Étiquette : intuition

10 Août

Lettre à ma banquière

Marie Guibouin / Blog / / 0 Commentaire
Version audio ici :

« Chère banquière,

Je vous remercie de m’avoir suivi ces dernières années.

Le jour où je vous ai parlé du Tour de Nantes en 80 jours, à l’aube de l’automne 2015, j’ai compris que je parlais à votre Âme, au-delà de votre statut de « banquière ». Je me souviens à quel point je me sentais tellement portée par le projet que j’ai accaparé 1H30 de votre temps, décalant tout vos rendez-vous après moi. Je vous prie de m’en excuser, même si vous avez déjà oublié ce contre-temps. Sur 1H30, j’ai partagé avec vous toute l’humanité et l’authenticité que je souhaitais incarner à travers ce projet. Sur 1H30, nous avons parlé d’argent … euh … 5 minutes, peut-être 10 à la fin de notre entretien.

Vous m’aviez dit de penser à me payer. J’avais tout prévu. J’avais tout prévu pour les autres, pour que tout se passe bien.

Vous m’aviez dit de prévoir ma rémunération et dans l’élan de la passion, j’ai oublié de me payer.

Lorsqu’au sortir de ce projet magique qui a changé le cours de mon existence, je me suis retrouvée à 2000€ de découvert, vous avez été là. Vous ne m’avez pas jugé. Vous m’avez proposé une solution et j’ai remboursé mon découvert jusqu’au dernier centime, même s’il a fallu plusieurs mois.

Lorsque j’ai fermé ma première entreprise pour créer celle que je m’applique à faire fructifier aujourd’hui, vous avez été là.

Vous avez été là lorsque j’ai eu besoin de 4000€ pour investir dans du nouveau matériel photo pour offrir plus de qualité à mes clients.

Et mardi, au retour de quelques jours de déconnexion technologique, lorsque nous nous sommes rencontrées pour faire le bilan de l’année passée, vous avez su me rappeler avec bienveillance à quel point j’avais évolué. Vous avez su me remémorer tout ce que j’avais traversé pour en arriver là où je suis aujourd’hui. Et même si certains mois sont moins fructueux que d’autres, vous m’avez honorée. Vous avez honoré le travail que je fournis et ma capacité à rebondir. 

Pour tout Cela, pour votre humanité, pour votre bienveillance, je vous dit MERCI.

Je vous envoie toute ma gratitude et vous souhaite bonne route dans votre nouveau cap professionnel.

Artistiquement,

Marie,

Photographe de l’Âme, Révélatrice de Beauté, Éveilleuse des Consciences. »

On critique souvent les banquiers. On dit qu’ils en veulent qu’à notre argent. On dit … on dit … on dit beaucoup de choses je trouve. « Les gens » ont la critique facile lorsque les choses ne vont pas dans leur sens. Désolée de te dire ça si tu fais partie de ces gens-là. Mais si tu es ici en train de me lire, il y a peu de chance que tu fasses partie des personnes qui ne se remettent jamais en question. Peut-être même que parfois tu es dur(e) avec toi-même et que tu te remets un peu trop en question.

Pourtant, sache que tout est parfait. Même si tu traverses des difficultés, même si tu es à découvert à la banque, même si en ce moment tu trouves que « TOUT » est compliqué, sache que derrière l’ombre, il y a toujours la lumière. La lumière ne peut pas exister sans l’ombre et vice-versa. D’ailleurs, en passant, si tu es à découvert à la banque, je te déconseille de faire l’autruche, ce n’est pas comme ça que tu gagneras la confiance de ton/ta banquier(e). Après tu fais ce que tu veux, je dis ça pour toi, parce que je suis déjà passée par là. 

Choisir d’entreprendre n’est pas le chemin le plus facile qui soit. Crois-moi, c’est nettement plus simple d’être salarié, de faire tes heures, te barrer quand t’as fini ta journée et que ton salaire tombe à la fin du mois quoi qu’il arrive. Je précise en passant que je n’ai rien contre le salariat. Je ne pense pas que tout le monde à l’Âme d’entreprendre et c’est ok. Il faut de tout pour faire un monde. Et surtout, le plus important, c’est d’aller vers ce qui t’inspire vraiment. Ton statut importe peu si tu kiffes ce que tu fais.

Le plus important c’est de kiffer et de créer la vie qui ‘inspire !

Et ça, je l’ai réellement compris en 2011, lorsque j’ai décidé de quitter mon job, après trois semaines dans les montagnes à me reconnecter à la Nature. Ce voyage, sans même que j’en ai conscience sur le moment, m’a reconnecté à moi m’aime, à mon Âme, à qui j’étais au plus profond de moi-même.

Depuis septembre 2011, ma vie n’a pas été un long fleuve tranquille … Et pourtant … Pour rien au monde, je ne reviendrais en arrière. Je ne regrette aucun de mes choix. Je ne pense pas que le chemin tout tracé, tout droit, tout aligné existe. Je pense que c’est toi qui crée ton chemin à chaque instant. Et quand un obstacle se met en travers de ton chemin, ça ne veut pas dire que le monde entier est contre toi. Je crois que la Vie est un jeu. Je crois que derrière la Peur, l’Âme agit. La magie est partout en nous et tout autour de nous. Les moments où j’ai reçu les plus beaux cadeaux de la Vie, ont été ceux où j’ai fait mes plus grands sauts dans le vide. Des actions inspirées au-delà de toute logique, simplement parce que je me sentais appelée…

Je n’ai pas d’explications rationnelles à te donner. Ça se vit dans le cœur, dans le corps, dans les tripes en connexion avec ton Âme, ton intuition, appelle Cela comme tu veux.

Tu as toutes les ressources en toi. Il suffit « simplement » d’être à l’écoute. Facile à dire, me rétorqueras-tu peut-être… L’Être humain aime bien se compliquer la Vie.

Alors si tu en marre de te compliquer la vie, je t’invite à rejoindre les participants du stage « DEVIENS QUI TU ES » les 22, 23 et 24 septembre 2017 en Haute-Savoie ou les 27, 28 et 29 octobre 2017 au Canada, dans la province de Québec.

« DEVIENS QUI TU ES » est arrivé comme une évidence. Ce week-end de Reconnexion regroupe tous les outils de transformation que j’utilise pour moi et pour mes clients. Lorsque j’ai commencé mes premiers ateliers, je n’avais pas pleinement conscience de l’impact positif et de la transformation que cela créait dans la vie des gens. Sans doute qu’une partie de moi se battait avec cette histoire de légitimité. Cela m’a pris du temps de me faire confiance et d’agir selon mon intuition à chaque fois que je proposais quelque chose de nouveau ou d’inhabituel. J’ai dû transcender de nombreuses peurs pour prendre conscience que derrière la peur l’Âme agit.

« DEVIENS QUI TU ES » est pour toi si tu sens que tu marches à côté de tes pompes et que tu te sens appelé(e) à créer la vie qui t’inspire. Peut-être que tu as peur, peut-être que tu doutes, peut-être que tu te demandes si ça en vaut la peine. Rassure-toi, c’est légitime d’avoir peur, c’est légitime de douter, c’est légitime de se remettre en question.

« DEVIENS QUI TU ES » est pour toi si tu ressens ce besoin de faire une pause dans la course infernale du quotidien et de revenir à l’Essence-Ciel, à TON Essence …

« DEVIENS QUI TU ES » est pour toi si tu te sens appelé(e) sans trop savoir pourquoi, au-delà de la Logique …

03 Juil

Témoignage d’Estelle

Marie Guibouin / Blog, Révèle la déesse qui est en toi, Témoignages / / 0 Commentaire

 » L’atelier était un moment magique hors du temps.

Un moment d’écoute de soi et de partage avec les autres déesses.

Ton atelier Marie m’a permit de lâcher prise, de prendre soin de moi et d’écouter mon intuition.

J’en suis ressortie légère, la tête pleine de bons moments et emplie d’une immense énergie créatrice.

