Souviens-toi d’où tu viens …

Marie Guibouin / Blog / / 2 Commentaires / Like this
Souviens-toi d’où tu viens …

Te souviens-tu de la force et du courage qu’il t’a fallu pour arriver ici, sur Terre ?

Te souviens-tu de la persévérance dont tu as fais preuve pour enfin réussir à marcher sur tes deux jambes ?

Te souviens-tu du jour où tu as prononcé tes premiers mots ?

Te souviens-tu de ton apprentissage syllabe après syllabe, lettre après lettre, mot après mot, jusqu’à réussir à lire des phrases, puis des paragraphes, puis des livres entiers ?

Ces souvenirs là sont probablement flous, tellement il est évident pour toi de respirer, de marcher, de courir, de parler, d’écrire, de lire …

Pourtant …

Tout Cela ne s’est pas fait en 2 jours …

Souviens-toi tout ce qu’il t’a fallu traverser pour arriver là où tu en es aujourd’hui.

Souviens-toi de toutes les petites victoires sur ton chemin. Si si, il y en a eu plein !!!

Souviens-toi.

Imaginais-tu, ne serait-ce qu’il y a une dizaine d’années, que tu serais là où tu es aujourd’hui ?

Moi, non.

Il y a 10 ans, j’étais salariée dans un salon de coiffure. Je commençais à en avoir marre d’exercer dans ces conditions. Mais je voyais pas bien ce que je pourrais faire d’autre. Je ne savais rien faire d’autre que Cela. C’est ce que je croyais en tout cas. Et puis, en aucun cas, je n’avais une Âme d’entrepreneure ! Trop compliqué, trop incertain, trop « instable »… croyais-je. Cependant, une part de moi commençait à rêver d’autre chose. Une part de moi savait déjà que cette vie enfermée entre les 4 murs d’un salon de coiffure n’était pas pour moi. Une part de moi savait, alors la vie a fait en sorte que je ne supporte plus ma hiérarchie. La vie m’a montrée le « mauvais » côté de ce que pouvait devenir une chef d’entreprise proche de la retraite. Oh my god !!! Je ne voulais surtout pas finir comme ça !

Puis la vie a commencé à mettre sur mon chemin, des choses et des situations, à l’opposé total de mes Valeurs et de ce que je voulais incarner sur cette Terre ! AAAaaahhh !!!

Toute petite déjà, je rêvais de changer le monde ! Alors peut-être que là, à mon échelle, je pouvais faire ma part, au lieu de me plaindre que j’en pouvais plus de ce job et de ma hiérarchie qui perdait la tête !

Alors, je suis partie ! Je me suis envolée vers d’autres horizons. Le chemin a été long, sinueux et semé d’embûches …

Je suis tombée plusieurs fois, et je me suis relevée.

J’ai aussi vécu de grands moments de joie et célébrer de petites et grandes victoires.

Aujourd’hui, j’ai la sensation de vivre pleinement ma mission de vie. Pourtant, ça ne m’empêche pas de douter par moment.

Vivre pleinement et Oser Être qui nous sommes vraiment, ça ne veut pas dire, vivre dans le monde des paillettes et des Bisounours. Incarner qui nous sommes dans toutes nos dimensions, ça demande d’être honnête, avec soi-même et avec le monde qui nous entoure. C’est aussi être vulnérable. La vulnérabilité, c’est inconfortable …

Ce matin, j’ai enregistré la version audio de mon article du 30 mars 2017 : « Il était une fois … » J’en ai eu les larmes aux yeux en prenant conscience du chemin de cette petite fille. Je me suis souvenue d’où je viens. Ce n’est pas que j’avais complètement tout oublié. Seulement, j’ai parfois tendance à être très dure et exigeante envers moi-même. Presque intransigeante par moment, dit la fille qui conseille à tout le monde d’être doux avec soi-même. Rassure-toi, je me soigne 😉

Aujourd’hui, pose-toi un instant, et souviens-toi.

Souviens-toi du courage, de la force et de la persévérance dont tu as fait preuve pour arriver là où tu en es aujourd’hui.

Tu es parfait(e). Même dans ton « imperfection », tu es parfait(e).

Quoi qu’il arrive, fais de ton mieux.

Et laisse parler les gens. « Les gens » ne s’imaginent pas tout ce qu’il t’a fallu traverser pour en arriver là.

Tu peux être fier(e) de toi.

Continue d’être à l’écoute de ton corps, de ton cœur, de ton Âme.

Rêve, Ose, Agis !!!

Même si tu te sens incompris(e), même si tu es critiqué(e), même si les « autres » ont l’air de mieux savoir que toi.

Personne n’a vécu ce que tu as vécu. Les « autres » ne sont pas toi.

Toi seul(e) sent ce qui est bon pour toi. Toi seul(e) sait. Toi seul(e) ressent.

Alors si tu te sens appelé(e) par telle ou telle action, tel ou tel projet, même si ça parait fou, même si ça parait déraisonnable, même si les « autres » te disent que c’est une mauvaise idée.

La seule personne qui décide pour toi, c’est toi.

Je t’envoie un grand bol d’Amour et de lumière.

Prends soin de toi,

Marie,

Photographe de l’Âme, Révélatrice de Beauté, Éveilleuse des Consciences.

2 Commentaires

  1. Christelle Guibouin  —  22 août 2017 at 16 h 59 min

    Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii <3

    Répondre

Laisser un commentaire