Julien, créateur de Y.O.U. à Nantes !

Le voyage du Pink Power Tour Festival continue !

Aujourd’hui, je t’emmène à Nantes !

Je suis complètement sortie de ma zone de confort pour cette nouvelle interview ! Dès que j’ai rencontré Julien, j’ai senti qu’il avait un message fort à faire passer. Je sentais que c’était important. Alors je me suis lancée et il a dit OUI 🙂

 

 

Aujourd’hui, je te présente Julien alias « Juju la Patate » ! Ça te donne une petite idée du personnage ! Je commence par THE grande question qui tue en lui demandant qui il est. Au delà de son prénom, qui est Julien, vraiment ?

  • Un Être Humain avec les pieds sur la Terre, mais un esprit qui veut aller un peu ailleurs…

Mais où ça ailleurs ?

  • Dans l’avenir. Dans un Avenir Meilleur. 

Mais comment ???

Julien a créé l’établissement Y.O.U. à Nantes dont le concept est de vendre du bio, du local, de l’équitable, mais aussi de partager du savoir, du savoir-faire différent, du savoir-vivre différent …

  • Changer le monde en changeant notre mode de consommation. C’est l’argent qui dirige  le monde. Comme je dis toujours : « Voter ça sert à rien, notre meilleur bulletin de vote est dans notre porte-monnaie ».

 

  • Suivant comment on consomme, on a ce pouvoir là. Si on arrête tous de consommer du Coca, du MacDo, des produits industriels, des produits de grandes marques de multinationales, un jour, ils disparaitront.

 

  • Et quand les grands auront disparus, tous les petits reviendront !

J’imagine que c’est un chemin pour en arriver là. A ce stade, je comprends pourquoi je suis en train de parler avec Julien. Je crois tellement que nous pouvons tous être acteurs de changement positif dans ce monde.

Julien a commencé par la restauration. Il a travaillé un peu partout dans le monde. Sa première entreprise s’appelait « Juju la Patate », d’où le surnom 😉

  • Je faisais des frites fraiches avec des patates de Noirmoutier, puisque j’étais sur Noirmoutier. Je préfèrerais vendre ça que des surgelées. Je faisais aussi des burgers et des sandwichs, mais un peu plus qualitatif. J’utilisais du pain précuit par le boulanger … Je vendais de la qualité.

Julien a ensuite vendu cette entreprise pour en créer une autre, toujours axée sur la qualité mais plutôt grand standing avec à la carte de la Côte de Bœuf, du foie gras, du champagne, des cocktails.

  • C’était une grosse brasserie qui rentrait beaucoup d’argent. Mais plus tu as un gros truc, plus tu travailles. Plus tu travailles, plus tu es fatigué… Et à un moment, en fait, j’étais vraiment fatigué donc j’en ai eu marre ! Et la santé m’a rattrapée aussi ! Elle m’a dit : « Ouh ouh ! C’est bien de travailler de 9h du matin à 3h du matin tous les jours mais on n’est pas fait pour ! » J’ai tout vendu et j’ai tout arrêté !

A ce moment là, Julien est retourné à ses premiers amours : le savoir. A la base, c’est un « scientifique dans l’Âme ». Il a étudié la biochimie et les sciences et techniques de laboratoire à l’école, jusqu’à ce qu’on lui fasse gentiment comprendre qu’il était nul en orthographe et en grammaire …

 

  • Tout ce qui était autre que la science, c’était pas ça ! Du coup on m’a dit que je n’aurais jamais mon bac. En gros, ça servait à rien de continuer. Donc je suis parti ! C’est pour ça que j’ai atterri dans la restauration.

Après la vente de sa dernière entreprise, Julien est retourné s’instruire.

  • Avec Internet maintenant, on peut avoir à peu près toutes les infos, même s’il faut toujours garder son libre arbitre, parce qu’il n’y a pas que des vraies infos.

 

  • Ça a commencé avec les pyramides d’Égypte. J’ai appris que si tu fabriquais une pyramide qui était à la taille de celle de Gizeh (dans les proportions) et que tu mettais un morceau de viande au niveau de la chambre du roi, ton morceau de viande ne pourrissait pas, il se momifiait. Je me suis dit tiens : « c’est bizarre, c’est scientifiquement prouvé ».