Maintenant, je n’ai plus aucun doute je suis bien une déesse ! « 

Révèle la déesse qui est en toi

Estelle a participé à l’atelier « Révèle la déesse qui est en toi« . Aujourd’hui elle révèle de plus en plus la déesse qui est en elle. D’ailleurs si tu es curieux/se, Estelle partage beaucoup sur son blog « Révèle tes potentiels » au gré de ses inspirations, intuitions, découvertes… Je t’invite à découvrir son univers <3 <3 <3

Et si toi aussi tu ressens l’appel de la déesse, inscris-toi maintenant au prochain atelier. Les places sont limitées à 4 personnes 🙂

28 Mai

J’ai peur de perdre

Marie Guibouin / Blog / / 8 Commentaires

 » J’ai peur de perdre ma communauté »

« J’ai peur ne de plus avoir de clients »

« J’ai peur de décevoir les gens qui me suivent »

« J’ai peur de ne plus gagner d’argent »

« J’ai peur de ne plus avoir de soutien »

L’ annonce récente de mon départ de la plate-forme facebookienne a suscité de nombreuses interrogations chez grand nombre d’entre vous. Moi aussi, ces peurs là m’ont traversé l’Esprit. Mais l’Appel de mon Âme est plus fort. Même si la transition m’est inconfortable, j’ai une Joie en moi à l’idée de me lever le matin en me disant :

« Comment je vais partager mon message aujourd’hui ? »

« Quelles nouvelles personnes vais-je rencontrer ? »

« Quels nouveaux lieux vais-je découvrir ? »

Avec Facebook, j’ai perdu ça. Le bonhomme bleu pour lequel ma gratitude est immense me maintient dans un pseudo « confort » que me fait me reposer sur mes lauriers. Même si je partageais mon message tous les jours sur cette plate-forme, je ne m’y sens plus chez moi. Même si j’ai eu de nouveaux clients grâce à Facebook, je n’avais plus le réflexe d’aller explorer d’autres contrées. Inconsciemment, dans un sens, le bonhomme bleu m’a rendu passive, même si paradoxalement je suis super active. Ce n’est pas équilibré.

 

Être très active sur les réseaux c’est top et c’est une opportunité incroyable pour qui veut démarrer une activité. Seulement, pour que les gens te voit, TU DOIS être très actif. Si tu publies une fois par ci par là, ton message passera à la trappe. Tu auras l’impression que personne ne s’intéresse à ce que tu fais. Tu attraperas le syndrome d’aller voir toutes les cinq minutes si tu as un nouveau like ou un commentaire te disant que tu es géniale. Si rien ne se passe, tu seras déçu, voire frustré. Peut-être que tu n’auras plus envie de déployer d’énergie. Pourtant, tout le monde te dit que c’est indispensable d’être sur Facebook. C’est LE réseau INCONTOURNABLE. Tu ne peux pas vouloir être visible sur Internet et ne pas être présente sur Facebook.

 

Et si tout ça, c’était faux. Si tout ce qu’on te dit, c’était du vent … Si toi, tu as envie de faire les choses autrement et que le réseau bleu te pompe de l’énergie plus qu’il ne t’en donne. Alors, on fait quoi ?

 

Très longtemps, Facebook m’a donné de l’énergie. Même si j’étais un peu « beaucoup » addict, j’étais OK avec ça. J’ai rencontré des gens géniaux sur des groupes, j’ai créé des choses géniales avec des personnes géniales. J’ai diffusé mon message au plus grand nombre. Franchement, je le répète encore, je ne suis pas fâchée avec le bonhomme bleu. Je pourrais même te donner des conseils pour optimiser l’utilisation de cette plate-forme, tellement je l’ai testé sous toutes les coutures si tu sens que c’est le bon endroit pour toi.

Le seul conseil que je peux te donner aujourd’hui, c’est d’y aller si tu en as vraiment envie. Si tu te forces parce que « c’est comme ça qu’il faut faire », parce qu’on t’a dit que c’était obligatoire et blablabla, tu n’y mettras pas la bonne Énergie alors ça va pas le faire du tout. Tu publieras par devoir et non par élan du cœur. Et finalement, tu vas dépenser beaucoup d’énergie pour pas grand chose.

 

Je ne suis pas là pour te dire c’est bien ou c’est mal.

 

Je t’invite simplement à sentir ce qui est le plus fluide pour toi. Et ce qui est fluide pour toi aujourd’hui ne le sera peut-être plus demain et c’est ok.

La Vie, c’est n’est pas un chemin tout droit tout bien aligné.

 

Un autre conseil tant qu’on y est, n’agis pas dans la peur de perdre. Ouvre plutôt ton cœur à toutes les opportunités qui s’offrent à toi. Sois prête à accueillir quelque chose de nouveau à tout moment 🙂

Par exemple, ce mois-ci, je me suis débarrassée de beaucoup de choses chez moi. J’ai jeté, donné, vendu. J’ai beaucoup donné. J’ai même donné des choses que j’aurais pu vendre mais j’en avais marre que ça stagne là ad vitam æternam. Qu’est-ce que ça m’a fait du bien !

J’ai retrouvé des pinceaux, de la peinture, des toiles blanches et toute une panoplie d’outils créatifs qui étaient là, camouflé derrière un amas de bouquins que j’avais déjà lu et que je n’avais pas envie de relire. Ma garde-robe est très minimaliste mais bon, je gardais des fringues que je ne mettais jamais alors ça n’avait aucun sens. Ce mois de mai, c’est le mois de l’allègement. Je sens que c’est un mois important. Comme un renouveau, un tournant, un grand saut dans l’inconnu (encore !)

 

J’ai décidé de me connecter à la Joie le plus souvent possible.

Pourquoi dire oui à quelqu’un pour lui faire plaisir si ça ne te met pas le cœur en Joie ? Par peur de décevoir ? Par peur de perdre un ami ? Par peur de perdre de l’argent ? Ça rime à quoi de dire oui quand ton cœur dit non ?

 

Je te l’accorde, ce n’est pas facile. C’est même parfois « hum… souvent », très inconfortable. En te connectant à la Joie, à ton Être le plus profond, tu pourras décevoir des gens qui ne vibrent pas dans la même énergie que toi. Pourtant, plus tu seras alignée, plus tu attireras à toi les bonnes personnes.

 

Et quoi qu’il arrive, rien n’est insurmontable. Si tu écoutes ta petite voix intérieure (qui souvent t’emmènera au-delà de la logique), la vie te couvrira de cadeaux. Les cadeaux que tu recevras n’auront pas toujours l’apparence d’un cadeau. Parfois, tu trouveras des défis en chemin qui te donneront peut-être envie de faire demi-tour ou de dire que le sort s’acharne sur toi et que la vie est injuste. Sache que chaque défi sur ton chemin, tu as tout le potentiel en toi pour le traverser. Ça ne veut pas dire que tu es seul au monde et que tu n’as besoin de personne. Tu auras sans doute besoin d’un coup de pouce de temps en temps. Reste bien à l’écoute, la bonne personne au bon moment sera là pour toi au moment où tu en auras le plus besoin.

Attention ! Ça ne veut pas dire que tu dois rester là à attendre que ça te tombe sur la tête. Ce message est une invitation à suivre l’appel de ton Âme, au-delà de la logique. Si cela peut te rassurer, sache que derrière la Peur, L’Âme Agit. Si tu te sens appelé quelque part, si tu une idée même un peu farfelue te vient à l’Esprit, c’est que c’est à toi de la mettre en œuvre. Personne ne pourra le faire à ta place. Si tu ne fais rien, tu prives le monde de ton Talent. Alors que le Monde a besoin de toi. Le Monde a besoin d’entendre ta voix. Le Monde a besoin de tes Talents.

J’ai toujours été convaincue que nous sommes arrivés sur Terre pour une raison bien précise. Et la seule chose que l’on a à faire pour honorer cette mission, c’est de répondre à l’Appel de notre Âme.

Peut-être que tu te dis que c’est bien joli tout ça. « Répondre à l’Appel de mon Âme, elle est marrante elle ! Moi mon Âme, elle ne me parle pas. » C’est que tu ne l’as pas écoutée. Rappelle-toi toutes les fois où une idée, une inspiration, est venue à toi et que tu t’es dis que ce n’était pas raisonnable, que ça n’avait pas de sens ou que c’était n’importe quoi, impossible, irrationnel ou que sais-je encore. Ne me dis pas que Cela ne t’ai jamais arrivé.

