Libérez votre créativité – « The Artist’s Way… »

Marie Guibouin / Blog, Libérez votre créativité / / 2 Commentaires / Like this

Le 30 août 2016, 

comme je le mentionnais à la fin de mon article Défi#2 j’arrête Facebook : le Bilan !

le livre Libérez votre créativité de Julia Cameron est arrivé entre mes mains.

 

 

Le soir même, j’ai dévoré les premières pages pour savoir de quoi il en retourne, tout en me demandant à quelle sauce j’allais être mangée !

Quand tu ouvres ce livre, ce n’est pas un beau roman pour faire une belle histoire.

C’est un livre qui te demande de t’impliquer réellement. 

Tu as même un contrat a rédigé avec toi-même avant de commencer le programme !

C’est un programme en 12 semaines, un programme qui va te faire aller chercher en toi, l’Artiste que tu es. Alors parfois, ça peut te remuer, te déplaire, te secouer mais aussi te procurer de grands moments de bonheur, voir même des révélations (si si c’est pas de la rigolade !) !

Tu penses que tu n’as pas d’Artiste a l’intérieur de toi ? Détrompe-toi, tu pourrais te découvrir des talents, des envies, des passions que tu n’aurais pas osé explorer. 

Ou encore des rêves que tu avais enfouis au plus profond de toi et qui ressurgissent comme ça d’un coup tel un tsunami.

J’ai longtemps hésité avant d’écrire cet article. Je me disais « Marie, t’es déjà en train d’écrire un livre et tu veux aussi partager ton parcours de libération, d’exploration, d’expansion de ta créativité … ça va pas faire un peu beaucoup là ??? », et puis : « tu le fais pour toi, ça va intéresser qui ? »

Dimanche matin dernier, je rencontre un Artiste et je lui parle de ce programme qui vient d’entrer dans ma vie. Et là, il me dit : « Génial ! C’est mon livre de chevet ! Je rêvais de commencer le programme, mais j’avais envie de pouvoir le partager avec des gens. »

Le soir même, une amie me demande si j’ai fini ce fameux livre, car elle aimerait bien le lire. Je l’ai arrêté tout de suite ! Ce livre ne se lit pas, il se vit carrément ! (Laure, si tu passes par là et que tu as envie de partager ton ressenti, fais-toi plaisir 😉 – Julien aussi si t’es dans le coin, idem pour toi)

Bref, beaucoup trop de coïncidences parmi tant d’autres, pour que je n’en fasse rien. 

Alors je me lance, je l’écris cet article que je voulais tant écrire. Accroche-toi ! Je sens que mes mains dansent sur le clavier alors ça va peut-être être un peu long !

 

Romancière, poète, scénariste et dramaturge, Julia Cameron enseigne l’art de la créativité depuis plus de trente ans. Elle a influencé des millions de gens à travers le monde avec son livre « Libérez votre créativité », qualifié de « bible des artistes ».

 

Ce livre s’adresse à tout le monde, même si tu crois que tu n’as pas de côté « artiste » en toi. De toute façon, c’est sûr que tu en as un mais je ne vais pas épiloguer sur le sujet 😉

Avec le recul, il me semble que ce livre s’est présenté à moi plusieurs fois dans ma vie, mais je n’y avais jamais vraiment prêté attention. Il faut dire que j’ai mis un peu de temps à assumer mon côté « créative » , « artiste », dans ma vie…  

Et là, va savoir pourquoi, c’est que ça devait être le bon timing ! 

 

Alors, c’est quoi le programme ?

 

 

 

Difficile de te résumer le programme en quelques lignes. Je n’en suis qu’au début donc en pleine exploration !!!

Les exercices communs à tout le programme sont : 

 

  • Les pages du Matin

  • Le rendez-vous avec l’Artiste

Les pages du Matin, c’est le « simple » fait d’écrire 3 pages tous les matins de tout ce qui te passe par la tête, sans jamais revenir en arrière. Tu ne peux pas relire tes pages du matin. En tout cas pas avant 8 semaines 😉 

Personnellement, je les écrit dans un grand cahier A4 mais tu peux tout aussi bien les écrire sur des feuilles volantes et les enfermer dans une enveloppe avec plein de cœurs dessus ou des étoiles filantes ou rien du tout 😀 si tu penses que tu pourras pas résister à la tentation de les relire :p 

Tant que tu n’as pas écrit 3 pages, tu ne t’arrêtes pas. Il y a des jours où c’est plus fluide que d’autres. Pour le moment, ça fait 19 jours, que je suis au rendez-vous. J’ai bien l’impression que ça me libère l’esprit ! Même si ça me demande de me lever plus tôt, c’est devenu une habitude très rapidement. 