 

  • Enfin … prouvé … On voit que c’est ce qui se passe, mais on ne sait pas comment l’expliquer. De fil en aiguille, tu apprends qu’il y a d’autres pyramides un peu partout sur un axe bien particulier qui fait un genre d’équateur, mais qui est désaxé par rapport à l’actuel.

 

  • Après, tu essaies de comprendre. Une chose en amenant une autre, tu arrives à la physique quantique. C’est la physique qui explique le côté spirituel, qui touche à l’énergie. C’est vrai qu’au final, on est 99,99999 % de vide et l’autre partie, c’est de l’énergie.

 

  • En fait, on pense exister mais on n’existe pas vraiment. C’est comme on pense nous voir pendant cette interview alors qu’au final, on voit juste des électrons qui frappent notre peau, qui passe à travers notre œil, notre nerf optique, et qui sont analysés par notre cerveau. Donc, on voit une interprétation de ce qu’on pense voir.

Bon, là, Julien me laisse sans voix. Je ne sais plus quoi dire. Cette situation existe-t-elle alors ?

  • Énergétiquement, on va dire qu’elle existe ! Après ce qu’on voit tous les deux, enfin tous les trois puisqu’on est trois (spéciale dédicace à ma petite sœur qui était présente lors de cette interview. C’est grâce à elle que j’ai découvert Y.O.U. d’ailleurs), c’est une interprétation.

Je demande à Julien s’il a dû dépasser des croyances « limitantes » pour en arriver là.

  • J’ai toujours cru ce que je voyais. J’étais très cartésien, scientifique.

 

  • Je lisais des choses sur les secrets de l’Aura, sur plein de choses, sur la philosophie bouddhiste … et j’ai vu des choses qui ne pouvaient pas s’expliquer scientifiquement. C’est comme ça que la physique quantique est arrivé …

 

  • Je ne vais pas dire « par hasard », parce qu’au final on apprend qu’il n’y a pas de hasards. Je me posais des questions donc les réponses sont arrivées par des reportages, des gens que j’ai rencontrés, des livres. Euh … c’était quoi la question ?

As-tu eu des blocages/des limites à dépasser ?

  • Au départ quand on est petit, on nous dit rien, on nous laisse vivre. Si je lis un bouquin qui me dit que je peux voir l’aura des gens, et bien je vais y croire, parce qu’on ne m’interdit pas d’y croire. C’est en grandissant que tout se referme et qu’on te dit « mais non, ça ce sont des bouquins, des histoires… ». Alors qu’au final non, ce ne sont pas des histoires. Enfin… c’est DE l’histoire, qui a été racontée par des gens. Il y en a qui y croit. Il y en d’autres qui n’y croient pas. Moi j’y croyais. J’en ai fait l’expérience.

 

  • J’ai fait des expériences sur moi-même, qui touchent à la physique quantique sur le fait de transformer son corps par la pensée. C’est-à-dire : se répéter plein de fois la même chose ou quelque chose. En l’occurrence, moi c’était « Je veux être plus fort et plus intelligent », « je veux être plus fort et plus intelligent », parce qu’à l’école je n’étais pas forcément fort ni intelligent. Enfin, les professeurs disaient que je n’étais pas intelligent, vu que je n’étais pas très bon en orthographe et en grammaire. Comme c’est l’école, il y a les autres qui te charrient. Et comme tu es non-violent, tu te dis : « ce n’est pas grave, je vais me transformer, je vais devenir plus fort et plus intelligent ». On m’embêtait même sur la couleur de mes yeux. J’avais les yeux marrons donc on me disait : « oh la la ! Les yeux marron, les yeux de cochon ! ». Alors qu’en fait 60 à 70% des gens ont les yeux marron. Mais ça ne me plaisait pas non plus donc je me suis aussi répété tous les jours :  « je veux avoir les yeux clairs », « je veux avoir les yeux clairs », « je veux avoir les yeux clairs » …

A ce moment de l’interview, je bloque carrément sur Julien ! Étant donné que nous sommes l’un en face de l’autre, difficile de rater qu’il a les yeux clairs :O

  • Oui, ça je l’ai compris longtemps après en regardant un reportage sur la guérison quantique. Des gens qui avaient perdus l’usage des jambes ou même qui étaient hémiplégiques, à qui on a dit qu’ils ne pourraient plus jamais remarcher.