Si tu ne sais pas quoi faire aujourd’hui, place-toi en observateur de toi-m’aime. Et écoute. Fais-le silence à l’intérieur de toi et sens ce qui vient. Si tu ne l’as jamais fait, ça se peut que tu trouves ça un peu bizarre. C’est pas grave, ne force pas, et recommence demain si ça te chante. En vrai, tu n’es pas obligé de faire Cela, parce qu’une idée, une inspiration, ça peut arriver comme ça sans prévenir, pendant que tu es en train de faire absolument autre chose. C’est souvent comme ça d’ailleurs. C’est pour ça qu’on en laisse passer plein et qu’on se dit que c’est n’importe quoi et que ça n’a aucun sens. Parfois, il y a des idées, des inspirations qui persistent, qui te collent un peu aux basks. Tant que tu ne les auras pas mise à exécution, elles vont persister. Parfois elles te laisseront un peu de répit, puis elles reviendront encore. Puis il y a celles qui disparaissent à tout jamais ou encore celles que d’autres mettront en place avant toi, et tu te diras « Si j’avais su ». En réalité, il n’y a pas de « Si j’avais su » qui tienne. Il y a de la place pour tout le monde. Une même idée sera portée d’une façon unique, propre à chaque Être Humain.

Alors ? Tu es encore là ? Tu attends quoi pour démarrer ce projet qui te tient tant à cœur depuis si longtemps ?

A demain pour de nouvelles Aventures !!!


P.S. : Pour répondre à l’Appel de ton Âme et Révéler la déesse qui est en toi, inscris-toi maintenant au prochain atelier « Révèle la déesse qui est en toi » ! Les deux prochaines dates sont le samedi 3 juin à Paris et le samedi 17 juin sur la métropole lilloise. Clique ici pour réserver ta place !

P.P.S. : pour rester connectée à l’actualité et être au courant de toutes les offres qui fusent dans mon cerveau, inscris-toi à la newsletter ! Je te promets des nouvelles pétillantes et colorées !!!

Allez ! C'est dimanche ! Va prendre une bonne dose d'Energie dans la Terre 😉

26 Mai

Au-delà de la logique …

Marie Guibouin / Blog / / 0 Commentaire

Ce n’est clairement pas logique de quitter Facebook alors que la plupart des gens qui me suivent sont sur ce réseau. Pourtant, je le sens. Je sens que je dois le faire maintenant. D’ailleurs, la période de transition n’est pas confortable. Les symptômes se déclenchent très rapidement dans mon corps. Ça me serre l’estomac, ça me dit d’aller voir ailleurs ! Je me suis accordée quelques jours, pour faire les choses dans les règles de l’Art, pour prendre le temps de prévenir ma communauté. C’est vrai que j’aurais pu disparaitre du jour au lendemain mais je n’ai pas fait ce choix là.

Je sens que quelque chose de grand se prépare. Je ne peux pas te dire quoi car je ne le sais même pas moi-même. Je ressens les mêmes « symptômes » que toutes les fois où j’ai répondu à l’Appel de mon Âme.

Le Monde entier pouvait me renvoyer ses peurs, ses doutes et ses incompréhensions que je le faisais quand même. C’était comme Viscéral. Et là, ça me fait pareil.

Ça m’a fait pareil que lorsque j’ai quitté mon CDI alors que j’avais une vie bien confortable. Ce n’était pas logique. J’avais enfin une stabilité financière, une vie plutôt paisible, un confort matériel modeste, mais un confort quand même. Je savais que j’allais être à Lille en septembre 2011. Même si des obstacles se sont mis sur mon chemin, je le sentais et j’y ai consacré toute mon énergie.

Et quand j’ai proposé mon premier projet photographique aux Machines de l’Ile de Nantes, ce n’était pas logique non plus, c’était même complètement irrationnel !!! J’avais un découvert monumental sur mon compte bancaire et personne ne me connaissait en tant que « photographe ». Franchement, j’aurais mieux fait de trouver un job « alimentaire » complètement dénué de sens pour peut-être un jour, arrêter de galérer … Mais non, ce n’était pas possible, l’appel de mon Âme était trop fort ! C’était tellement illogique que même ma banquière a augmenté mon découvert autorisé, tellement j’étais habitée par le projet.

Faut arrêter de se trouver des excuses à la con pour ne pas faire les choses ! Parce qu’en vrai tout est possible quand tu suis ton élan du cœur et que ça a du sens pour toi.

Alors certes, j’ai fait des erreurs et j’en ferais sûrement encore. Par contre, répondre à l’appel de mon Âme n’a jamais été une erreur. J’ai pris des décisions irrationnelles, des décisions qui font peur, qui m’ont amenée au bord du précipice avec une pointe d’appréhension et d’excitation.

 

Et là, tu sautes. Tu ne sais même pas trop où tu vas atterrir. Simplement, tu as cette force en toi, cette confiance inébranlable que derrière la Peur, l’Âme Agit.

C’est ce qui est en train de se passer avec mon départ de Facebook. Ce n’est qu’un réseau social tu m’diras, mais franchement ce n’est pas anodin quand je vois les réactions que ça suscite. Le petit bonhomme bleu est très sympathique mais il engendre une certaine addiction, quelque chose qui maintient une certaine attente. L’attente d’un like, d’un commentaire, d’un nombre d’inscrits à un évènement, etc …

Le petit bonhomme bleu a pourtant de nombreux aspects non négligeables : la création de communauté, les rencontres virtuelles ou réelles entre les personnes qui partagent la même Energie, la possibilité de communiquer sur des évènements en touchant le plus grand nombre.

Je le répète encore, je ne suis pas fâchée contre toi Facebook et je te remercie pour le fabuleux tremplin que tu m’as offert.

Je te quitte pour la bonne cause. Je le sais. Je le sens. Et tu m’oppresses vraiment Facebook. Je ne peux pas continuer à te côtoyer dans ces conditions.

Au-delà de la logique, se cache toujours quelque chose de beau, à un autre endroit, quelque part où nous n’aurions jamais pensé regarder avant.

J’avoue, j’ai hâte d’être au 1er juin ! Même si les échanges que j’ai actuellement sont très plaisants, j’ai envie de commencer l’écriture de ce nouveau chapitre de ma vie.

D’ailleurs en parlant de chapitre, ce mois de juin m’amènera peut-être enfin à terminer l’écriture de mon livre ! J’y crois encore !!! Le timing est sûrement parfait. Quand je regarde les titres que j’ai donné à mes chapitres au début du projet, il y a vraiment une cohérence, quelque chose qui se dessine, qui n’est vraiment pas anodin. Ce n’est pas pour rien que l’écriture m’aura pris autant de temps. Même si souvent, j’ai eu envie d’arrêter et je me suis pas mal auto-flagellée. Ce temps là est révolu.

Au-delà de la logique, il y a cette petite voix. Je parle de l’Appel de mon Âme, je pourrais l’appeler plus communément l’intuition ou ma Voix Intérieure. L’Appel de mon Âme est ce que je ressens de plus juste à l’heure où j’écris ces lignes.

Te rappelles-tu de la dernière fois où tu as répondu à l’Appel au-delà de la logique ?

Qu’est-ce que ça t’a apporté ? Qu’as-tu appris ? Qu’as-tu découvert ?

Poses-toi un instant et écoute. Fais silence à l’intérieur de toi et sens ce qui vient. Ecoute et vois au-delà des apparences <3 <3 <3

A demain pour de nouvelles Aventures !

Marie,

Artiste, Conférencière, Eveilleuse de Conscience.


P.S. : Pour répondre à l’Appel de ton Âme et Révéler la déesse qui est en toi, inscris-toi maintenant au prochain atelier « Révèle la déesse qui est en toi » ! Les deux prochaines dates sont le samedi 3 juin à Paris et le samedi 17 juin sur la métropole lilloise. Clique ici pour réserver ta place !

P.P.S. : pour rester connectée à l’actualité, inscris-toi à la newsletter ! Je te promets des nouvelles pétillantes et colorées !!!

13 Mai

Ton corps sait

Marie Guibouin / Blog / / 0 Commentaire

Je ne sais pas pour toi, mais en ce moment, mon corps me dit de me reposer, de ralentir, de laisser faire, d’accueillir …

Après quelques jours de résistance, j’ai fini par répondre à l’appel de la sieste cet après-midi. J’ai dormi 2 heures !!! 2 heures !!! Tu te rends compte ??? Alors que j’ai bien dormi cette nuit :O (en général quand il m’arrive de faire une sieste, c’est 20 minutes grand max).

