Je déteste la prospection !!!

Marie Guibouin / Blog / / 1 Commentaire / Like this

Je déteste prospecter !

Voilà, je l’ai dit …

Ça fait quelques heures (hum … jours ?) que cet article a envie de sortir mais j’avoue je tournais un peu autour du pot… J’ai tenté de l’écrire hier, puis tout a beugué sur mon ordi et mon texte a disparu. Je me suis dit que je devais être trop énervée ou que ce n’était pas le moment ou que ça allait devenir une Âme perdue, qui ressortirait un jour … ou pas …

 

Ce matin, voilà que cette thématique qui me taraude encore l’esprit alors j’ai décidé de regarder ce que Wikipédia nous donnait comme définition de cette fameuse prospection, me disant que je devais sûrement en avoir une vision erronée pour la détester autant ! Je ne parlerais pas ici de la prospection en géologie, ni en archéologie, mais bien de la prospection commerciale. Voilà ce que nous dit notre cher Wiki :

« La prospection commerciale consiste à rechercher de nouveaux clients potentiels qu’on appellera alors des prospects. Ils obtiendront le nom de « clients » une fois leur premier achat effectué. En B2C, la prospection est souvent l’affaire de la publicité, alors qu’en B2B elle est plutôt à la charge des commerciaux.

La prospection est vitale pour une entreprise, car les clients actuels sont de moins en moins fidèles aux marques. Sans nouveaux prospects, il n’y aura donc pas de nouveaux clients, ce qui se répercute sur la pérennité de l’activité dans le temps. »

S’en suit les différents moyens de prospection :

Jusque là, je ne t’apprend rien et moi qui dit détester la prospection, je m’aperçois que j’en fais sans le vouloir rien qu’en existant sur le web !

Mes pires ennemis sont la prospection téléphonique et la prospection par mail,

sans doute parce que je ne sais pas faire et surtout parce que je trouve ça d’un ennui mortel. Je tire mon chapeau à toutes les personnes dont c’est le métier. Vous aurez sûrement du travail pour toute la vie, tellement je suis certaine que nous sommes nombreux à détester cela.

Mon compagnon me dit souvent cette phrase :

« Le problème d’un Artiste, ce n’est pas de créer, c’est de se vendre. »

 

Mouais … Bon déjà « Se vendre », je trouve ça un peu moche même s’il y a un fond de Vérité dans cette phrase. Je ne suis pas à vendre sur le marché entre les tomates et les poireaux. Bien que j’adore les légumes, ça n’est pas la question 😀

 

Pourtant, j’ai essayé, j’ai appris des méthodes. J’ai fait des lignes et des lignes dans des tableaux Excel, au début comme un jeu, puis rapidement comme une contrainte obligatoire. J’ai tenté de tout faire tout bien parfait comme on m’a dit, mais … bof… Le téléphone n’en parlons pas, ça me saoule carrément ! Rien que l’idée de passer la journée à appeler plein de gens, trouver la bonne personne, relancer, rappeler … Rien que de l’écrire, ça me fatigue !

 

Envoyer des mails à tout va … mouais … Bof … Je ne parle pas ici de ma newsletter, je parle de mails envoyés à l’aveugle à des inconnus, en campagne de masse, espérant toucher au moins 1% de potentiels clients. D’ailleurs, j’en ai reçu un tout à l’heure, un mail en mode copier-coller, complètement impersonnel. Beurk ! Je déteste ça ! Alors ce n’est pas pour faire pareil à mon tour !

Je suis sûrement complètement dans l’erreur.

C’est un sujet pour ouvrir le débat, entamer la conversation, changer mon regard…

Je suis à fond sur le changement de regard en ce moment !

Pourtant, des fois, j’essaie. Je me mets en bonne résolution parce que je sais que mes services peuvent apporter beaucoup à la personne qui a besoin de moi.

Je me ferme sûrement des portes en négligeant ces méthodes de prospection.

