J’ai longtemps rejeté le marketing et les stratégies commerciales en bloc !

J’ai longtemps dit que je n’étais pas commerciale !

J’ai longtemps assimilé le marketing à de la manipulation.

 

Et pour couronner le tout, je l’ai vu de mes propres yeux dans le monde de la publicité.

Je ne suis pas là pour mettre tout le monde dans le même panier. Mais, je l’ai vu en travaillant pour certaines campagnes de publicité à l’époque où j’étais coiffeuse-maquilleuse dans ce monde. Je ne peux pas faire semblant de rien. Les faits sont accablants. Je ne citerais personne en particulier, je ne citerais pas de marque non plus. Ce n’est pas mon propos.

Disons que tout ça m’a donné une image pas très reluisante de la vente dans sa globalité.

 

Déjà que je détestais ça à l’époque où j’étais coiffeuse en salon de coiffure, alors cette expérience n’a pas arrangé les choses. Je revoie encore l’image de ma patronne qui étalait au moins une dizaine de produits devant la cliente pour être sûre de vendre au moins un truc, et la tête de la cliente paniquée, qui finissait par acheter un truc ou deux pour avoir la paix et qu’on la laisse tranquille.

Ça ne veut pas dire que je vendais rien du tout. Lorsqu’une problématique se présentait, je savais conseiller et orienter ma cliente vers le bon service ou le bon produit. Et ça se passait toujours de manière très fluide.

 

J’ai grandi avec une image de la vente vraiment moche.

 

Je revois les commerciaux qui se pointaient chez mes parents à la campagne quand j’étais petite, pour vendre un aspirateur dernier cri ou encore la fameuse encyclopédie rouge en je ne sais combien de volumes !!! Toi aussi, tu l’as connu cette encyclopédie que plus personne n’ouvre à présent ???

 

J’ai grandi avec l’idée que les vendeurs étaient des arnaqueurs !

 

Youpi ! Va faire grandir ton entreprise avec une casserole pareil ! Merci les croyances de m…

 

Je comprends mieux pourquoi j’ai galéré à établir des tarifs quand j’ai créé ma première entreprise. Et je comprends d’autant plus pourquoi j’ai oublié de me payer sur l’un de mes plus gros projets qui m’a presque fait travailler jour et nuit ! Va te payer toi, si tu as la croyance que vendre c’est arnaquer !

Il a fallu en dépecer des couches et des couches de croyances bien ancrées !

 

Je me revois encore dire à ma conseillère de la BGE, lors de mon projet de création de ma deuxième entreprise qui grandit doucement mais sûrement à ce jour : « non mais moi je suis pas commerciale de toute façon ! ». Et là, elle m’a demandée de lui parler de mon projet. Et après tout mon blabla, elle m’a dit : « bah si, vous êtes commerciale ! ». What ??? J’avais rien fait de spécial, je lui partageais simplement avec passion ce que je voulais apporter à mes clients et au monde.

 

Parler simplement, sans faire de chichi, animée par la passion, c’est être commerciale alors ?

OK. Bah je comprends plus rien moi alors.

 

Récemment, on m’a demandé si j’avais fait des études de marketing et de communication. Ce n’est pas la première fois que l’on me fait cette remarque, alors ça m’interpelle ! La réponse est toujours NON. Je partage juste comme je le sens, quand je le sens. Je vais à des évènements quand ça me chante ! J’écris un article quand j’ai envie. Je crée une conversation avec les abonnés de ma newsletter ensoleillée ! Et surtout ! Je ne me force jamais à rien ! Toute les fois où j’ai essayé de me forcer, de suivre des codes de ceci ou cela, ne m’ont jamais réussi. Faire des choses totalement à l’encontre de ce qui m’appelle, n’est pas du tout fluide pour moi et ne m’apporte jamais rien de bon.

