A quoi bon ?

Marie Guibouin / Blog / / 1 Commentaire / Like this

Voilà 3 jours que j’écris tous les jours ici (enfin 4 avec aujourd’hui).

3 jours seulement … Et déjà tellement de transformations +++

Aujourd’hui, j’aurais pu me dire « A quoi bon ? », « je ne sais pas quoi dire », « de toute façon tout a déjà été dit », « et je vais saouler les gens », et blablabla …

Tu sais les voix qui viennent dans ta tête à chaque fois que tu entreprends quelque chose de nouveau, à chaque fois que tu fais le grand saut, à chaque fois que tu te rapproches un peu plus de toi-m’aime …

Je ne sais même pas encore ce que je vais t’écrire alors je laisse mes doigts courir sur le clavier. On verra bien ce qui en sortira.

Je ne suis pas tellement une adepte de préparer un texte pendant des heures, planifié à quelle heure il sera publié.

Je ne suis pas tellement une adepte des stratégies bien lisses, bien parfaites.

Peut-être que je suis un peu rebelle sur les bords, et alors ?

Ce « A quoi bon ? », il est toujours là, prêt à surgir, prêt à faire un bond devant toi pour que tu stoppes tout ce que tu es en train de faire.

Ce « A quoi bon ? », il est sournois, il peut arriver devant toi sans que tu t’y attendes. Il peut se manifester n’importe quand, de n’importe quelle manière, pour peu que tu sois un peu fatigué(e), que tu reçoives une remarque désobligeante, que tu n’aies pas le retour que tu espérais …

C’est vrai. A quoi bon écrire ? A quoi bon créer ? A quoi bon se donner le défi de faire une vidéo par jour pendant 30 jours, à quoi bon peindre, à quoi bon partager mon message ? A quoi bon écrire mon livre ? A quoi bon inspirer le monde ?

Je pourrais rester dans l’ombre. Je pourrais me taire. Je pourrais « ne pas me faire remarquer ». Je pourrais contempler le monde sans agir. Je pourrais être invisible.

J’aurais pu rester enfermée entre les 4 murs du salon de coiffure où j’ai travaillé pendant 7 ans. J’avais le Saint-Graal dans mes mains, ce fameux CDI tant convoité. J’avais une voiture, 2 motos, un petit appartement avec un loyer pas trop cher.

J’aurais pu abandonner quand ma banque a refusé de me faire un prêt étudiant pour retourner à l’école me former à l’Art du Maquillage.

J’aurais pu baisser les bras lorsque ma demande de financement par le FONGECIF a été refusée, le même jour que mon appartement s’est retrouvé inondé.

J’aurais pu laisser tomber. J’aurais pu me résigner.

J’aurais pu quitter l’école parce que c’était trop dur d’y retourner après 10 ans de salariat.

J’aurais pu trouver un job « alimentaire » lorsque ma propre entreprise ne faisait plus sens pour moi.

J’aurais pu me contenter de rester coiffeuse-maquilleuse pour la télévision, le cinéma et la publicité parce que c’est comme ça qu’on me connaissait.

J’aurais pu ne jamais réaliser « Le Tour de Nantes en 80 jours » parce que ça paraissait trop grand, trop beau, trop ambitieux, trop fou et qu’en plus je n’avais plus d’argent.

J’aurais pu ne jamais oser lancer mes premiers ateliers dinitiation à la photographie intuitive, parce que ce n’est pas comme ça qu’on enseigne la photo « normalement ».

J’aurais pu ne jamais lancé mes premiers ateliers « Révèle la Déesse qui est en toi« , parce qu’était-ce bien légitime ? Est-ce que j’avais le droit ?

J’aurais pu ne pas t’écrire aujourd’hui, parce que, à quoi bon ? A quoi ça sert ? Est-ce vraiment utile ?

Est-ce que ça a besoin d’être utile ?

Peut-être que ça l’est pour toi, peut-être que ce que je partage avec toi, fait écho en toi.

Peut-être que ça ne sert absolument à rien (mais si tu es en train de lire ces lignes, c’est que ça te parle … un peu).

Après mon défi vidéo 30 jours du mois dernier, j’ai compris plein de choses sur moi-m’aime.

Je pourrais dire que je me sens une Autre, mais ce n’est peut-être pas exactement ça. Je dirais plutôt que je me rapproche de mon Âme. Je me sens plus Moi, plus Alignée.

Sensation étrange et à la fois, ce sentiment de légèreté, de sérénité et de confiance en la Vie.

Je passe souvent pour une Utopique mais je crois sincèrement que Tout est Possible. Je le répète encore.

Inlassablement.

Encore.

Et je crois que je le répèterais encore tant que je serais sur cette Terre. Accroche-toi bien parce que j’ai l’intention d’être centenaire !

Pourquoi je te raconte tout ça ?

Parce que si c’est possible pour moi, c’est possible pour toi aussi.

Tout n’est qu’une question d’état d’esprit !

Comment tu vois le monde de là où tu es ?
Mènes-tu la vie que tu désires ?
Es-tu là où tu as envie d’être ?

Penses-tu que tu as le choix ?

Moi, je pense qu’on a TOUJOURS le choix.

J’entends déjà au loin : « Non mais tu peux pas comprendre, tu n’es pas à ma place de toute façon ». « Oui mais c’est la faute de machin ou la faute de truc ».

Je pense qu’il est temps que chacun prenne ses responsabilités.

Chaque matin, tu as le choix.
A chaque instant, tu as le choix.
Nous avons tous le choix.

Tu as le droit de dire oui, tout autant que tu as le droit de dire non.
Tu peux rester à te morfondre au fond de ton lit ou tu peux passer à l’action !
Tu peux continuer à rêvasser d’une vie meilleure, d’un monde plus beau sans rien faire et attendre que ça passe.

Je me suis toujours sentie investie d’une mission plus grande que moi.

A une époque, je rêvais de changer le monde mais je voyais pas bien comment.

Et puis un jour, j’ai décidé de faire ma part, à mon échelle, avec les moyens que j’avais à ma disposition.

Et ce chemin, il m’a mené à celle que je suis aujourd’hui. Le chemin n’est pas tout tracé. Il est souvent sinueux, mais c’est ce qui fait sa beauté je trouve.

Je crois sincèrement que la Beauté est partout. Il suffit de changer de regard.

Le regard que l’on a sur soi, le regard que l’on a sur le monde qui nous entoure.

C’est ça que je transmet à travers mon Art, mes ateliers, mes accompagnements, mon écriture.

Aujourd’hui, je te demande de t’arrêter un instant.
Demande-toi quel regard tu portes sur les choses, sur toi, sur la vie ?
Si quelque chose ne te convient pas, change-le ou regarde-le d’une autre manière.

Souvent, on croit que tout est figé, que les choses ne peuvent pas bouger ou que ça parait une montagne infranchissable.

C’est faux. En tout cas, c’est ce que je crois.

Je te laisse méditer là-dessus 😉

Artistiquement,

Marie, Utopiste à plein Temps,
Droguée au Positif
Sujette au Grain de Folie Artistique !

 

Clique ici pour réserver ta séance photo !

photo

Ensoleille ton intérieur en achetant une photo !

photo

A la rencontre de la déesse en toi - 26 & 27 août 2017 à Paris

déesse-4

Deviens qui tu es - 23 & 24 septembre 2017

mourirdemain

1 Commentaire

  1. Christelle  —  4 avril 2017 at 18 h 55 min

    Cette fluidité me fait frissonner, tu es si Humaine !!!!!!! Merci. Quant à moi, je pars méditer avec mes feutres de couleurs, sur les questions que tu soulèves 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire