Rencontre avec Delphine Chenu

Rencontre avec Delphine Chenu

Le 30 janvier 2020, j’ai accueilli Delphine Chenu, une femme passionnée et passionnante, une femme sensible et connectée aux éléments. Une rencontre d’âme à âme, un moment de partage riche en hautes vibrations !!!

(version écrite de l’interview de Delphine ici)

Merci Delphine pour cette Parenthèse Enchantée. 

Merci pour ta confiance. 

Merci pour ce moment magique et hors du temps. 

Portrait Delphine Chenu – crédit photo : Marie Guibouin

Il y a quelques années, la première fois que j’ai entendu parler de Delphine Chenu et que j’ai découvert son travail, je me disais “waw ! Son travail est tellement puissant. Elle doit être inaccessible.” Je l’admirais de loin en me demandant si un jour j’aurais l’occasion de lui parler. 

(Delphine, je t’entends rire d’ici en découvrant cette conclusion)

Et puis ce jour est arrivé. Hors contexte photographique d’ailleurs ! Une rencontre simple et si évidente finalement… 

Merci Delphine pour ta Présence. 

Merci d’avoir partagé avec nous ta vision du portrait photographique et ton addiction pour le vélo ! On pourrait croire que ce sont deux passions opposées, mais j’ai plutôt la sensation que chacune d’elles amène à plus de Conscience. 

Merci Delphine de connecter le cœur, le corps et l’Âme à travers ton travail et bien plus encore…

Merci de t’être exprimer du rire aux larmes. 

Merci d’Être Vraie. Merci d’Être Toi. 

Quant à toi cher auditeur, chère auditrice, je t’invite à partager cette interview, afin qu’elle touche le cœur et l’âme de toutes les personnes qui en ont besoin.

Je t’invite également à soutenir mon travail sur ma page Patreon. C’est une plateforme destinée à auto-financer ce projet dans un premier temps, pour ensuite le transporter vers l’infini et au-delà, en créant un ou plusieurs évènements, un ou plusieurs livres. Ouvrons le champ des possibles dans la matière et découvrons les belles surprises que la vie nous réserve !!!

EDIT du 8 juin 2020 : je suis passée sur la plate-forme française Tipeee.  Patreon n’était pas ultra fluide pour la plupart des personnes qui me  suivent (plate-forme en anglais, contributions en dollars, soutien  uniquement mensuel, impossibilité de faire un don ponctuel…).

D’ailleurs, si un éditeur passe par là et a envie de se lancer dans une belle co-création magique et remplie de sens, contactez-moi via mon site web.

Je visualise la sortie d’un livre en 2022 ainsi qu’un évènement en multi-dimensions, réunissant de belles âmes qui inspirent le monde. Connectons-nous et avançons ensemble.

Si tu as un talent spécial qui pourrait contribuer à ce beau projet, je suis toute ouïe 🙂

A très bientôt pour une nouvelle interview portrait de femme qui change le monde !

– Soutenir ma folie artistique et mes projets ambitieux sur Tipeee

Le site web de Delphine Chenu

La page Facebook de Delphine

Ses folles Aventures sur Instagram !

« Appel de mon Âme » par Delphine sur Instagram

Photographies disponibles à la vente dans ma boutique de Photographies d’Art (clique sur la photo pour la voir dans ma boutique directement) :

Delphine – Crédit photo : Marie Guibouin

Déesse de Gaïa – Crédit photo : Marie Guibouin

Le concept des enfants sages

Le concept des enfants sages

Ça faisait longtemps que je ne vous avais pas saoulé avec ça alors j’en remets une couche. Je rentre de balade avec ma fille Olivia. C’est super agréable ce beau temps, cet hiver aux allures printanières 😍😍😍 Ça fait du bien. On respire l’air frais. Olivia se laisse bercer par la magie du portage accrochée à mon nichon 😝 #leportagecestlavie #lenichoncestlavie

Sur le retour, ma fille est endormie paisiblement et moi je suis sereine. Ravie de cette journée sous le signe du lâcher prise, de l’écoute active et bienveillante, de cette danse avec la vie qui rendent les journées fluides comme je les aime.