C’est un paradoxe car il m’arrive parfois d’envoyer un mail ou d’appeler en mode spontanée, parce que je le sens ou juste parce que j’ai envie de dire merci à des personnes que je découvre aux hasards du web !

Avant-hier, j’ai voulu me prêter à un petit jeu, alors j’ai décidé de taper le mot « chocolat » sur Google et de me rendre au hasard à la page 24 des résultats. Parce que … Pourquoi pas ? Et là ! J’ai découvert « Moment Privilégié« , un salon de thé dans le Vieux-Lille, qu’il me tarde d’aller découvrir. Rendez-vous pris samedi prochain, parce que j’ai envie de rencontrer les gens, de m’imprégner de l’ambiance et aussi parce que j’adooore le chocolat (mais ça c’est un secret, alors chuuut…).

 

Si je me pose un instant, je m’aperçois que mes clients idéaux, mes clients d’amour que je chérie chaque jour trouvent toujours le moyen d’arriver jusqu’à moi.

Toutes les fois où j’ai essayé de me forcer à faire comme on est censé faire, ça me coupait de mon intuition et je perdais mon enthousiasme.

Et ça, franchement, c’est moche ! Parce que c’est entièrement contre-productif.

 

Je crois beaucoup au pouvoir de l’Énergie. Envoyer un mail dans une énergie de manque ou de lutte ou de sentiment d’obligation n’apportera pas grand chose de bon. Se forcer à passer un appel, c’est pareil !

Je n’ai pas choisi de créer mon propre métier pour me forcer à faire des trucs que je n’ai pas envie de faire !

 

Ce que j’aime par-dessus tout, c’est créer du lien, écrire et partager, inviter à la conversation, observer, rencontrer des gens, proposer des solutions avec enthousiasme. Alors oui, ça prend sûrement plus de temps que d’envoyer des campagnes de masse et appeler des « prospects » toute la journée, mais c’est tellement plus fluide et plus vrai pour moi.

 

Prospects … C’est moche comme nom !

Je sais que c’est ce qu’on utilise dans le jargon commercial, mais ça me fait trop pensé à des trucs numérotés, et là je vois l’image d’un type avec un mégaphone qui gueule tout fort « Au suivant ! »

Récemment, je me suis rendue à une conférence sur l’Inbound Marketing et j’ai appris que maintenant on parlait plutôt de Social Selling ! Voici ce que nous en dit Wikipédia :

« Le social selling ou vente sociale est la démarche qui consiste à utiliser les réseaux sociaux dans le processus de vente. Ce type d’approche consiste à mettre en œuvre des outils comme LinkedIn, Twitter, SlideShare ou Facebook, ainsi que des techniques d’inbound marketing afin de générer des leads (ou prospects), principalement dans des processus de vente B2B. En effet les modèles de vente traditionnels comme l’email ou le téléphone (cold calling) sont de moins en moins efficaces : ainsi il faut par exemple 22 appels pour qu’un commercial arrive à une discussion qualifiée1. »

 

Alleluiaaaa !!! Je ne suis donc pas si folle que ça ??? Franchement, les professionnels de la prospection, vous êtes vraiment courageux. D’ailleurs quand je reçois des appels dans ce sens, je suis très à l’écoute de ce que l’on me propose. Dans le fond, je vous admire d’être capable de faire ce que vous faites sans vous décourager. Bravo ! Vraiment.

 

A partir de maintenant, je ne me forcerais plus jamais à rien du tout, même dans les moments de doutes. Plus jamais je n’ai envie de me couper de mon intuition et de qui je suis vraiment. J’ai choisi d’entreprendre pour kiffer et pour apporter de la Valeur aux personnes qui ont besoin de moi, pas pour me torturer à longueur de journée !