 

  • Et eux disaient : « OK, mais moi j’y crois pas ! ». Ils imaginaient leurs nerfs repousser ou des petits vaisseaux qui étaient en train de travailler sur leurs jambes et sur leurs nerfs. Ils se concentraient parce qu’ils n’avaient que ça à faire. Ils se concentraient sur leur corps pour qu’il refonctionne. Ils ont commencé à sentir des picotements. Peu à peu, sont venues de vraies sensations. Ils se sont mis à bouger. Il y a de nombreux cas qu’on appelle « miraculeux ». Mais en fait ce n’est pas miraculeux, c’est juste le pouvoir de la pensée.

 

  • Quand j’ai vu ce reportage je me suis souvenu de cette histoire à l’école où je me répétais sans cesse : « je veux avoir les yeux plus clairs », « je veux avoir les yeux plus clairs » et « je veux être plus fort et plus intelligent » … Au final, je fais 1,84m, 80 kilos. Je suis plutôt bien bâti. Je pense avoir un cerveau qui ne fonctionne pas trop mal et maintenant j’ai les yeux verts ! J’avais demandé à ma mère si j’avais bien les yeux marron jusqu’à l’âge de 7-8 ans. Elle m’a dit : « bah oui, mais c’est vrai qu’après ils se sont éclaircis ». On a regardé sur les photos et c’est vrai que j’avais les yeux bien marron, les mêmes que ma mère et après ils sont devenus verts.

« Ta pensée créé ta réalité ».

 

 

Je demande à Julien s’il a utilisé ce même principe pour la création de son restaurant !

  • Pas pour la création, mais c’est vrai que pour toute entreprise … J’aime bien cité ce bouquin : « La Loi de l’Attraction », qui dit que si tu te concentres, que tu visualises bien chaque détails, ça arrive ! Ça, je m’en suis rendue compte aussi sur les deux premières entreprises. J’avais rien à la base. J’ai racheté un magasin qui vendait du textile. Et là, tu casses tout, tu imagines, tu fais des plans, tu imagines la déco, tu imagines aussi comment tu vas faire tes frites, tu imagines qu’il va y avoir du monde, plein de monde, que ça va être plein que devant chez toi. En pensant et en imaginant ça, tu crées ce futur là. C’est ce qu’on apprend dans « Le Pouvoir de l’intention », « Le Secret », « La Loi de l’Attraction ».

Oui mais concrètement, il faut faire des actions ! Si tu attends sans rien faire, ça m’étonnerait que ça fonctionne !

 

  • Oui, c’est ce qu’ils disent d’ailleurs dans le livre. Il faut aussi se donner les moyens de le faire, se bouger un peu les fesses pour faire les choses !

 

  • Ici, à la base, je voulais refaire un snack. Avant même de découvrir cet endroit ! C’est quand j’ai découvert l’endroit, que je me suis dit « non ! ça va pas faire un snack, ça va devenir un resto ».

 

  • Je voulais axer sur le côté qualitatif comme j’ai toujours fait, mais aussi le côté éthique. Quand tu travailles avec des produits du marché et que tu te rends compte que les produits du marché, c’est de la merde qui pousse industriellement en Espagne sous les serres, ça n’a pas grand intérêt.

(interlude client) -> si tu écoutes l’audio tu comprendras :p

  • Donc je me suis dit « tant qu’à faire quitte à travailler du frais autant travailler du frais et du bio qui vient d’à côté ! » et comme j’étais déjà dans une AMAP, un an avant, je leur ai demandé s’ils étaient intéressés pour produire un peu plus et me livrer en tant que restaurant. Ils ont dit « d’accord ! » et voilà !