Là, je croise un monsieur promenant son chien et une dame. On se salue puis ils engagent la conversation. De fil en aiguille, très rapidement, on me demande si ma fille est sage.

Euh… Elle dort.

Non, mais sinon autrement ça va elle est sage ? Elle est calme ?

Euh… Elle fait sa vie de petite fille 🤷

Dans ces cas-là, je ne cherche même pas à alimenter le dialogue et je trace ma route. Pour une fois, je n’étais même pas énervée (même si en vrai ça m’énerve).

Je ne saurais dire quels sentiments m’habitent à l’heure où j’écris ces lignes. Si si, il y a un fond de colère, une révolte serait sans doute plus juste, mêlés à de l’incompréhension et de la tristesse. Je ne comprends pas le concept des enfants sages.

Faudrait-il les dresser comme des animaux ?

Devrait-on se placer en maître autoritaire et qu’ils obéissent à nos ordres ? Sinon…

Sinon quoi ?

Sinon ils seront humiliés, rejetés, maltraités, mal-aimés ?

Pourquoi vous faites des enfants les gens ?

Pour cocher une case dans votre to do list ?

Par peur de finir vos jours comme des vieux croûtons abandonnés ?

Pour avoir des gens sur qui compter pour payer votre retraite ? Réveillez-vous, le concept de la retraite est mort depuis un moment hein ! Bref… Ce n’est pas le sujet !

Mais merci quand même de m’avoir énervé parce que ça me connecte encore plus fort à ma Mission. Je dis souvent que j’œuvre pour la guérison du Féminin 🙏 C’est vrai 🙏 Peut-être que ça veut tout dire et rien dire. Peu importe ! Celleux à qui cela parlent, savent lire entre les lignes.

Je me sens missionnée.

Je me sens appelée à ouvrir la voie/la voix.

Il est temps de rétablir le juste ordre des choses.

Pourquoi tant d’adultes n’osent pas s’exprimer ?

Pourquoi tant d’adultes refoulent leurs émotions ?

Pourquoi tant d’adultes n’osent pas aller vers la vie qui les inspire ?

Pourquoi tant d’adultes ont si peur du jugement ?

Pourquoi tant d’adultes se trimballent des vieilles casseroles rouillées qui les empêchent d’avancer ?

Rassurez-vous, je m’inclus dans ces adultes.

Peu d’entre nous ont été épargnés. Alors oui « on en est pas mort » me direz-vous. Je déteste cette expression.

Alors sous prétexte qu’on en est pas mort, on doit continuer à dresser les enfants, à se faire obéir ?

Sauf qu’aujourd’hui, même la science nous prouve les conséquences désastreuses que ça a de laisser pleurer les enfants, de les humilier, de les punir.

Ok, avant, vous n’étiez pas au courant, vous avez cru « bien faire ». Ok, on vous pardonne. Vous saviez pas.

Mais maintenant qu’on sait, on ne peut pas faire semblant. On ne peut pas faire semblant qu’on est pas au courant. C’est pas comme si l’information n’était pas accessible…

Nous sommes une génération où l’accès à l’information est à la portée de tous. Alors oui, accueillir un enfant dans sa vie, dans son foyer, créer une famille, c’est une grande responsabilité. Ce n’est pas une décision qui se prend à la légère. Oui, être parent, ça nous demande de nous impliquer. Certes, on peut faire des erreurs, nous ne sommes pas la perfection incarnée. Heureusement, sinon ça serait mortellement ennuyeux.

En tout cas, on peut tous faire de notre mieux et on a pas le droit de faire semblant de pas être au courant des conséquences de la maltraitance et du « dressage » d’enfants.

Les enfants d’aujourd’hui sont les adultes de demain. C’est important de prendre soin des enfants. Alors oui, ça serait plus « simple » de les apeurer, de les « mener à la baguette », pour qu’ils soient sages, obéissants et qu’ils nous laissent « tranquille ». Mais ça, il fallait y réfléchir avant.