Pourtant en début de semaine, j’ai lutté. J’ai répondu à des sollicitations de toutes parts, j’ai voulu m’obstiner à être « efficace », « productive » (oh les vilains mots ! ) et j’ai fini par m’auto-saouler :/

BILAN : trop naze pour chambouler tout mon site web maintenant et hier le coup de massue, ça m’a saoulée d’écrire mon livre. Non, mais tu imagines ??? Le livre sur lequel je travaille depuis … hum au moins tout ce temps là …

Franchement, en toute honnêteté, ça m’a gavée. Je n’avais plus envie d’écrire, je trouvais que ça trainait en longueur, que j’avais déjà envie que la mise en page soit faite, j’étais frustrée de ne pas voir ce que ça donnait avec mes photos dedans. Bref, le summum de la saoulerie quoi !

Alors, quand c’est comme ça, le mieux est de lâcher prise. Ah ! Ce fameux lâcher prise dont tout le monde parle tant … Accueillir ce qui est, accueillir ce qui vient et blablabla. Moi-m’aime je le dis régulièrement.

Seulement, t’es un humain, et parfois tu te laisses dépasser. Tu as tellement envie de réaliser tout ce que tu as envie d’entreprendre, tu te dis que franchement si t’en finis pas d’écrire ce bouquin, tu vas vraiment passer pour une « looseuse », que si tu n’as pas une énergie de dingue tous les jours, c’est inacceptable voyons !

J’extrapole un peu, mais il y a quand même une part de vérité. J’ai l’impression que c’est la thématique de la semaine : constater que l’Être Humain a une capacité immense à l’auto-flagellation !!!

Sauf que …

Ton corps sait.

Mon corps sait et ton corps sait aussi.

Cette semaine mon corps m’a dit de ralentir alors que mon mental voulait continuer à aller tout vite comme d’habitude !
Le corps et le mental, ils se bataillent toujours un peu ces deux-là 😀

Mon intuition me dit que quelque chose de plus grand que moi se prépare. Quelque chose que je dois me préparer à accueillir, donc ralentir et arrêter de faire.

Sauf que …

Je ne l’ai pas écouté.

Alors mon corps s’en est mêlé.

Il s’est dit :  » OK ! Elle n’écoute pas son intuition, alors on va lui faire comprendre autrement, comme ça elle n’aura pas le choix ! « 

T’as vu comme c’est super bien foutu ?

J’en ai des frissons en l’écrivant, tellement c’est juste !

Et nous on passe notre temps à vouloir être performant, être dans l’action tout le temps, se dépasser, dégommer nos limites ! Et c’est OK. Mais pas H24 😉

Parfois, l’élan créatif est tellement puissant, qu’on oublie que le corps a besoin de se poser.

Ah tiens ! Je suis en train de comprendre un truc pendant que je t’écris ces lignes. Oh que c’est drôle ! Enfin pas drôle dans le sens « marrant, je suis trop morte de rire ».

Trouble coïncidence : dans l’étape que je suis en train d’écrire dans mon livre, j’en suis à la période où je viens de réaliser mon premier gros projet. Un projet où j’ai mis tout mon cœur et toute mon Âme, en m’y consacrant à 2000%, en m’oubliant complètement, tellement l’énergie dans laquelle j’étais, était immense. J’ai tout donné. J’ai donné tout ce que j’avais pour mettre en lumière un lieu, des gens et leur travail. Ça a été le projet le plus magique de ma vie, le plus marquant, le plus « waouh ». Le projet où tu te demandes si tu vas réussir à faire mieux après ça.

Après la réussite, ça a été la chute. Mon corps et mon Esprit m’ont dit merde et il m’a fallu plusieurs mois pour remonter la pente.

Même si la coïncidence est troublante, je n’en suis pas à ce point aujourd’hui. Heureusement, cette fabuleuse expérience m’a appris a détecter les « symptômes » avant que ce soit le carnage complet !

Ton Âme sait.
Ton intuition sait.

Et si tu ne les écoute pas, ton corps s’en mêle !

Notre corps est fabuleux ! Et pourtant, … qu’est-ce qu’on y passe du temps à le négliger, à le trouver trop ceci ou pas assez cela.

Si on s’arrêter deux secondes, tu imagines un peu. A la base on était rien du tout, une poussière d’étoile, et notre corps s’est formé comme ça, tout seul, comme par magie (la magie du 7ème Ciel m’a suggérée Sofia) Tout s’est organisé de manière parfaite.

La fille qui est scotchée comme si elle venait de faire une découverte :O

Franchement je suis sans voix là.

J’entends ma voix intérieure qui me dit : « ah bah enfin, c’est pas trop tôt, tu as enfin compris ».

En plus, en début de mois, j’ai fait un rêve prophétique. Ça me disait de me préparer à recevoir l’abondance, que tout était en train de se mettre en place, que je n’avais pas à faire, que ce mois-ci était très important (je résume, en vrai c’est plus détaillé que ça). Et moi, tu sais, même si j’ai l’air un peu perchée par moment, je suis quand même hyper terre à terre. Alors j’ai mis ça dans un coin.

Certes, j’ai commencé à désencombrer, d’ailleurs ça m’a fait un bien fou !!! Et au moment où il fallait que je ralentisse, j’ai résisté, j’ai fait ma rebelle quoi, comme d’hab :p

Alors s’il te plait, ne fais pas comme moi, écoute.

Écoute ton cœur.
Écoute ton intuition.
Écoute ton corps.

Ton Âme sait ce qu’il y a de mieux pour toi <3 <3 <3

Note pour moi-m’aime : relire ce post quand j’oublie de m’écouter 😀

J’ai eu l’élan de partager Cela car j’ai la sensation que nous sommes beaucoup à ressentir cette fatigue passagère. Je sens que ce n’est pas du tout pareil qu’une « fatigue hivernale » par exemple. J’ai du mal à mettre des mots dessus.

C’est comme si la Vie, l’Univers, choisis le nom qui te convient ou inventes-en un autre, nous invitait à nous lâcher un peu la grappe et à ENFIN faire CONFIANCE.

Comme si tout était déjà en place dans un ordre parfait et que nous Être Humains n’avions pas à agir pour Cela, que le moment est venu de se préparer à accueillir ce changement qui est en train d’opérer.

Euh … J’ai l’impression que je ne suis pas toute seule à écrire là. Y’a quelqu’un ???

Bon … C’est tout pour ce soir… Et toi ? Comment te sens-tu en ce moment ?

Restes à l’écoute 😉

Prends soin de toi <3 <3 <3

Marie.
Artiste, Conférencière, Eveilleuse de Conscience.

________________________________________________________

P.S. : si tu es une femme et que tu te sens appelée à révéler la déesse qui est en toi, je t’ai concocté un programme d’une journée en petit comité (4 personnes max).

Parce que je pense que nous les femmes, nous sommes les spécialistes pour oublier de prendre du temps pour nous et ça ce n’est plus possible ! Ça suffit ! Mais vraiment !

L’atelier « Révèle la déesse qui est en toi« , c’est un moment pour toi, pour te reconnecter à toi-m’aime dans un cadre bienveillant et créatif où tu seras invitée à Oser, Rêver et Agir au-delà des codes sociétaux et de ce qu’on a toujours dit que tu « devais » faire ceci ou cela alors que tu sens bien au fond de toi, que ce n’est pas « ça ».

Tu as quelque chose au plus profond de toi m’aime qui t’anime et que tu as envie d’honorer, de t’autoriser à Être, ENFIN.

Si ces mots résonnent en toi, cet atelier est fait pour toi.

Les prochaines dates sont :
– Samedi 20 mai sur la métropole lilloise ;
– Samedi 3 juin à Paris 🙂

Pour plus d’infos et faire partie des premières à t’inscrire, clique ici 🙂

06 Mai

Incarner la joie

Marie Guibouin / Blog / / 1 Commentaire

La photo ci-dessous est l’œuvre de Laurent​, participant à l’atelier photographie intuitive de ce matin aux Buttes-Chaumont à Paris. Un atelier magique encore une fois, de belles rencontres, un moment hors du temps et créatif de reconnexion à la Beauté en nous et autour de nous.

Dès qu’il me l’a envoyée, j’ai reçu l’inspiration pour écrire mon post du jour et le partager avec toi :

« Incarner la joie », c’est le titre qui m’est venu spontanément en regardant cette photo de moi.