A l’heure où j’écris, j’ai l’impression que je ne pourrais plus m’en passer.

Le rendez-vous avec l’Artiste, ce sont 2 heures hebdomadaires où tu prends rendez-vous avec toi-même, avec ton Artiste, L’ARTISTE qui est en toi.

Deux heures rien qu’à toi où tu fais quelque chose que tu aimes sans obligation de résultat. Ça peut être se promener en Nature, te rendre à une expo, peindre, dessiner, lire … bref, un moment privilégié avec toi même.  

Au début je me demandais bien ce que j’allais pouvoir faire. Parce qu’aller faire des photos, me balader en Nature, lire, me rendre à une expo … Il y a pas mal de choses qui sont déjà dans mes habitudes de vie. J’avais envie de faire quelque chose que je ne fais jamais d’habitude. 

J’ai donc entrepris la chose qui m’attire de manière récurrente et que je repousse tout le temps :  

DESSINER.

Peut-être que ça te parait rien du tout, mais j’ai toujours rêvé de savoir dessiner. Cependant, à chaque fois que je tente, je me décourage super vite parce que ça ne ressemble pas du tout à ce que j’ai en tête. Je voudrais que ce soit « parfait » tout de suite. 

Parfait, n’est pas le mot exact. Je n’aime pas particulièrement ce mot, parce que la perfection n’existe pas. Disons, que j’aimerais bien que ça ressemble à quelque chose d’un peu plus poussé qu’un dessin d’enfant de 2-3 ans.

Je crois que j’idéalise un peu trop le mythe de l’Artiste qui n’a jamais pris de cours de dessin et qui fait de l’Art avec 3 traits, en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire.

En rentrant de mon escapade en Nature, frustrée de ne pas obtenir le résultat que j’aurais souhaité (c’est l’hôpital qui se fou de la charité parce que juste au-dessus, rappelle-toi, j’étais en train de te dire que ce rendez-vous avec l’Artiste est censé être sans obligation de résultat), je croise une fille avec écrit sur son T-Shirt : 

 

« Laisse de la place à tes rêves ».

 

Amusée, j’ai ENFIN franchi le cap. Je commence les cours de dessin ce mercredi et je m’en réjouis !!! Je suis sûre que je vais me rendre compte que je suis bien trop dure avec moi-même. C’est comme si j’avais juste besoin d’un « petit coup de pied au cul » pour m’y mettre et découvrir que je ne suis pas si « nulle » en dessin que je le pense.

Voilà le bilan de mes deux premières semaines. 

La première semaine a été un peu secouante car j’ai dû aller chercher en moi d’où venaient certains blocages et/ou croyances « limitantes ».

La deuxième semaine, c’est comme un déploiement, une sorte de Magie inexpliquée qui opère et qui me surprend à chaque instant …

A l’heure où j’écris, il s’est passé tellement d’évènements positifs et pétillants ces derniers temps, que j’ai la sensation que cette étape est loin derrière moi. Même si je ne suis pas dupe, les peurs et les doutes peuvent réapparaitre à tout moment ! 

C’est un travail de chaque instant qui demande beaucoup de courage et de persévérance.

Chaque semaine, d’autres exercices s’ajoutent aux pages du matin et te permettent d’approfondir ta connaissance de toi et de ton processus de création. 

Je me rend compte que cet article est déjà très dense alors je partagerais avec toi mon ressenti au fil des semaines, quand l’envie me prendra. 

Je prolonge ma semaine 2 jusqu’à dimanche prochain, si certains d’entre vous ont l’élan de prendre le train en marche 😉 

Si toi aussi, tu es en pleine exploration et que tu as des choses à partager, sois le/la bienvenu(e) : partage ton expérience si ça te chante !

Et pour conclure, aux dernières nouvelles, le train est en marche …

 

 

Je dirais même plus … le livre est en marche … 

en cours d’écriture … 

en exploration … 

en introspection … 

2 Commentaires

Laisser un commentaire