Bon, ok, je suis révoltée ! Ce n’est pas « la faute » de ce monsieur avec son chien et de cette dame que j’ai croisés tout à l’heure. Ils ont juste réveillé quelque chose qui était déjà là, présent à l’intérieur de moi. Et ô joie ! Je l’exprime. J’ai le droit de m’exprimer !

Je me souviens d’une phrase que j’ai souvent entendue quand j’étais petite : « arrête, tu vas te faire remarquer !!! » Il ne fallait pas trop exprimer sa joie, ni tout autre émotion d’ailleurs 😳 En même temps, je dois dire qu’une famille de neuf enfants, ça ne passe pas vraiment inaperçu. Ça a toujours été une grande fierté pour moi, d’être l’aînée de cette grande famille 💕💕💕

Aujourd’hui, ma mission est auprès des femmes. Cette mission, je la prends très au sérieux. Je ne m’engage pas dans cette mission par fierté ou juste pour flatter mon ego. C’est une mission très importante. Je la prends encore plus au sérieux depuis que je suis maman.

C’est important que les femmes s’expriment. Montrons l’exemple à nos filles, à nos enfants. Invitons-les à s’exprimer, à se révéler, à oser. Chaque être humain sur cette planète mérite d’être à sa place. Il est temps de rétablir l’équilibre.

En passant, je n’ai rien contre les hommes. Ne vous sentez pas offensés si vous passez par là messieurs. Enfin… Si vous m’avez lu jusque là, c’est que vous êtes assez intelligents pour faire la part des choses.

Je fais partie d’une lignée où l’on a demandé aux femmes de se taire, des femmes qui ont été violentées, humiliées, rabaissées. J’ai grandi dans une famille où les « non-dits » étaient la norme. « Il ne faut pas le dire », « chut ! C’est un secret ».

Aujourd’hui, je ne veux plus de ça. Ouvrez votre g… ! Parlez ! Exprimez-vous ! Oh la la ! Je suis en train de partir en live mais c’est tellement important.

C’est important pour nous, pour chaque être humain sur cette planète.

C’est important pour nos enfants.

C’est important pour les adultes de demain.

C’est important d’avancer Ensemble.

Nous ne pouvons plus nous permettre d’être individualistes.

Ensemble nous sommes plus forts.

Nous sommes encore trop nombreux.ses à subir les réflexions déplacées sous couvert de conseils non-sollicités, soit-disant pour notre bien.

Nous sommes encore trop nombreux.ses à nous prendre des remarques de m… et à nous taire. Moi la première.

Depuis que je suis maman, je me sens souvent secouée ! J’ai souvent pleuré durant les premiers mois de vie de ma fille. Heureusement que j’étais ultra informée sur l’allaitement, les émotions de l’enfant, les pleurs de nos bébés, le fonctionnement de leur cerveau…

Je trouve ça complètement dingue que même des professionnels, dans le milieu médical entre autre, soient si peu informés sur le développement de l’enfant.

Bref, je divague…

Je pourrais débattre pendant des heures sur le sujet. Celleux qui ont envie d’échanger en commentaire, exprimez-vous ✨✨✨

Amour et douceur sur vous 🤗💙🙏

Rencontre avec Carine Dumez

Rencontre avec Carine Dumez

Le 3 janvier 2020, j’ai reçu Carine Dumez au bord du précipice. Vous comprendrez bien de quoi il en retourne en écoutant notre conversation magique ! A l’heure où Carine s’apprête à faire le Grand Saut dans le Vide, son témoignage s’est imposé comme une évidence…

(version écrite de l’interview de Carine ici)

Merci Carine pour la richesse de ce moment que nous avons partagé ensemble.

Carine Dumez – crédit photo : Marie Guibouin

Ta relation à l’écriture m’a beaucoup touchée. Ce quelque chose d’impalpable qui te dépasse, ça résonne fort en moi. Et ton amour pour le portrait. Je ressens exactement la même chose en photographie. Ça nous dépasse. Ça va au-delà des mots, au-delà de ce qui est visible à l’œil nu. Merci d’avoir partagé cela.