C’est parti pour l’Aventure !!! Je suppose que cela ne s’est pas fait sans difficultés …

  • De toute façon, dans la Vie, quand tu crées quelque chose, il y a toujours des difficultés. Il faut se dire qu’il n’y a pas de problèmes, il n’y a que des SOLUTIONS !

 

  • A la base, je devais avoir une chef de cuisine qui a disparu un mois avant l’ouverture. Ça ne m’a pas inquiété. L’ouverture était en janvier-février. Ce n’était pas forcément la période où ça bosse le plus. Si ça se trouve, ça m’aurait mis dedans ou peut-être qu’elle n’aurait pas été à la hauteur.

 

  • Entre temps, un ami d’ami est venu et m’a aidé à lancer. Il est resté 1 an. Maintenant, j’ai embauché une femme végétarienne qui est chef de cuisine et qui fait des trucs super ! Donc tout va toujours de mieux en mieux parce que ça sert à rien de s’inquiéter, au contraire !

 

  • Il faut visualiser ce côté positif qui va arriver et tout arrive !

Julien organise dans son restaurant :

« Les Jeudis de la Physique Quantique et de la Spiritualité ».

  • D’habitude, y’a les jeudis où les gens se défoncent la gueule, les étudiants … Alors j’ai voulu faire les jeudis où les gens se remplissent l’esprit. Partager mes connaissances sur le lien entre la physique et la spiritualité : « La Physique Quantique ».

La première soirée que Julien a organisé, il a diffusé le film « Le Secret » qui parle de la loi de l’attraction.

  • Par contre c’est un peu américanisé du genre « on va gagner plein d’argent, une Porsche, des belles voitures », alors qu’en fait non, le but de la vie c’est pas ça. Ça c’est du matériel. J’avais déjà testé ! Pour en revenir à l’autre entreprise que j’avais créée avant. J’ai gagné plein d’argent, j’avais une Porsche, mais tout ça c’était de la futilité. Quand tu arrives à ce niveau là, tu te dis : « Bon, j’ai tout ça ! Est-ce que je suis heureux ? » Non ! C’est pas ça qui va me rendre heureux en tout cas, parce que de toute façon tu n’as pas le temps, quand tu travailles trop et que tu as plein d’argent. D’ailleurs, je crois que plus t’as de l’argent, moins t’as de temps et moins t’as d’humain …

Durant les premiers « Jeudis de la Physique Quantique et de la Spiritualité », Julien passait des vidéos, suivies d’un débat avec les personnes présentes.

  • Il y avait des gens plus axés « scientifique » plus intéressés par la physique quantique et des gens plutôt spirituels, plus intéressés par le magnétisme, etc… Ce qui était super intéressant c’est que je pouvais faire le lien en leur expliquant que l’esprit influence sur la matière. C’est comme ça que l’on peut guérir les gens. Il y a deux petites expériences dont je parle à chaque fois :

  • « L’expérience du poussin et du robot ».

 

  • C’est une expérience que quelqu’un a faite sur des poussins. Si tu prends un poussin, que tu le retires de sa mère et que tu passes une heure par jour avec lui pendant 7 jours, au bout du 8ème jour, ce petit poussin va te prendre pour sa mère. Du coup, il va s’accrocher à toi. Même si quelqu’un prend ton jean ou tes chaussures, il fera la différence.

L’homme qui a fait ce test a fabriqué un petit robot qui ne fait que de l’aléatoire. C’est un robot qui tourne dans un sens ou dans l’autre et qui avance ou recule. Il est équipé d’un boitier qui génère aléatoirement des chiffres. Ce robot se ballade dans tous les sens de manière très anarchique parce qu’il n’a pas de cerveau, pas de caméra … Il a été mis en contact avec un petit poussin fraichement retiré de sa mère.

  • Une heure par jour … Il s’accroche à ce petit robot. Au bout du huitième jour, le poussin a été enfermé dans une cage transparente dans un coin de la pièce. Le poussin voit le robot. Le robot, lui, il s’en fout parce qu’il ne le voit pas. Mais le poussin, il est attaché au robot. Il pense que c’est sa mère. Il n’a que de l’amour. Il l’appelle sans arrêt. Et qu’est-ce qu’il fait le robot ? Il répond à l’appel du poussin. C’est-à-dire que le côté « aléatoire » est brisé par l’attraction, l’amour qu’à le poussin pour le robot.

