Témoignage de Gabrielle

Marie Guibouin / Blog, Photographie intuitive, Témoignages / / 1 Commentaire / 1 like

Je suis tombée sur l’évènement de Marie par « hasard » sur mon fil d’actualité ! A un moment où j’avais décidé de renouer avec une de mes passions étant plus jeune ! La photographie ! Je faisais partie de l’atelier photographie et rédigeais des articles pour le journal du lycée ! Je voulais être reporter d’images !

Ah oui ! Faut savoir que je suis inscrite au programme « des idées à tout casser » de lyviadebloque.com !! Alors grands chamboulements ! On met ou re-met de la créativité, de la couleur dans sa vie ! La photo…ce fantôme lancinant…. ! Cette envie effrayante…

Etrangement au même moment, je venais de recevoir mon appareil photo tout neuf ! Tout beau ! financé par une cagnotte à l’occasion de mon anniversaire !

L’atelier tombait à pic ! « Photo » et « intuitif » ! Se détacher de la technique ! Oh ! sûr ! C’était pour moi ! Je suis allée voir le site de Marie, son travail et là…. Coup de Cœur ! J’achète ! Pas la Marie ! Une séance pour un atelier intuitif ! Mdr !

Pendant les quelques jours qui ont précédé l’atelier, j’ai invoqué tous les esprits pour qu’il n y ait que des personnes sympas, agréables ! pas de prise de tête ! pas de râleur ! Pour être honnête…j’ai demandé à être la seule ! Mon côté associal…

Le Jour J ! Je sors tôt le matin ! Portée par une petite brise fraîche ! J’adore le matin ! L’heure silencieuse où seuls les oiseaux sont éveillés et déjà à l’œuvre !

Le trajet en bus se passe comme dans un état second ! Je vois tout au ralenti ! Les gens et leurs gestuelles, leur calme et sérénité sont inspirants. Les idées fusent ! Je me sens déjà connectée à l’atelier ! Je prends des clichés virtuels. Les couleurs, les détails…

Je découvre le jardin des plantes ! Oh qu’il est beau ! La rosée du matin sur l’herbe, les plantes. Les enfants donnent à manger aux biquettes. Je me sens réellement hors du temps.

Marie arrive ! Elle est comme sur ses photos ! Belle ! Rose ! Et tellement « cocoon » ! Une toute petite créature se tient près d’elle ! Mon œil aiguisé détecte sa sœur…Mais c’était facile ! Elles se ressemblent !

Et commence l’atelier ! Des consignes, des bavardages, des rires ! Nous déambulons dans les allées du jardin ! C’est hyper décontracté ! Mais il faut garder l’œil ouvert !

Marie me fait entrevoir une autre façon de « voir » ! S’approcher, s’assoir, s’accroupir ! Je suis tombée tellement de fois ! Sur tous les terrains ! Dans toutes les positions ! Et qu’est ce que j’ai rigolé ! Je croyais tomber discrètement à l’abri des regards dans un buisson…Et non ! La Marie a tout vu ! Le regard s’exerce ! Je peux voir l’infiniment grand et l’infiniment petit ! Je me sens grisée par l’expérience ! J’ai un « zoom optique» ! Mon œil est un super instrument !

En même temps, l’atmosphère est tellement joyeuse (en fait nous étions des copines dans une autre vie !) et contemplative que j’ai l’impression d’être en méditation. Mes sens sont en éveil. Ce ne sont pas seulement mes yeux qui travaillent ! Oh non !

Je sens toutes les odeurs ! Le parfum des fleurs, celui de l’herbe mouillée. J’entends les oiseaux et autres canards ! J’entends les rires des enfants, les conversations. Les consignes de Marie orientent mon regard, mais en fait, il est libre. Elle me laisse libre de la suivre. Elle sait garder ses distances ou au contraire être très présente quand j’ai besoin d’aide pour une prise de vue! Son objectif est toujours aux aguets !

L’atelier permet au-delà de la prise de vue et de la méditation en pleine nature, de réfléchir à soi, sur soi. Marie lit en vous (si si !) ! Elle vous perçoit ! Ses mots sont choisis. Pourtant très naturellement, l’air de rien, vous êtes mis tout en douceur face à vos doutes, à vos forces, à vos envies assouvies ou non. Elle vous guide pour vous libérer de vos chaînes ! Elle vous fait faire des choses ahurissantes et pourtant, avec confiance, vous l’écoutez et là…Vous riez ! Vous prenez plaisir ! Vous recontactez votre enfant intérieur !

Choisir des photos était difficile !! Toutes racontent une histoire, un éclat de rire, un moment de doute, une réflexion…

Ma première photo est celle-ci :

Crédit photo : Gabrielle

Crédit photo : Gabrielle

1 /Parles à mes plumes

Je cherchais une plume et mon regard a été attiré par cette boule de plumes ! Belle (j’ai décidé que c’était une cane !), blanche et sereine au milieu d’un monde d’hommes ! Indifférente, elle assume sa différence ! Ils se tiennent à distance d’elle ! Intrigués ? Apeurés ? Suspicieux par la différence ? Ah ! le monde animal nous apprends tellement sur nous-mêmes ! Comment vivons- nous la différence ? Celle des autres ? La nôtre ? Comment la société permet elle d’intégrer la différence ? Les différences ?