Hier soir (enfin plutôt cette nuit …), je partageais avec toi le fait de désencombrer ma vie, de faire de la place et de ne garder que ce qui me procurais de la joie <3 <3 <3

Je prends conscience aujourd’hui qu’une de mes missions est d’incarner cette joie. Ça m’a sauté à la figure en voyant cette photo de moi :O

Autre chose m’a sauté à la figure durant cette matinée hors du temps … L’évidence de créer un format d’atelier d’une journée dédiée à la créativité à travers l’écriture, la peinture, le dessin, la photographie intuitive, la création dans toutes ses dimensions… J’ai « l’Art de créer sa vie » qui me vient spontanément en écrivant ces lignes.

Dans le fond, ça fait longtemps que ça m’appelait. J’avais les idées mais elles n’étaient pas en ordre. Et là, d’un coup ! C’est devenu évident. En regardant Laurent, Cyrielle​ et Laure​ ce matin, bim ! Ça m’a sauté à la figure !

Tout ce qui était auparavant en fouillis dans mon cerveau s’est connecté d’un coup d’un seul ! BIM !

J’annonce donc que l’atelier du 14 mai au Parc de la Citadelle de Lille sera le dernier sous cette forme là. Si tu as envie de nous rejoindre, tu trouveras toutes les infos par ici. Il reste 4 places à l’heure où je t’écris. Je sens déjà que ça va être délicieusement magique <3 <3 <3

Je me souviens de mon amie Zouzou qui m’a dit un jour que j’emmenais les gens sur le chemin de la joie ! Elle n’est sûrement pas la seule à me l’avoir dit d’ailleurs, mais bon tu sais, moi, le temps que ça me monte au cerveau …

J’ai l’impression d’en saisir l’ampleur, seulement aujourd’hui.

Si je prends de la hauteur, du recul sur tous les projets que j’entreprends, la joie est une priorité ! C’est une condition non négociable.

De la joie, beaucoup d’Amour, une pointe de folie et un grand bol d’enthousiasme !!!

Quand tous les ingrédients de ce délicieux cocktail pétillant sont réunis, je deviens inarrêtable !!! (je comprends mieux pourquoi tu dis que je suis inarrêtable Marie-France​ 😉 )

Franchement, j’ai l’impression que vous voyez ce que j’incarne avant que moi je m’en aperçoive. Quand je dis vous, je parle de toi qui me lit, de mes clients, des Âmes bienveillantes qui m’entourent …

Je me souviens comme si c’était hier, du directeur des Machines de l’Ile de Nantes​ qui m’a donnée Carte Blanche pour le Tour des Machines de l’ile en 80 jours alors que personne ne me connaissait en tant que photographe !

Je me souviens de tous les créateurs qui ont pris part au projet en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, alors qu’ils ne me connaissaient ni d’Eve ni d’Adam :O :O :O

Je me souviens de l’engouement lors du vernissage de ma toute première exposition, le jour de mes 30 ans.

Je me souviens de Stéphanieavec qui le feeling est passée tout de suite !

Je me souviens de Lili Bel pour qui c’était une évidence de travailler avec moi pour mettre en lumière sa magnifique exposition à la Manufacture.

Je me souviens de chacun de mes clients, un par un. Je ne pourrais pas tous vous citer ici, sinon mon post ferait 3 kilomètres !!!

Je me souviens de chacune des interviews du Pink Power Tour Festival. Un an déjà !

Je me souviens de chaque inconnu croisé sur mon chemin dans le cadre de #100jours100sourires !

Et c’est loin d’être fini.

Ce n’est que le début, j’ai envie de te dire !!!

Remarques-tu comme tout s’imbrique naturellement ?

Désencombrer.
Faire de la place.
Et tout devient plus simple, plus fluide, plus naturel.

C’est comme une évidence, et crois-moi, je crois que nous n’en sommes pas à la première évidence ni à la dernière.

Et sur ce chemin de la joie, même si parfois ça secoue un peu, même si par moments les doutes et la peur pointent leur nez, il y a toujours une étincelle, une rencontre, un message, un cadeau inattendu, qui me reconnecte instantanément sur le chemin de la joie, de l’Amour, de la liberté, de la créativité et du partage.

Pour tout ça, j’ai envie de te dire merci.

Merci à toi qui me lit.
Merci à toi qui ne me lit pas.
Merci à toi d’exister, d’Être et d’incarner qui tu es dans toutes tes dimensions <3 <3 <3

J’ai le cœur qui déborde d’Amour et de Gratitude, parce que même dans les moments difficiles, chaque jour est un cadeau. Chaque jour, il se passe quelque chose de beau.

Parce que la Beauté est partout.
La Beauté est en chacun de nous.
La Beauté est en toi.
La Beauté est en moi.

La Beauté est autour de nous.

Ce n’est qu’une question de point de vue et de changement de regard.

A quoi accordes-tu de l’importance aujourd’hui ?
Que choisis-tu de vivre ?
Qu’est-ce qui est le plus important pour toi ?
Qu’est-ce qui met ton cœur en joie ?

Je te souhaite de tout mon cœur, de collectionner les moments qui te procurent de la joie.

Parce que la Joie c’est bon pour la Santé !

La Joie, c’est La clé qui t’emmène au-delà de tout ce que tu oses à peine imaginer possible aujourd’hui !

La Joie se marie avec l’Amour.

Et quand il y a de l’Amour, il y a de la joie, alors tout est possible !

Je te souhaite de te connecter à chaque instant à ce qui te procure de la joie.

Je te souhaite d’aimer de tout ton cœur et de toute ton Âme.

Je te souhaite d’oser rêver grand.

Je te souhaite de te connecter à ce petit grain de folie qui pétille au fond de toi et qui ne demande qu’à s’exprimer !

Que ton Âme danse et que ton cœur vibre <3 <3 <3

With love.

Marie,
Artiste, Conférencière, Éveilleuse de Conscience

____________________________________________________________

P.S. : Pour te joindre à nous pour l’atelier photographie intuitive à Lille, inscris-toi ici 🙂

P.P.S. : 3 nouvelles dates d’ateliers pour les femmes « Révèle la déesse qui est en toi ». Une journée hors du temps pour te reconnecter à toi m’aime. Clique ici pour plus d’infos et inscris-toi maintenant ! Le prix augmente le 9 mai <3 <3 <3

P.P.P.S. : Pour recevoir les nouvelles pétillantes de mes activités par mail, inscris-toi ici 🙂

Et la joie de Marie :))) - Crédit photo : Laurent Smadja
17 Mar

Je suis rebelle !

Marie Guibouin / Blog / / 1 Commentaire

Ça fait trooop longtemps que je n’ai pas écrit ici ! En tout cas, c’est vraiment la sensation que j’ai ! Et je suis en manqueee !!! Alors j’écris 😀

Si tu me suis sur Facebook, tu es au courant que le 1er mars, je me suis lancée le défi de faire 1 vidéo par jour pendant 30 jours ! Au début, j’étais terrorisée ! Ça faisait un moment que j’y pensais mais j’avais toujours de bonnes excuses pour ne pas le faire : « je ne vais pas avoir le temps », « et pour dire quoi ? », « et ça va intéresser qui ? », « ce que j’ai envie de dire ça a déjà été dit tellement de fois », « on me voit assez comme ça », « je vais avoir l’air ridicule »

17 jours plus tard, je me rends compte que je suis toujours vivante et que le ciel ne m’est pas tombé sur la tête ! Au bout de quelques jours à peine, je ressentais déjà une différence dans ma manière de m’exprimer. Peu à peu mon « juge intérieur » commençait à se taire. J’ai vu Cindy oser le Facebook Live, Laure à qui ça a donné l’élan de faire des vidéos plus spontanées ! Sans oublier Sofia qui s’est lancée le défi de partager #30joursdansleflow ! Jamais je n’aurais imaginé cela. Peut-être que c’est un détail pour toi, mais pour moi c’est juste énorme ! Sans compter vos commentaires bienveillants et les messages que je reçois en privé !

Ce soir, je te dis que je suis rebelle parce qu’aujourd’hui je ne posterais pas de vidéo. « Han !!! J’enfreins les règles de mon défi !!! », « Han !!! Que va-t-on penser de moi ??? ». Ça, c’est la voix de l’auto-saboteur qui essaie de me faire culpabiliser mais il ne m’aura pas le chenapan !