Carine Dumez – Crédit photo : Marie Guibouin

À l’heure où j’enregistre cette conclusion, tu t’apprêtes à faire ce grand saut dans le vide ! Ce Grand Saut qui répond à un appel fort, loin du brouillard du Nord 😉 Je t’envoie de la Force et un grand bol de courage, le courage de rêver, d’oser et d’agir, comme tu as si bien sû le faire il y a un peu plus de deux ans, en quittant une pseudo sécurité de l’emploi…

Carine Dumez – crédit photo : Marie Guibouin

Je pourrais faire un résumé de tout ce qu’on a abordé dans notre conversation, mais ce n’est pas le but de cette conclusion qui est déjà bien longue.

Je souhaite que chaque personne qui nous a écouté jusque là, trouve les ressources et sente ce qui résonne en Elle.

Cher auditeur, chère auditrice, je t’invite à partager cette interview, afin qu’elle touche le cœur et l’âme de toutes les personnes qui en ont besoin.

Je t’invite également à soutenir mon travail sur ma page Patreon. C’est une plateforme destinée à auto-financer ce projet dans un premier temps, pour ensuite le transporter vers l’infini et au-delà, en créant un ou plusieurs évènements, un ou plusieurs livres. Ouvrons le champ des possibles dans la matière et découvrons les belles surprises que la vie nous réserve !!!

Sur ce, je t’invite à te laisser transporter dans l’univers de Carine à la Plume Magique.

Carine Dumez – crédit photo : Marie Guibouin

Je te mets tous les liens dont tu as besoin en description.

A très bientôt pour une nouvelle interview portrait de femme qui change le monde !

EDIT du 8 juin 2020 : je suis passée sur la plate-forme française Tipeee.  Patreon n’était pas ultra fluide pour la plupart des personnes qui me  suivent (plate-forme en anglais, contributions en dollars, soutien  uniquement mensuel, impossibilité de faire un don ponctuel…).

– Soutenir ma folie artistique et mes projets ambitieux sur Tipeee

Carine Dumez – crédit photo : Marie Guibouin

Les aventures de Carine sur Instagram !

La page Facebook de Carine

Son site web

Photographies disponibles à la vente dans ma boutique de Photographies d’Art (clique sur la photo pour la voir dans ma boutique directement) :

Le Flow de la Vie… – crédit photo : Marie Guibouin
Carine – crédit photo : Marie Guibouin
Femme Sauvage – crédit photo : Marie Guibouin
Rencontre avec Marie Niederlender

Rencontre avec Marie Niederlender

Le 7 décembre 2019, j’ai eu la joie de vivre un moment complètement hors du temps avec Marie Niederlender. Je t’invite à te laisser porter par notre échange. Marie est passionnée et passionnante. Prépare-toi une boisson chaude et rejoins-nous le temps d’une pause. Ce que Marie nous partage est tellement important pour le monde et pour tous les enfants qui seront les adultes de demain.

(version écrite de l’interview de Marie ici)

Merci beaucoup pour ce moment que tu viens de passer avec nous ! 

Marie Niederlender – crédit photo : Marie Guibouin

Merci Marie de permettre de rétablir le juste ordre des choses en partageant ta vision du développement de l’enfant et tes connaissances sur la pédagogie Montessori, qui est finalement un retour aux sources évident. Comme tu le dis si bien, Maria Montessori n’a rien inventé. Le clé de tout est l’observation. Nous avons toutes les réponses devant nos yeux.

Marie Niederlender – crédit photo : Marie Guibouin

Merci pour ce rappel ô combien essentiel, de l’importance de nous reconnecter aux fondamentaux.

Marie Niederlender – crédit photo : Marie Guibouin

Merci à toi cher auditeur, chère auditrice pour ton écoute. 

Je t’invite à aller découvrir l’univers artistique, magique, colorée, délicat et pétillant de Marie sur sa page Facebook

Je t’invite également à partager cette interview afin qu’elle touche le cœur et l’Âme de toutes les personnes qui en ont besoin. 