C’est juste énorme !!!

  • Ça fait comprendre que l’esprit n’est pas cantonné qu’à notre cerveau, mais déborde aussi. Ça montre plein de choses. Quand on voit ce qu’un petit poussin qui vient de naître peut faire, on peut facilement imaginer ce qu’un enfant humain peut faire, voire un adulte si on lui disait qu’en fait, c’est possible. Et si plusieurs être humains ensemble envoyaient des pensées positives, ce que ça pourrait faire aussi.

Ouiii !!! Ça revient au fait de ne pas répondre à la violence par la violence. C’est un peu la même chose…

  • De toute façon, la violence n’a jamais rien résolu. Tu vois, j’ai 40 ans. J’ai bossé pendant 25 ans dans des bars de nuit, des discothèques, des restos… le monde de la nuit, où il y a un peu de violence. Je n’ai jamais levé la main sur quelqu’un. C’est peut-être aussi l’intention que j’émets : « de toute façon avec moi ça sert à rien puisque je ne vais pas répondre. » Donc, tout le monde se calme.

Dans ta créativité et les projets que tu mets en place, quels sont tes moments préférés ?

  • J’aime tout dans la vie. Me lever le matin, même si j’ai dormi 4 heures. Si c’est pour venir travailler au soleil avec des clients sympas, ça me plait. Les dimanches parfois, à ne rien faire, quand je ne travaille pas, ça me plait aussi. Je pense qu’il faut apprécier chaque moment de la vie. Déjà, ça aide à avoir une belle vie.

Tu te vois où dans 3 à 5 ans ?

  • Je serais sûrement ici. Avec plein de monde, une bonne clientèle. Peut-être que ça sera ouvert le soir, que je pourrais embaucher un peu de monde aussi. Ce qui serait bien, ça serait d’avoir plus de monde à travailler, partager cet argent. Peut-être qu’au lieu de vivre dans mon camping-car dans un hangar, ça sera transformé en maison. Peut-être que ça cartonnera parce que dans 3 ans, les gens auront encore plus compris l’importance de consommer différemment. Peut-être qu’il y aura une chaîne de bar-resto Y.O.U. et qu’on conquerra la planète !

YESSS !!! Allez Go ! Visualisation ! Visualisation !!!

  • Enfin, j’en veux pas plein. Même si à chaque entreprise que j’ai crée les gens m’ont dit : « mais ça, il faut en faire une chaîne, parce que le nom, la déco, le concept, si t’en fais plein, ça marchera ». En faire plein, ça veut dire faire du commerce et du business. Au final, ce n’est pas forcément ce qui m’intéresse.

  • Ou alors, j’offrirais le concept à qui en voudra, en disant : « créez un Y.O.U. si vous voulez, mais suivez le concept et les valeurs que je transmets ».

 

  • D’ailleurs, je me demande si ça ne serait pas mieux comme ça, plutôt que de faire une franchise qui rapporte de l’argent. Avoir plein de petits Y.O.U. partout, où les gens consommeront du bio et du local et que ça ne sera pas trop cher.

 

  • On combattra MacDo, Starbucks …

Pour conclure l’interview, je demande à Julien ce qu’il conseillerait aux personnes qui ne sont pas dans la démarche du « Tout est Possible ». Même si je trouve que l’interview en elle-même peut déjà créer un déclic. Un message à faire passer, Julien ?

  • Qu’il ne faut pas oublier que l’évolution de la Terre, et même de l’Univers, elle se fait exponentiellement, ce qui veut dire : de plus en plus vite !

 

  • Il y a 9 milliards d’années, c’était la création de l’Univers. Il y a quelques centaines de millions d’années : la Vie sur Terre. Nous, l’Être Humain, il a 40000 ans. La communication, l’écriture, ça a 2000 ans. Les téléphones portables, les lasers … : quelques décennies.

 

  • Et l’évolution du coup, de notre façon de penser … Il y a plein de gens qui disent : « c’est pas demain la veille qu’on mangera tous bio et qu’on aura des pensées positives. » Bah si, parce qu’au final, vu que tout va de plus en plus vite !!!

 

  • Nous, là, nous sommes déjà en train d’en parler. Après, nous allons en parler à d’autres et ainsi de suite. Et le monde entier devrait normalement, aussi, se réveiller !

 

  • Et là je cite Darwin qui avait fait l’expérience du centième singe. Il avait observé une race de singes sur une petite île. C’était un archipel où il y avait plein d’autres singes qui ne pouvaient pas communiquer entre eux. Il a passé du temps avec eux. Il a vu qu’ils mangeaient des patates douces avec du sable dessus. Il a mimé de manger des patates douces, en les trempant dans l’eau pour les laver avant. Du coup, les singes ont observé cela. Il y en a un, puis 2, puis 4 qui se sont mis à faire pareil. A la fin, toute l’ile s’est mis à laver les patates. Ce qui est intéressant, c’est que sur les autres îles qui n’avaient aucun moyen de communication, les autres singes de la même race, machinalement, ce sont mis eux aussi à nettoyer les patates douces dans l’eau. Donc, dans la logique, si nous sommes suffisamment nombreux à ouvrir notre esprit et à se dire qu’on peut réussir, que les pensées positives ça marche, que notre esprit a un pouvoir sur tout, naturellement, le reste de l’humanité s’ouvrira l’esprit comme ça.

J’A-DO-RE !!!

C’est comme une onde.

Comme quand tu mets un caillou dans l’eau et que ça se propage.

  • C’est ça. Les pensées ne sont pas cantonnées dans notre esprit, on peut se concentrer. Comme quand on prie. Quand je « prie » pour l’Univers, je prie pour la Terre entière en me disant que la terre ouvre les yeux et qu’Ils arrêtent d’écouter la télé et de penser qu’il faut se battre contre son prochain.

 

  • D’ailleurs il faudrait que tout le monde arrête de regarder la télé tout simplement.

Oui !!! Ça fait des années que je ne regarde plus la télé et je suis très d’accord avec ça !

  • Surtout qu’on a la chance d’avoir Internet, où l’on peut choisir ce que l’on veut voir. Alors que quand tu regardes la télé, ce sont eux qui te montrent ce qu’ils ont envie de te faire voir et c’est pas forcément ce qui est le plus intéressant pour l’humanité, mais plutôt ce qui est plus intéressant pour leurs finances.

  • Aussi, arrêtez avec les cartes bleues ! Boycottez les banques ! Boycottez les multinationales ! Tout ce qui est « grandes marques » … C’est comme ça qu’on arrivera à faire changer les choses aussi. Comme je disais tout à l’heure : « notre meilleur bulletin de vote est dans notre porte-monnaie ».

Je suis persuadée que si chacun agit à son échelle, si chacun fait sa part, on peut changer le monde !

  • C’est ça ! On a tous un petit pouvoir. Nous sommes les 99%, donc on peut renverser facilement les 1% qui nous gouvernent et à qui appartiennent toutes les richesses. Comme j’aime bien dire aussi : si on abolie l’argent, le pouvoir, la possession, les religions, on n’a plus de problèmes. Les religions ont été crées pour maintenir les masses, un peu comme la télé et tout le reste malheureusement.

 

  • Il y a juste le bouddhisme, pour moi, qui n’est pas une religion mais plutôt une philosophie de vie.

Merciii Julien !!! Ça c’est du message qui dépote !!!

 

C’est un grand bonheur de partager avec toi le message et la vision de Julien.

Parce que je crois au pouvoir de l’Être Humain.

Parce que je crois que tout est possible.

Parce que l’Amour est plus fort que la peur.

Si ce message résonne en toi, partage-le au plus grand nombre.

Et si tu passes par Nantes arrête-toi chez Y.O.U. 🙂 Julien et son équipe t’accueilleront avec le sourire, dans la joie et la bonne humeur ! Et en plus tu y mangeras super bien ! J’ai testé et j’approuve à 2000% !!!

Le site web de Y.O.U.

La page Facebook de Y.O.U.

 

Laisser un commentaire