Suis-je normale ?

Marie Guibouin / Blog / / 0 Commentaire / 1 like

J’écris cette question simplement, alors qu’en vérité, je flippe carrément à l’idée de ne pas savoir où elle va me mener…

Qu’est-ce qui va sortir de ces lignes que je suis en train d’écrire ?

Suis-je normale ?

La normalité est un sujet dont on pourrait débattre dans tous les sens, pendant des heures, des jours, des mois et même des décennies.

Suis-je normale par rapport à qui ? Par rapport à quoi ? Qui est-ce qui défini le fait que l’on soit normal ou pas ?

Je crois que j’étais une petite fille normale. D’une banale normalité. Jusqu’à ce que je devienne une jeune fille à responsabilités, ainée d’une fratrie de 9 enfants.

Les gens me regardent toujours avec de grands yeux lorsque j’annonce que j’ai 6 sœurs et 2 frères. Je me souviens que j’en ai toujours été fière. Dans le fond, je crois que j’en étais fière de ne pas être comme les autres.

Déjà, là, ça a commencé.

Déjà petite, je n’étais pas comme les autres.  

Pourtant, j’ai grandi en essayant de me fondre dans la masse. A l’école, j’étais plutôt sage et studieuse. D’un naturel plutôt timide, l’idée de parler devant tout le monde m’effrayait. Il suffisait d’une question déstabilisante ou d’une erreur de ma part pour que je devienne rouge écarlate !!!

Aussi, je n’avais pas tellement d’idées bien arrêtées. J’avais du mal à me forger un avis sur les choses. Je me sentais décalée. Je n’avais pas les mêmes centres d’intérêts que les jeunes de mon âge. Je me suis toujours mieux entendue avec les gens plus âgés que moi. Là, je me sentais sur la même longueur d’onde.

Je ne comprenais pas les chamailleries de collégiens et cette « violence » entre les élèves. Je ne comprenais pas pourquoi « ils » avaient tous besoin de se donner un genre pour exister.

Je m’habillais d’une manière tout ce qu’il y a de plus banal. Je ne portais pas de vêtements de marque. Je m’en foutais royalement mais ça a été le sujet de bien des moqueries. Les adolescents ne sont pas très « gentils » entre eux …

Une fois, une seule fois, j’avais fait des pieds et des mains pour avoir des chaussures de marque. Je ne réclamais jamais rien à mes parents et là, j’avais fait ma petite crise. J’en avais payé la moitié, j’étais trop fière avec mes chaussures.

Tu parles ! Elles n’avaient pas duré plus longtemps que les autres. Et ça n’avait rien changé aux moqueries de collégiens qui ne volaient pas bien haut.

Quand je suis entrée dans le monde du travail, je n’ai pas galéré. Ça a été facile pour moi de trouver mon 1er job salarié. Mon premier et dernier d’ailleurs 😉 (dans cette vidéo, je te délivre mon secret ultime pour trouver ton 1er job !). Est-ce normal dans une société où l’on te dit que c’est difficile, que c’est la crise et que trouver du travail, c’est dur ?

Quand j’ai quitté mon CDI après 7 années de bons et loyaux services, on m’a regardé comme si j’étais cinglée ! C’était pure folie de quitter son job ! La sécurité de l’emploi, tu te rends pas compte ??? étais-je normale ou folle alliée ???

Quand je suis retournée à l’école, 10 ans après, j’ai eu le droit à des regards effrayés : « Mais comment tu vas faire ??? ».

Quand j’ai créé ma première entreprise : « Et si ça marche pas ? », « Et si tu n’as pas de clients ? », « Comment tu vas faire pour payer ton loyer ? » … Hum … Ma vie se résume à payer mon loyer ???

Quand j’ai changé d’identité professionnelle, que je suis passée de coiffeuse-maquilleuse à photographe, je me suis battue avec moi-même. J’ai pensé à la place des gens. Je me suis dit qu’ils n’allaient pas comprendre. Je  ne devais vraiment pas être normale à être une éternelle insatisfaite :/

J’admirais presque tout ces gens qui arrivaient à faire le même job toute leur vie sans jamais se poser aucune question. Et en même temps, ça me rendait bien triste de voir tout ces gens qui s’acharnaient à se rendre à leur travail sans goût, sans conviction, pour finir de cumuler leurs trimestres pour leur retraite.

Aujourd’hui, en plus de me rendre triste, ça me choque carrément :O C’est donc ça être normal ? Subir un taf que l’on aime pas, ne surtout pas changer, ne surtout pas bousculer ses habitudes, et surtout rester dans le rang, ne surtout pas aller voir si l’herbe est plus verte ailleurs, ne surtout pas essayer de créer quelque chose de nouveau…

Si c’est ça être normal alors je suis carrément une extra-terrestre. La bonne nouvelle, c’est que nous sommes très nombreux sur cette planète. Nous sommes sur une planète remplie d’extra-terrestre.

Alors, c’est qui les gens normaux dans cette histoire ?

Est-on en mesure de parler de normalité à ce stade ?

Aujourd’hui, je ne me sens pas que « photographe ». Dire que j’ai mis tant de temps à assumer de l’Être ! Et dès que cela a été le cas, je me suis dépêchée de m’enlever cette étiquette !!!

Parce que ce que je créé, ce que je transmet va bien au-delà d’un statut, d’une étiquette ou d’une signature…

En ce moment, j’ai envie de chambouler tout mon site internet ! C’est ce qui va se passer cette semaine d’ailleurs ! Je ne sais pas ce qui va en sortir, mais il va y avoir du mouvement !

Suis-je normale à me remettre en question ?
Suis-je normale à vouloir ressentir de la joie à chaque instant ?
Suis-je normale d’Être Moi dans toutes mes dimensions ?

Aujourd’hui, je déclare que je suis NORMALE.

D’ailleurs toi aussi tu es normal(e), même si tu te sens « chelou », « marginal(e) », ou encore incompris(e).

Nous sommes beaucoup de chelous sur cette Terre à croire que l’on est tout seul. Si tous les chelous se manifestaient, ça ferait un bon paquet de monde, moi j’te l’dis !

D’ailleurs, on se reconnait 😉

Ce n’est pas pour rien que tu es en train de lire ce post, hein :p

Allez, viens ! Tu es chez toi ici <3 <3 <3

Si tu penses que quelqu’un a besoin de lire ceci, partage ce message 🙂

A très bientôt,

Prends soin de toi et continue de créer la Vie qui t’inspire, peu importe ce que les « gens » pensent, peu importe si tu avances à contre-courant de la pensée collective …

Ton cœur sent,
Ton Âme sait,

Marie,
Artiste, Conférencière, Eveilleuse de Conscience.

__________________________________________________________

P.S. : Il reste 4 places pour l’atelier photographie intuitive à Lille. Clique ici pour t’inscrire 😉

Laisser un commentaire