Je te dis à très bientôt pour une nouvelle interview !


Marie Niederlender sur Facebook

EDIT du 8 juin 2020 : je suis passée sur la plate-forme française Tipeee. Patreon n’était pas ultra fluide pour la plupart des personnes qui me suivent (plate-forme en anglais, contributions en dollars, soutien uniquement mensuel, impossibilité de faire un don ponctuel…).

Soutenir ma folie artistique et mes projets ambitieux sur Tipeee.

Photographie disponible à la vente dans ma boutique de Photographies d’Art (clique sur la photo pour la voir dans ma boutique directement) :

Marie N. – crédit photo : Marie Guibouin
Je me sens engagée

Je me sens engagée

Photographie par Delphine Chenu Portrait, septembre 2018, Lille.

Il y a quelques jours, j’ai créé une page Facebook pour les Interviews Portraits de Femmes qui changent le Monde. Déjà, rien que ça, c’est à marquer au fer rouge dans l’Histoire de l’Humanité. Si tu me suis depuis un moment, tu sais que le bonhomme bleu et moi, c’est loin d’être le Grand Amour. Et puis là, je sais pas. J’avais déjà remis un pied sur FB fin novembre, suite au Séminaire Communication Quantique à Montpellier, car le groupe de pratiquants est sur Facebook et ça m’ennuyait vraiment de me couper de cela.

Je me suis inscrite en mode « incognito » sans mettre mon vrai nom. Trop peur qu’on me trouve !!! OMG !!! En fait, surtout trop peur de recevoir des demandes d’amis à n’en plus finir, de me retrouver à scroller un fil d’actualité à n’en plus finir. Bref, flippée la meuf quoi !

Et puis, je ne sais plus quelle mouche m’a piquée un de ces soirs. J’ai créé une page Facebook à mon nom. Une page, ça va, ça me semble mieux correspondre à l’utilisation que j’imagine faire de ce réseau social. Même si je t’avoue que je ne sais pas vraiment où je vais. Mais bon, essayons…

Si je ne me fais pas virer comme la dernière fois où j’ai essayé de revenir…

En tout cas, ce qui est sûr, c’est qu’on dirait que ça a réveillé la militante qui sommeillait en moi !!!

Parce que le 23 décembre, voici le texte qui est sorti de moi, de manière complètement inattendue :

« Je me sens engagée.
Je me sens missionnée.
Je le sens de tout mon corps, de ton mon cœur, de toute mon Âme.
Je le sens au plus profond de mes entrailles.

Depuis mon plus jeune âge, j’ai toujours dit que j’étais là pour casser ce schémas de violences et de non-dits dans ma lignée. Je ne comprenais pas comment j’allais faire. La tâche me semblait bien grande.

Je me sens appelée depuis toujours à œuvrer pour la Guérison du Féminin.

Guérison du Féminin ? Tout cela semble bien ambitieux n’est-ce pas ?

Un jour quelqu’un m’a dit « ça veut dire que le Féminin est malade ? » Euh… j’avoue que ça m’a un peu décontenancé.
Dans le fond, n’est-ce pas l’Humanité toute entière qui a besoin de guérir ? Nous sommes tous des êtres blessés, nous avons tous des casseroles qui trainent par ci par là. C’est ce qui fait de nous des êtres humains si complexes et à la fois, si chacun.e d’entre nous avait confiance en cette énorme potentiel que nous avons, ça serait juste Waouh !!!

Nous n’utilisons qu’une infime partie de notre cerveau, alors oui, ce potentiel est tellement grand. On ne soupçonne même pas le quart de ce dont nous sommes capables.

Je me sens appelée à œuvrer pour la Guérison du Féminin. Je me sens engagée à libérer la parole, à libérer la voix des femmes.

Plus nous serons nombreuses à oser, à nous révéler, à rayonner, plus nous tendrons à cet équilibre du monde.