En ce moment, je suis en déplacement sur Nantes et je loge à 30 minutes du centre-ville, près de la Nature, ravitaillée par les corbeaux. Hier, j’ai tourné ma vidéo super tard et j’ai vraiment galéré à la mettre en ligne. Aussi, j’ai pris conscience que c’est beaucoup plus fluide pour moi de tourner le matin ou en tout cas plus tôt dans la journée. Ça changera peut-être mais en ce moment c’est comme ça. Aussi, je trouve que c’est plus compliqué lorsque je suis en déplacement. J’ai du mal à donner la priorité à ces vidéos. Il n’y a pas mort d’homme. Ce n’est pas grave. C’est juste un constat et je le partage avec toi. C’est aussi le but de ce défi. Être 100% transparente et partager mes petits et mes grands pas, mais aussi mes moments de doutes, de questionnements et de « là, j’ai pas envie. »

Ce soir, j’ai super envie d’écrire alors j’écris. En fait, ce n’est pas la première fois que je suis rebelle, si on peut appeler ça de la rébellion. C’est de la rébellion plutôt cool, j’enfreins mes propres règles. 

J’ai bien des fois été bien plus rebelle que ça !

  • J’ai été rebelle le jour où j’ai décidé d’être coiffeuse alors qu’au collège, tous les professeurs voulaient me coller derrière un bureau à faire secrétaire comptable, sous prétexte que j’avais des bons résultats (hum … tu me vois moi, derrière un bureau à me passionner de chiffres et de tableaux Excel ??? »)

  • J’ai été rebelle le jour où j’ai quitté mon CDI alors que la majorité ne me comprenais pas. « Tu te rends pas compte ? Tu quittes la sécurité de l’emploi ! Pour un emploi précaire en plus! », « ce n’est pas raisonnable », « en plus tu déménages dans une ville où tu connais personne », « comment tu vas faire ? », « et si ça marche pas ? », …

  • J’ai été rebelle le jour où j’ai décidé de créer à MA façon, au bout de 6 mois de formation de maquilleuse où je me sentais bien à l’étroit dans cette case où l’on essayait de me faire entrer.

  • J’ai été rebelle le jour où j’ai dit non à des contrats qui n’étaient pas éthiques pour moi.

  • J’ai été rebelle le jour où j’ai laissé la photographie prendre plus de place dans ma vie.

  • J’ai été rebelle le jour où j’ai décidé de créer et de m’exprimer en étant moi dans toutes mes dimensions.

Et ce n’est pas de la tarte ! Parce que, franchement, ce n’est pas facile tous les jours. C’est un travail de chaque instant. Il y a des jours où tout est fluide, tout est limpide et d’autres jours où le doute s’installe avec les remises en question qui vont avec. Et c’est NORMAL.

Sur Internet, on ne voit que les bons côtés. Il y en a beaucoup, c’est vrai. J’ai vraiment beaucoup de chance de m’autoriser à vivre pleinement. Et toi aussi, tu peux t’autoriser à vivre pleinement. Ce n’est pas réservé à une élite. C’est accessible à tous.

Je crois profondément que nous sommes tous capables de créer la vie qui nous inspire.

Je crois profondément que derrière la peur, l’Âme Agit.

Je crois profondément que lorsque nous passons à l’Action, la Providence se met en marche !

Je crois profondément que nous avons tous le potentiel en nous pour créer et manifester tout ce que nous voulons.

Je crois en la Beauté du Monde.

Je crois que chaque Être Humain a des Talents à révéler.

Et pour honorer tout ce en quoi je crois, je peux t’accompagner dans l’éveil de ta conscience, la révélation de ton Âme et la lumière de ton Être.

Si ce message fait écho en toi, je t’invite à me contacter, même si tu ne sais pas vraiment pourquoi. Moi-même ça m’arrive régulièrement. J’envoie un message à une personne, je m’inscris à un atelier, j’appelle quelqu’un, juste parce que je le sens, même si je n’en comprends pas le sens immédiatement. Il parait que ça s’appelle l’intuition. Au début je trouvais ça bizarre, je me trouvais incohérente, incompréhensible ou encore illogique ou irrationnelle. Aujourd’hui, je comprends. Je comprends que tout à un sens et que rien n’arrive pour rien. Le fait même que tu sois en train de lire ce texte n’est pas un hasard. Et si tu sens que quelqu’un a besoin de lire cet article, partage-le.

Je t’envoie plein de belles énergies de lumières.

On se retrouve demain en vidéo dans la joie et la bonne humeur !

22 Déc

#100jours100sourires : Koceila

Marie Guibouin / 100 jours 100 sourires, Blog, Défis / / 2 Commentaires

Voilà quelques jours que je n’ai pas posté de portrait #100jours100sourires par ici 🙂

Je pensais me mettre en pause ce week-end. Finalement, j’ai quand même tenté ma chance samedi dernier en allant acheter mes fruits et légumes. J’ai rencontré un monsieur, agent immobilier, un échange un peu furtif mais plutôt agréable. Il ne souhaitait pas apparaitre sur internet, ce que je peux concevoir. Ça n’enlève rien à la valeur des liens humains qui se créés à travers ce projet.

Au retour, j’ai traversé un parking de supermarché et j’ai pris conscience que c’était l’angoisse totale pour moi, d’aborder des gens dans ce contexte. Je voyais les gens pressés dans tous les sens avec leur caddie. Je comprend pourquoi je ‘boycotte » les supermarchés …

Bref, je n’ai pas du tout réussi à aborder qui que ce soit, j’étais tétanisée :O  Ce sont des choses qui arrivent 🙂 Ce n’est pas pour autant qu’il faille baisser les bras.

A deux pas de chez moi, je croise un monsieur alors j’y vais. Il ne souhaitait pas non plus apparaitre sur les réseaux. Ça arrive. Je suis tout de même contente d’avoir osé, même si notre échange fut très furtif.

Un bonjour et un sourire, c’est déjà beaucoup et ça peut illuminer la journée d’une personne. Ça parait insignifiant, et pourtant c’est précieux dans ce monde à 1000 à l’heure où nous nous croisons tous en se regardant à peine.

Dimanche, je crois bien que je n’ai pas mis le nez dehors. C’est rare. Pourtant, c’est le coeur en joie que j’ai mis en ligne l’interview portrait d’Artiste de Mimi The Clown <3 <3 <3

Si tu ne l’as pas encore lu et/ou écouté, c’est par ici : Mimi The Clown et si on riait un peu ?

Lundi, c’est dans un restaurant que j’ai abordé un monsieur. Il ne souhaitait pas être photographié, ni apparaitre sur Internet (t’as l’impression que je radote là ?) Cependant, je me souviens de son regard. Un regard admiratif et rempli de gratitude. J’ai vraiment été touchée. Il m’a encouragée à poursuivre ce projet. Il m’a même proposé de manger avec lui, mais j’attendais le groupe des Entrepreneures en Nord, alors j’ai décliné.

Je suis reconnaissante pour ce moment.

Mardi, j’ai lâché mon appareil photo et mon dictaphone pour la journée. Je me suis offerte une plante rouge flamboyante. J’ai lâché prise, c’est comme ça qu’on dit je crois. Et plein d’idées se sont structurées pour les nouveaux ateliers que je souhaite mettre en place l’année prochaine.

Je pensais attendre janvier pour migrer mon dernier blog sur mon site. Et hier, ça m’a pris. Il fallait que je le fasse MAINTENANT.

Tu sais, ces moments où tu sais que c’est comme ça que ça doit être.

Alors, je l’ai fait. Et apparemment, tout s’est bien déroulé.

Il me reste encore quelques détails à régler mais ça y est, c’est officiel. Je me rassemble, je rassemble toutes mes facettes. J’étais flippée ! J’avais l’impression que je mettais toute nue devant le monde entier.

Ça parait peut-être ridicule mais se montrer tel que l’on est dans toutes nos dimensions, des fois ça fout les chocottes quand même ! Avouons-le !

Une fois ce travail accompli, il fallait vraiment que j’aille prendre l’air ! J’ai pris mon appareil photo en bandoulière, mon dictaphone dans ma poche, mon courage dans une main et ma détermination dans l’autre. Je sentais que j’allais rencontrer quelqu’un de bien. J’en étais persuadée. J’ai marché intuitivement sans trop réfléchir. Rien que ça, ça fait du bien.

J’ai aperçu un homme au loin avec sa capuche sur la tête. Ma première impression était qu’il devait être là pour se ressourcer. C’était près d’un cours d’eau. Après, mon mental m’a quand même dit : « Fais attention, regarde quand même la tête qu’il a, s’il a pas l’air trop bizarre ». N’importe quoi ! Ma première intuition était très bonne alors je l’ai écouté et j’y suis allée ! Victoire !!!