 

Et de l’extérieur, on me renvoie que j’ai l’air d’avoir un plan de communication-marketing super bien chiadée ! Euh … Je pourrais te laisser croire ça, mais en fait non. Je fais juste n’importe quoi dans le bordel créatif le plus total. Je n’ai pas du tout la sensation de suivre une logique parfaite. J’ai souvent l’impression de partir dans tous les sens. Tout ce que j’ai appris avec le temps, c’est que LE message est LE message. Le message est plus important que d’essayer de comprendre le pourquoi du comment par des stratégies super alambiquées. Puis, au final, tout est lié. Tout a un sens. Même si je n’en ai pas conscience sur le moment, tout s’imbrique de manière parfaitement logique finalement.

 

Peut-on parler de marketing intuitif ?

 

J’ai tapé « marketing intuitif » sur Google, juste avant d’écrire cet article. Voilà ce que j’ai trouvé :

 

« Le marketing intuitif est utilisé notamment pour le luxe dit « inaccessible », dans le cadre d’édition limitée et de création rare. Le processus de création est différent, les études marketing n’en sont pas à l’initiative. Seuls l’inspiration et l’intuition de l’artiste déclenchent ce processus. « 

« Contrairement au marketing traditionnel le produit n’est pas une réponse à un besoin, mais l’expression d’un artiste qui propose sur un marché une création. Souvent cela s’avère original voire précurseur.
L’usage du marketing intuitif ne se borne pas au secteur du luxe. Il est tout simplement plus assumé dans ce secteur. La part de créativité et d’intuition qui impacte les processus de production et de commercialisation conduit à l’originalité et à l’innovation, facteurs clés de succès. »


« N’importe quelle entrepreneur peut faire usage du marketing intuitif dès lors où une connaissance profonde de son marché et de ses consommateurs nourrit sont intuition. Rance Crain auteur de l’article intitulé « Steve Jobs’ Secret Marketing Weapon ? Conviction, Intuition », affirme que Steve Jobs et Henri Ford, deux grands génies de leur époque ont su se fier à leur intuition. »

La source de ces réponses viennent d’une internaute sur un forum de discussion.

 

Le Marketing intuitif existe donc depuis la nuit des temps ! Finalement, je ne suis pas aussi cheloue que ce que je croyais. Je n’avais juste pas les mots. Bon ok … Tout va bien. Et puis même si je suis cheloue peu importe.

 

La première fois où l’on m’a demandé si j’avais fait des études de communication et de marketing, c’était il y a trois ans, lors de la première édition du Pink Power Tour Festival à Nantes. J’ai eu Carte Blanche pour mettre en lumière les Machines de l’ile de Nantes et 16 créateurs de la Région en proposant un projet de manière totalement intuitive de A à Z ! J’ai tout appris sur le tas ! Créer un blog, gérer les réseaux sociaux, animer une campagne de financement participatif, organiser des séances photo, gérer un planning ultra serré en respectant les délais, animer des conférences, envoyer des invitations, communiquer avec la presse, négocier des partenariats … et j’oublie sûrement des trucs. En 80 jours, je suis devenue tout à la fois et toutes les actions s’imbriquaient les unes aux autres de manière fluide et limpide. De toute façon, je n’avais pas le temps de réfléchir alors j’avais l’idée et je passais à l’action directement ! Ça a été une de mes expériences les plus enrichissantes de toute ma vie entière !

 

Sauf que lorsque tout ça a été terminé et que je me suis retrouvée de nouveau dans les rouages classiques du marketing et de la publicité réglés au millimètre, pour créer tel ou tel comportement chez le client, j’ai bogué !

 

Je venais de passer quasiment 3 mois dans un monde où chacune de mes actions étaient guidées par l’intuition et là je me retrouvais face à des projets qui ne faisaient plus du tout sens pour moi. J’ai eu l’impression d’avoir de nouveaux yeux, de voir les choses que je n’avais pas voulu voir auparavant.

 

Quand je dis que ce projet en partenariat avec les Machines de l’ile de Nantes a changé le cours de mon existence, ce n’est pas une blague ! C’est suite à ça que j’ai compris à quel point j’avais envie/besoin de donner du sens dans tout ce que je fait.

 

Avant ça, je croyais qu’on devait accepter tous les contrats qui se présentaient parce que c’est comme ça que ça marche. Après ces 80 jours, je n’ai plus du tout vu les choses de cette manière.