Pendant longtemps, je n’assumais pas pleinement cette mission par peur que les hommes se sentent rejetés. Or, il n’en est rien.

Je vais sûrement choquer en disant cela mais je ne suis pas pour l’égalité hommes-femmes. En quoi pourrions-nous être égaux ? Il faudrait alors que les hommes portent la vie aussi et allaitent nos enfants ??? Biologiquement et physiquement, nous sommes différents. C’est un fait.

Je vois l’homme et la femme comme une équipe et je suis un peu saoulée de cette « guégerre », de ces injonctions à la performance pour faire « comme un homme ». Bref, j’avais pas envie de rentrer dans ce débat là…

Je me sens engagée et missionnée pour la guérison du Féminin. Comment faire ? Comment aider ? Je me le suis longtemps demandée…

C’est finalement aujourd’hui que toutes les pièces du puzzle se rassemblent.

Il fallait que je naisse dans une famille où mes ancêtres n’avaient pas leur mot à dire.
Il fallait que je naisse dans une famille où les femmes se sont tues pendant des générations et des générations.
Il fallait bien ça pour que ça me mette suffisamment en colère pour œuvrer.

Pas de bol, j’étais super timide étant petite…

Mais il faut croire que j’avais de la ressource puisqu’en sortant du collège, j’ai choisi le métier de coiffeuse. Je n’avais pas d’autres choix que de sortir de ma timidité, alors qu’ils voulaient tous me coller comptable dans un bureau (moi dans un bureau à remplir des tableaux Excel ??? euh… c’est mal me connaître. C’est vrai que ça aurait pu me servir et m’aurait peut-être éviter quelques « erreurs », quoi que non ce chemin de prendre conscience de ma valeur, de la valeur de mon travail, il fallait que je le fasse…)

La coiffure a été mon plus grand apprentissage de la compréhension de l’humain. J’étais aux premières loges. J’ai toujours eu une grande capacité à écouter l’autre et à le comprendre au-delà des mots. Avec ce métier, j’ai été bien au-delà du fait de transcender ma timidité.

J’ai travaillé en tant que coiffeuse en salon de coiffure pendant 10 ans.

On m’avait dit que je trouverais pas de travail, qu’il n’y avait pas de débouchés. J’ai trouvé du travail en suivant mon intuition, en entrant dans un salon parmi tant d’autres. Pas d’annonces, pas d’offres d’emploi. Au bon endroit. Au bon moment. Mon premier et dernier CDI. 7 années de bons et loyaux services. 7 années d’une richesse incroyable où j’ai tellement appris sur l’humain.

Et puis 2010. Un voyage dans les montagnes sans téléphone ni internet pendant près de trois semaines. Une prise de conscience : je peux être là où je veux quand je veux. En étant pleinement dans le présent et à l’écoute de mon intuition profonde, la vie est avec moi. Je ne suis pas seule.

2011. Le Grand Saut. Sans filets. Le Grand Départ. Une autre Aventure. L’inconnu total.

Je n’en suis pas morte. Je suis plus vivante que jamais ! Et préparez-vous à me supporter encore longtemps puisque je vais être centenaire !

« Derrière la peur, l’Âme agit… », mon premier livre.
2010-2018. Huit années de voyage initiatique qui ont fait de moi celle que je suis aujourd’hui.

Je ne m’attendais pas à écrire tout ça ici et je crois bien que ce n’est que le début ! Préparez-vous à me lire beaucoup et souvent.

Franchement, si vous prenez le train en marche, je vous conseille d’acheter mon livre. Vous comprendrez mieux d’où je viens, ce que je fous là et à quoi je veux en venir… »

Voilà… Je ne sais pas si je retranscrirais ici chaque texte que je publierais sur ma page Facebook. Je verrais bien, au feeling…

Et puis, j’ai bien conscience que le bonhomme bleu peut me virer du jour au lendemain alors bon… « Je ne mets pas tous mes oeufs dans le même panier » mais je décide de changer le regard que je porte sur lui et de l’utiliser de manière « intelligente ».

La suite au prochain épisode !