2 /J’accueille la vie ! Avec confiance !

 

Crédit photo : Gabrielle

Crédit photo : Gabrielle

Ah ce bourgeon ! Je suis encore émue rien qu’à le revoir ! Fragilité de la vie ! La fleur toute entière tiens dans ce frêle et rose bourgeon ! Des prédateurs, elle en a ! A commencer par les gros doigts des enfants, serials arracheurs de fleurs ! Pourtant, il est là ! « Impermanent » ! Les petites feuilles s’ouvrent vers la vie, vers l’extérieur ! Accueillent le soleil et sa chaleur ! Dans ce bourgeon, le début et la fin de la fleur ! Tout est déjà programmé ! Le temps d’éclosion, le temps de la floraison et…la fin. Le bourgeon accepte avec confiance son rôle et sa finitude. Il sait qu’il cèdera la place à une chose merveilleuse ! Qui elle aussi connaît cet état temporaire ! Les bras ouverts, ils disent « OUI » avec confiance !

Avec Marie, je suis libre de partager mes pensées. Elle partage aussi les siennes. Christelle se révèle être aussi une amoureuse des mots ! Une poète dans un corps à peine sorti de l’adolescence (tu es siiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii jeune !!!! hahah). Une vieille âme. J’avais demandé à l’univers des personnes inspirantes ! Ca inspire ! Ca inspire ! Clic ! Clic !

3 /Je révèle ta problématique

 

Crédit photo : Gabrielle

Crédit photo : Gabrielle

 

Cette photo se passe de tout commentaire ! Je me rappelle ma stupeur en voyant cette femme dans l’écorce ! Hors consigne ☺ Mais c’est cela aussi l’intuition ! Allez vers là où nous porte notre regard ! Acceptez de voir !

Pulpeuse ! Marquée dans l’arbre ! Gaïa ! La femme ! Le féminin sacré, les écorchures de la vie, les marques indélébiles…Tout afflue ! J’aime cette forme ! La nature est précise ! La femme dans l’arbre a même une vulve ! Vous ne pouvez pas le voir sur cette photo…Mais dans son « kiki » il y’avait un trou, des toiles d’araignées (PTDR…Pensées pour une copine !!!) et une feuille !

Ben oui ! C’est ça l’atelier ! Laissez trainer son regard !

Marie ! Marie ! Je peux mettre une photo en plus ???

 

Crédit photo : Gabrielle

Crédit photo : Gabrielle

4 /Multiples facettes de la femme

 

Crédit photo : Gabrielle

Crédit photo : Gabrielle

Cette statue a attiré mon attention ! Elle dégageait une énergie étrange…Indéfinissable ! Ni jeune femme, ni femme mûre. Elle est toutes nos facettes ! Un visage jeune et en même temps sans âge. Un sein marqué par le temps qui passe (et la gravité sans pitié !). Elle tient un bébé ! Et là mon cœur fait « oh ! ». Elle le retient avec douceur. Leurs corps imbriqués. Lui, pose sa main confiante sur la sienne. L’éternité a ce goût pour moi…

Que lui montre-elle ? Curieuse, je m’approche. A ses pieds, un petit plan d’eau. Ils admirent leurs reflets, regardent les poissons… Femme, mère, grand-mère. Porteuse de vie, initiatrice. Symbole du temps qui se fige et en même temps qui file. De la vieillesse et de la mort qui rôde.

Dans cet atelier, j’ai finalement fait le tour de moi ! Indifférente, présente, femme, enfant, épanouie, en transition, dans le doute, dans les chaînes, finie et infinie, allumée et humble ! Confiante dans Marie !

J’étais prise entre deux mondes, celui de la femme-mère, Marie, qui accompagne, entoure de son amour (si je vous assure !) et celui de l’insouciance et de la jeunesse, Christelle, pourtant si sage et déterminée! Entre rires, chutes, et réflexions philosophiques de grands moments de silence ! Des moments seule face à soi, ses pensées. Car lorsque la nature nous montre son infinie beauté, et que nous acceptons d’ouvrir notre esprit et notre cœur à cela, l’humilité et le silence s’imposent.

L’atelier ouvre l’esprit ! Permet de belles rencontres (oubliez pas l’intention à l’Univers !) et change notre perception sur nous et sur le monde , notre…angle de vue !

Explosion de couleurs et hautes vibrations !

Crédit photo : Gabrielle

Merci Gabrielle pour ce roman palpitant !

En tant que grande adepte des romans palpitants, Gabrielle partage ses réflexions personnelles inspirantes sur :

Une pause sur l’île aux anges de Gabrielle.

1 Commentaire

Laisser un commentaire