J’ai rencontré Koceila, qui était venu ici pour se ressourcer. Il était un peu triste et tracassé. Pourtant, dès le début de notre conversation, il adhère totalement au projet. Je lui mentionne mes refus de ces derniers jours et il me dit qu’il ne faut pas s’arrêter quand les portes se referment, qu’il faut essayer d’en ouvrir d’autres. Ça commence bien !  Je sens qu’il va y avoir un super message à faire passer là !

Les choses simples comme la famille, les relations humaines, faire ce qu’on aime, jouer au foot, conduire une voiture, aller à la plage, bronzer au soleil, se balader autour d’un lac … contribuent au bonheur de Koceila.

  • Après, il y a le côté financier qui aide un peu et qui égaye tout ça. Mais c’est ça, ce sont des choses simples.

Koceila me parle d’une grande étude que l’Institut Harvard à mener durant 75 ans, sur la question centrale : « Qu’est-ce qui fait votre bonheur ? ». 100 personnes, ainsi que leur famille, ont été suivi par des médecins, des psychologues …

  • Ils en sont arrivés à la conclusion que le bonheur se traduit par le contact humain, les liens familiaux. Toutes les personnes qui ont réussi à garder des liens humains et entretenir des relations enrichissantes, ce sont des personnes qui sont décédées plus tard que les autres, qui étaient plus heureuses dans leur vie, que des personnes qui ont tout le temps suivi uniquement la richesse financière par exemple. C’est une étude que j’ai lu récemment. Elle correspond à votre thème et je pense qu’elle va vraiment vous intéresser.

Quel cadeau !!! Je remercie sincèrement Koceila de m’avoir partager cette jolie pépite.  J’ai trouvé de Robert Waldinger, directeur de cette fameuse étude, que j’invite quiconque qui se sent appeler par ce sujet, à l’écouter.

Je partage le lien juste ici : « Qu’est-ce qui fait une vie réussie ? Leçons de la plus longue étude sur le bonheur ».

Je suis super heureuse de ce partage. Quand on écoute son intuition, quand on ne se laisse pas abattre, quand on ne se laisse pas dominer par ses peurs, que de cadeaux magiques, nous recevons ! MERCI <3 <3 <3

  • La famille a toujours été quelque chose de très important pour moi. Quand il y a des échecs au niveau professionnel ou autre, on revient toujours vers la famille. C’est un lien très important, c’est un environnement qui nous protège beaucoup, qui nous permet de reprendre des forces et de l’énergie. Et repartir de plus belle, après !

  • La vie, les expériences nous forgent. Les échecs et les réussites nous forgent aussi. C’est un parcours qui fait, qu’à la fin, on prend conscience de l’essentiel.

Koceila pense que tout est possible dans la vie.

  • Il y a beaucoup de personnes qui sont parties de rien, et qui ont réalisé des choses, qui ont réalisé des rêves. Steve Jobs, par exemple, et beaucoup d’autres… ils sont partis de rien …

Je demande à Koceila, une de ces dernières peurs qu’il aurait transcendé dans sa vie et qui lui a apporté quelque chose de positif après.

  • La peur des limites. Par exemple, le fait d’intégrer une grande entreprise ou une grande école.

Koceila a fait de grandes études de mathématique et dans le domaine financier.

  • On se demande si on va y arriver … Et le fait d’y aller, d’être bercé dedans, d’avoir de la volonté, de travailler, persévérer, nous forge et nous fait dépasser cette peur. Surtout quand on réussit derrière ! C’est super bénéfique ! Ce que je vous partage, ça fait partie de mon expérience. Des expériences qui forgent …

Le plus grand rêve de Koceila :

  • Mon plus grand rêve ! Très bonne question, je n’y ai pas encore pensé ! (rires)

  • Tout simplement, c’est un rêve plutôt humble, ce serait de construire une famille, d’avoir de beaux enfants, les voir réussir et vivre dignement.

  • Ça peut vous sembler anodin, mais c’est un rêve que tout le monde espère … ça serait déjà pas mal de réaliser tout ça.

Je souhaite de tout mon cœur à Koceila de réaliser son rêve, puisque le credo que Tout est Possible existe, je n’en doute pas une seconde, qu’il construira une belle famille avec de vraies valeurs.

Waw ! Des rencontres comme ça, ça remplit le cœur, n’est-ce pas ?

Si toi aussi, tu as envie d’inspirer un peu de bonheur dans ce monde, partage ce portrait si ça te chante, garde le sourire et dis bonjour. Et même si ça te parait pas grand chose, sache que chaque petite action positive contribue à rendre le monde meilleur.
12 Déc

#100jours100sourires : Marine

Marie Guibouin / 100 jours 100 sourires, Blog / / 0 Commentaire

C’est après un joyeux moment de partage avec les participants à l’atelier d’initiation à la photographie intuitive, au Jardin des Géants, que j’ai rencontré Marine.

20161211-atelierjardindesgeants

Elle était seule à la table du café où nous étions après l’atelier. Ça faisait déjà un moment que j’avais envie de l’aborder et que je n’osais pas. Lorsque j’ai vu qu’elle allait partir, je me suis levée d’un coup et j’ai arrêté de réfléchir !

Comme je l’écrivais hier, il n’était pas question que je laisse mes peurs me dominer !

Alors sans plus tarder, je te présente Marine !

20161211-marine

Ce qui rend Marine heureuse dans la vie, c’est de voir les autres heureux.

  • Je suis professeur des écoles et quand je vois que mes petits élèves sont bien, que mes amis sont bien …

  • Le bonheur des autres me rend heureuse 🙂

Marine a toujours voulu être professeur des écoles, c’est sa vocation, un rêve d’enfant.

  • Plus tard, en grandissant, j’ai eu peur que ce soit un rêve d’enfant en décalage avec la réalité. Finalement, c’est ce que j’aime !

En écrivant, d’un coup, ça me fait penser à la vidéo TedX de Sandra Reinflet que j’ai visionné très récemment. Je la partage ici, si le coeur t’en dit. Pour ma part, j’ai adhéré complètement !!! (Si tu passes par là, coucou Sandra !)

 

 

Pour Marine, rien est impossible à Dieu, alors si on met toute sa foi, tout son cœur dans ce que l’on veut, OUI, Tout est Possible !

  • La Vie me l’a déjà prouvé que Tout est Possible !

La dernière peur que Marine a transcendé :

  • Pour prendre un exemple, parce qu’il y en a beaucoup ! Je vis en colocation avec des personnes qui étaient à la rue, avant. Cette expérience, c’est un pas qu’il a fallut passer. Ça me faisait peur ! Finalement je reçois énormément ! Plus que ce que je donne ! C’est quelque chose qui me rend très heureuse. Il a fallu que je franchisse le cap pour m’en rendre compte !

Marine a plein de rêves !!! Youpiii !!! Car pour elle – et je la rejoins – c’est ce qui fait avancer dans la vie.

  • J’aime beaucoup voyager. Dans des rêves à court terme, ça serait d’aller passer un ou deux ans à l’étranger.

  • Un autre rêve que j’ai, c’est au niveau professionnel. Il y a une école qui s’est montée dans des quartiers très difficile. C’est un très beau projet que je réfléchis à rejoindre.

  • Après si je commence la liste de mes rêves, j’en ai pour … Longtemps !!!

Génial ! Merci pour ce partage inspirant ! Franchement, si je n’avais pas osé aborder Marine, je l’aurais regretté ! Et je déteste avoir des regrets :/ Je suis heureuse du délicieux cadeau qu’a été cette belle rencontre <3 <3 <3

Derrière chaque peur se cache de doux instants de bonheur.

Si toi aussi tu as envie de partager la dernière peur que tu as transcendé, fais-toi plaisir dans les commentaires, et inspire le monde à ton tour 🙂

Si tu penses que cet article peut inspirer quelqu’un autour de toi, partage-le sans modération.

Et si toi aussi, tu as envie de partager des sourires et des portraits d’inconnus sur la Toile, utilise le hashtag #100jours100sourires. Je me ferais une joie de te lire et de découvrir les cadeaux merveilleux qui se cachent derrière chaque rencontre.

A très vite pour la suite des Aventures !!!