 

Sauf que … comment expliquer au monde que c’est possible de créer des projets qui ont du sens, dont le résultat sera hyper concret à la fin, même si au milieu on ne sait pas vraiment ce qu’il va se passer et que les choses vont se créer au fur et à mesure ?

 

Purée ! Il m’a fallu un paquet de temps pour assumer d’être dans une démarche purement intuitive.

 

Je croyais que parler d’intuition au monde serait incompris ou trop perché. Je croyais qu’on allait me prendre pour une folle.
Je croyais que ça ne faisait pas sérieux. Je croyais que je passerais pour une fille qui s’éparpille.

 

Aujourd’hui, plus le temps passe et plus je prends conscience que l’intuition est mon seul guide fiable. Et que plus je lui fais confiance, plus l’Âme agit opère. D’ailleurs, je n’ai plus du tout peur de passer pour une perchée ! Je ne sais pas ce qui m’est passé par la tête à l’époque de croire un truc pareil ! Et même si c’est le cas, peu importe ! Les vrais savent, les vrais comprennent ! Qu’est-ce qu’on peut se faire des noeuds au cerveau pour rien parfois ! Franchement, ça ne vaut vraiment pas le coup !

 

Alors, si toi qui me lit, tu te demandes si ce que tu fais est cohérent, si tu te poses des questions existentielles, écoute ton intuition. C’est aussi simple que Cela. Toutes les réponses sont déjà là, en toi.

Pourquoi on ne me l’a pas dit avant ???

Peu importe, ça m’a permis de cheminer et de t’ouvrir la voie si ce n’est pas déjà le cas pour toi. La vie, l’amour, l’entrepreneuriat, la famille, la communication (oui je mélange tout !), c’est un chemin. Et le chemin, il n’est pas tout droit, tout aligné, tout tracé au millimètre. C’est ce qui fait la Beauté de la Vie.

 

Je n’ai pas la science infuse, je ne sais pas tout. Je ne saurais jamais tout et tant mieux. Je ne suis pas la meilleure dans mon domaine. Je ne suis pas une technicienne dans l’Âme. J’ai plein de défauts et de lacunes dans plein de domaines. Et alors ?

 

Doit-on attendre que tout soit parfait pour faire les choses ? Doit-on attendre que toutes les étoiles soient alignées ? Doit-on attendre que toutes les bonnes stratégies soient en place ? Doit-on attendre que tout le programme soit établi pour démarrer quelque chose ? Doit-on attendre le bon jour, la bonne heure, le bon moment, la bonne saison ?

 

Si on se contentait simplement d’être qui nous sommes et de faire ce qui nous fait kiffer chaque jour ?

 

Je t’invite à te poser quelques minutes. Ferme les yeux si c’est ok pour toi. Écoute le silence à l’intérieur de toi même s’il y a du bruit autour. Et laisse venir ce qui vient. Peut-être qu’il ne se passera rien. Peut-être que tu seras simplement détendu. Peut-être qu’une idée viendra comme ça sans prévenir ! Si cette idée vient, c’est que tu es la meilleure personne pour la matérialiser. Alors pose une action même petite, dès maintenant ! Même si ça te parait illogique ou irrationnelle. Ce n’est pas forcément une idée fulgurante qui va changer la face du monde. C’est une étincelle, un truc qui s’allume, une réponse à une question qui te taraudait l’esprit, un élan d’appeler quelqu’un, une idée de génie, l’envie d’aller boire un thé… La liste est longue.

Écouter son intuition, c’est quelque chose de très puissant. Ça peut t’amener à des endroits que tu n’aurais jamais soupçonné. Parfois, ça peut faire peur et ça fait partie du jeu.

 

Alors si aujourd’hui tu te sens appelé par quelque chose sans trop comprendre pourquoi, fais un pas, puis un autre … Tu verras la magie opérer…

 

Sur ce, je te souhaite un délicieux week-end et à très bientôt pour les nouvelles !!!

 

Marie,

Photographe de l’Âme, Révélatrice de Beauté, Éveilleuse des Consciences …