Je ne pense pas que j’ai tout dit dans cet article, continuons la conversation dans les commentaires ici ou ailleurs …

Avant de partir une dernière chose. J’ai envie de dire Merci à toutes les personnes qui me lisent et même celles qui ne me lisent pas. Merci à tous mes clients qui arrivent à me trouver par des moyens que je n’aurais jamais soupçonné ! Merci à toutes les personnes qui me recommandent. Merci Internet qui me permet de diffuser mon message. Merci aux abonnés de ma newsletter ensoleillée qui arrive dans leur boite mail 3 fois par semaine ! Merci à toi. Merci à la Vie. Merci à la Terre et au Ciel. Merci à mon fidèle appareil photo qui me permet de mettre en lumière la Beauté et les Talents de mes clients ! Merci à mes partenaires, LUMYS et REDBUBBLE, pour la diffusion de mon Art au plus grand nombre. Merci tous les outils de transformation qui se sont imposés à moi sur mon chemin, me permettant de créer « Deviens qui tu es » ! J’aurais encore tant d’autres merci à diffuser tellement j’ai le cœur rempli de gratitude chaque jour. Merci pour le privilège d’être en vie et de vivre cette fabuleuse expérience terrestre, riche de belles surprises et d’apprentissages ! Merci Linkedin, merci Instagram, merci Youtube. Merci Facebook même si je t’ai quitté ! Merci Pinterest ! Merci toutes les personnes qui me font grandir chaque jour. Merci le Soleil, merci la pluie … Aaahhh !!! Je ne saurais plus m’arrêter …

Je t’invite à dire merci chaque jour. Tu peux même écrire au moins 3 gratitudes le soir avant d’aller dormir. Ça va t’aider à t’endormir paisiblement pour démarrer un nouvelle journée le lendemain !

 

Je te souhaite une belle journée.

Prends bien soin de toi,

Artistiquement,

Marie,

Photographe de l’Âme, Révélatrice de Beauté, Éveilleuse des Consciences …

1 Commentaire

  1. Sylvie Ptitsa  —  7 novembre 2017 at 8 h 16 min

    Comme toi, la plupart de mes réussites, je ne les ai ni planifiées ni programmées, c’est la vie qui me les a offertes, souvent au moment et de la façon dont je m’y attendais le moins. Aujourd’hui, je pense que la prospection et toutes ces techniques de marketing, c’est surtout une illusion de contrôle qui rassure notre ego. Nous n’avons le contrôle sur rien. Ce qui se joue et jouera, notre âme en a décidé pour nous il y a longtemps et en nous connectant à Elle, on atteint la véritable efficacité.

    Je me suis forcée à faire des salons littéraires parce qu’on me disait que « c’était LA chose à faire pour me faire connaître et vendre mes livres. » Ca a été un flop total, simplement parce que je ne le vibrais pas.

    Moi non plus, je ne veux plus rien faire qui ne soit pas en total accord avec moi et ne me procure aucune Joie. Moi non plus, je ne veux pas « me vendre » et j’estime ne pas à avoir le faire. Un trésor est un trésor. Il n’a pas besoin d’aller se vendre en criant sur la place publique « Je suis un trésor » pour que les autres le voient. C’est au contraire parce qu’il est un trésor qu’il attire les gens à lui… ceux qui veulent partager et recevoir son abondance intrinsèque, et les cupides aussi.

    Le mois dernier, j’ai gagné en un soir une grosse somme d’argent, plus que je n’en ai jamais gagné en si peu de temps. Juste en écoutant mes En-Vies. Je n’avais rien programmé. Je n’avais même pas demandé d’argent à l’Univers. J’ai suivi le courant, c’est tout. Pas le courant de la masse, le courant qui alimente mon être profond.
    Je n’en revenais presque pas que ça puisse être si facile, si magique, si abondant d’un coup. Je me sentais presque coupable de n’avoir pas souffert ni fourni d’efforts (ça te parle ?…). Et puis j’ai viré la culpabilité, je n’ai gardé que la gratitude. Et je vais continuer :).

    Si tu ne l’as pas vue déjà, je te conseille cette vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=zGdP2Y–J3A&t=21s 😉

    Répondre

Laisser un commentaire