14 Nov

La Boite à excuses

Marie Guibouin / Blog / / 5 Commentaires

Hier soir, j’ai écrit dans mon carnet, la plupart des sujets que je vais aborder dans mon livre, histoire de pas trop partir dans tous les sens. Et ce matin, en discutant avec une amie très chère dans mon cœur, j’ai écrit dans mon carnet :

LA BOITE A EXCUSES.

  • Alors, la boîte à excuses, c’est quoi ?

Déjà, la bonne nouvelle ou la mauvaise, tout dépend de quel point de vue tu te places, c’est que tout le monde sans exception a une boîte à excuses, plus ou moins remplie. Ça dépend des gens, et aussi des périodes de nos vies, de l’état dans lequel nous sommes, etc…

Cette boite à excuses, elle est toute jolie bien emballée et rassurante. Elle nous sauve de bien des situations, et surtout c’est notre parfaite alliée pour que nous bloquer, nous faire tourner en rond, nous faire faire 2 pas en arrière, quand on vient juste de faire 3 pas en avant.

La boîte à excuses est sournoise et d’une simplicité enfantine !

La boite à excuses règle tous les problèmes, nous évite de nous poser trop de questions, nous fait croire que grâce à elle la vie est plus simple, et que tout ce qui nous arrive, ce n’est pas de notre faute.

Le fait même d’écrire cet article me fait prendre conscience, qu’écrire cet article, c’est peut-être une bonne excuse pour me détourner de l’écriture de mon livre, de la peur de la page blanche ou de la peur du flow qui va couler en moi.

Je le sens ce flow qui va couler en moi, il ne demande qu’à jaillir. Je dirais même qu’il trépigne d’impatience !!! Comme si il me disait : « Bon alors ! Tu t’y mets là ! Qu’est-ce que tu attends ??? Le déluge ?!? » 

En fait le flow est déjà en train de couler !!! Et si cet article était le point de départ de mon livre …

Quand je me suis cassée de mon CDI en 2011, ma boite à excuses était bien remplie, mais je me suis rebellée :

  • Financement de ma formation refusé : j’m’en fou je vais faire un prêt étudiant !

  • Prêt étudiant refusé : j’m’en fou, je change de banque !

  • Rupture conventionnelle refusée, j’m’en fou, je ne viendrais plus travailler = rupture conventionnelle acceptée 😀

  • Pas le temps d’aller visiter un appart à 600 kilomètres, j’m’en fou, je le réserve sur internet !

Et je suis retournée sur les bancs de l’école :

  • Mais je ne connais personne, j’ai trop les boules, comment je vais faire pour trouver des modèles, etc … : « Et bien, tu vas te bouger l’cul ma p’tite ! »

  • Je me sens pas à ma place, ils sont tous des « fashion-victimes », mais moi je veux juste apprendre à maquiller … : « Allez Marie, courage et persévérance ! »

  • Au secours, j’ai envie de pleurer !!! Je rentre pas du tout dans le moule dans lequel, ils veulent que je sois : « Allez Marie, rappelle-toi qui tu es et pourquoi tu as fait tout ce chemin pour arriver jusqu’ici ! »

Et là, Magie, les 3 derniers mois ont été une bénédiction, parce que je me suis autorisée à reprendre mon PowerFull !!!

Et le grand saut dans l’entrepreneuriat est arrivé :

  • je me lance comme ça, sans plan pré-établi, suis-je inconsciente ? C’est vrai que ce serait plus raisonnable de trouver un boulot salarié. Mais j’peux pas, j’ai envie de développer mes projets. Je ne peux pas revenir en arrière … => Fail : excuse rejetée ! 😀

Finalement, j’ai des contrats très rapidement. Je me rends à pas mal d’évènements, et un projet en amenant un autre, le bouche à oreille fonctionne plutôt bien.

MAIS …

Parce que oui il y a un mais…

Au bout 2 ans … dans un moment de creux, un besoin grandissant de donner du sens germe en moi et ma boite à excuses est bien remplie :

  • je vois les choses en grand mais j’ai pas la tune alors je ferais mieux de prendre un boulot à côté

  • je ne vais pas me proclamer photographe, personne ne me connait sous cette « étiquette », tu te prends pour qui Marie, franchement ?

  • tu vas passer pourquoi à changer encore, les gens ne vont pas comprendre.

  • t’as même pas encore fini de payer ton prêt étudiant et tu veux déjà passer à autre chose…

  • tu es vraiment utopique.

  • tu es vraiment instable.

  • tu ne sais pas ce que tu veux.

  • (liste non exhaustive …)

Et un matin, je me suis levée, ma boite à excuses débordait vraiment beaucoup. Elle débordait tellement que je suis arrivée à un point où soit je continuais à la remplir et à rester paralysée, soit je la jetais par la fenêtre et je passais en mode :

J’AI PEUR MAIS JE LE FAIS QUAND MEME !!!

J’ai choisi l’option numéro 2 et là, le champ des possibles s’est ouvert à moi, à un point que je n’aurais pas pu imaginer, que je n’aurais jamais pu conceptualiser si je ne m’étais pas autoriser à me dire :

OUI. C’EST POSSIBLE !

C’est possible, parce que ce n’est pas réservé à une élite ou à une pseudo « classe sociale ». C’est possible pour moi autant que c’est possible pour toi. Si tu as le feu en toi, la passion qui t’anime, crois-moi que tu peux déplacer des montagnes !!!

  • J’ai un grand projet mais je n’ai pas d’argent pour le financer : oui, je sais, c’est très dur à entendre, mais ça aussi c’est vraiment une excuse de merde.

=> Si je te disais, que j’ai réussi à convaincre ma banquière alors que j’étais déjà à découvert.

=> Si je te disais, que j’ai généré des partenariats en moins de temps qu’il ne faut pour le dire !!!

=> Si je te disais que j’ai réussi à générer 10000 € en moins de 3 mois, pour financer le projet, même si je n’ai jamais eu cet argent entre mes mains et que j’ai même oublié de me payer (mais ça c’est une autre histoire … et j’ai beaucoup appris de cette erreur. Depuis j’ai appris et pris conscience que j’apporte de la Valeur, que j’ai de la Valeur, que mon travail a de la Valeur)

En fait, j’ai beaucoup de choses à te dire. Ce n’est pas pour rien que ce projet d’écrire un livre brûle en moi !!! Je le conçois en même temps que j’écris.

Mon écriture est fluide, mes doigts dansent sur le clavier. Et encore ! Ils ne vont pas aussi vite que ma pensée !!!

Alors oui : TOUT EST POSSIBLE !

Et après ? Comment gérer un après-projet quand on y a mis tout son cœur et toute son âme ? Comment gérer cet épuisement, cet pseudo « descente aux enfers », qu’on pourrait appeler le « bad de l’Artiste » après sa représentation devant son public ?

Comment remonter à la surface quand on touche le fond ?

Ça aussi, c’est Possible !!! Et si ça a été possible pour moi, ça l’est tout autant pour toi. Parce que je me répète, ce n’est pas réservé à une élite, si c’est possible pour moi, c’est possible pour toi aussi !!!

Encore une fois, je n’avais pas prévu de t’écrire tout ça. Je pensais écrire un article amusant sur LA fameuse Boite à Excuses qui nous empêche d’agir au quotidien et quelque chose de plus profond en est sorti.

Si j’ai écrit cet article, c’est qu’il fallait que ça sorte ! Avant, je ne me serais jamais permise d’écrire tout ça aussi librement. Ou peut-être que si, mais je n’aurais jamais oser le publier. Maintenant, je me dis, que si ce flow a coulé en moi, là, maintenant, c’est qu’il y a forcément une raison.

Alors, je laisse couler et je prends conscience une nouvelle fois que l’écriture de mon livre est légitime, même si ma boite à excuses me fait régulièrement des blagues pour me permettre d’en douter.

Et toi ? Il y a quoi dans ta boite à excuses ? Quelles sont les inventions qui se logent ans ta boite à excuses pour contribuer sournoisement à freiner tes élans ?

Tu en as marre de te trouver des excuses ?

Rejoins « DEVIENS QUI TU ES« , un stage de transformation en plein coeur des montagnes savoyardes, pour te reconnecter à toi m’aime, ta vie, tes rêves, tes projets, les 22, 23 & 24 septembre 2017, où tu seras accueilli(e) dans un chalet magique pour ce délicieux week-end hors du temps !