonté, mon courage, ma confiance et ma persévérance. C’est comme une danse qui me rend plus créative et qui me fait passer par des chemins dont je n’aurais même pas soupçonné l’existence. 

 

Aujourd’hui, à l’heure où je t’écris, je me sens bien ! Je me sens vivante ! Je sens ma puissance de femme. Je sens que tout est possible !

 

Toi qui me lit, je ne sais pas dans quelle situation tu te trouves aujourd’hui.

Peut-être que tu incarnes pleinement ta mission de vie et que tu inspires le monde à faire de même.

Peut-être que tu as lu des tonnes de bouquins de développement personnel et/ou de spiritualité mais rien n’y fait ! Tu te retrouves dans ce que tu lis. Sur le coup, tu es content(e), ça te réconforte ! Et pourtant, rien ne change dans ta vie.

Peut-être que tu es dans un job qui ne te satisfait pas tellement, mais bon « c’est mieux que rien », songes-tu peut-être …

Peut-être que tu as créé ton entreprise et que tu n’as pas les clients que tu voudrais, que tu acceptes un peu tout ce qui se présente par peur de manquer. Tu sais, c’est triste, parce qu’en faisant ça tu ne laisses pas la place à ta créativité et aux beaux projets qui te font kiffer !

Peut-être que tu es salarié(e) et/ou que tu as ton entreprise et que tu kiffes à 2000% !!! Et tant mieux ! Inspire le monde à faire de même !

Peut-être que tu kiffes ton boulot et que côté vie perso, c’est un peu la loose (ou inversement) et tu te dis qu’on peut pas tout avoir dans la vie … What ??? Bien sûr que si !!! Pourquoi devrait-on choisir l’un ou l’autre ! Ça me rend triste que tu puisses penser Cela. Même si moi aussi, j’ai déjà pensé comme toi par le passé !

 

Je t’envoie plein de Good Vibesss pétillantes et colorées !

Marie,

Photographe de l’Âme, Révélatrice de Beauté, Éveilleuse des Consciences …