Ching Yuan, artiste calligraphe, révélatrice de la Nature

Marie Guibouin / Artiste, Interview, portraits d'artistes / / 2 Commentaires / Like this

Ce soir, avant les 12 coups de minuit, je t’emmène à Taïwan et au-delà, dans l’univers de Ching Yuan. J’ai rencontré Anne Lin, alias Ching Yuan, lors du Nouvel An chinois au dojo Arkhelios à Loos (59).

Entrons dans son univers sans plus attendre !!!

 

 

 

Qui est Ching Yuan ?

 

C’est mon nom d’Artiste calligraphe. Ching Yuan, c’est le sens que je voulais donner dans mes créations.

Ching, c’est la pureté et Yuan, c’est la Source d’origine.

J’essaie de donner une sorte de pureté de mon Âme, quelque chose de plus haut de moi, que j’offre à travers ce que je fais.

 

Tu es une grande voyageuse … Qu’est-ce qui t’inspire dans ton Art ?

 

Tout ce qui est l’instinct de vie, à travers ce que j’ai vu, ce que j’ai vécu et ce que j’ai compris. En fait, c’est un moment de partage à travers le pinceau.

Le pinceau est une prolongation de l’esprit, de ce que je veux exprimer.

C’est quelque chose d’assez intime … Je partage quelque chose qui est à l’intérieur de moi, à travers le pinceau, pour exprimer un ressenti, une envie de partager…

 

Quel est ton processus de création ? Te mets-tu dans un état particulier pour créer ?

 

Oui, c’est le rôle du peintre calligraphe chinois.

Mes peintures sont issues d’un long processus de création.

J’ai un but, un objectif, un thème à partager, soit en fonction de mes origines, soit en fonction d’un moment … Comme je suis originaire de Taïwan, souvent, je choisis la fête du Printemps. La fête du Printemps, c’est le début de l’année. C’est le moment où l’on ramène de nouvelles idées pour notre nouvelle année, comme en France : nouvelles résolutions, nouveautés … Pour moi, c’est une façon de ramener ce que je suis aujourd’hui et de partager ma nouveauté, par rapport à ce que j’ai compris, dans ma créativité.

Donc, je me donne un thème. A partir de ce thème là, j’essaie de rester en accord avec ce que je ressens et le message que j’ai envie de partager.

Justement, tu as envie de partager quoi comme message ? Tu as envie que les gens ressentent quelque chose de particulier ? Ton message est toujours le même ou ça peut changer ? (je me rends compte que ça fait beaucoup de questions en une là …)

 

Je pense que ça pourrait changer … Par exemple, le dernier nouvel an chinois, j’ai pu faire une grande démonstration en public. C’était pour rendre hommage à l’année du Singe. Le Singe de Feu ! Donc, c’est beaucoup d’énergie, de dynamisme. Et en même temps, singe, dans la mythologie, c’est un Roi-Singe, qui peut se transformer de multiples façons. C’était une manière pour moi de lui rendre hommage dans son histoire. En me disant que moi aussi,

je pourrais me transformer, à travers mon outil préféré : le pinceau chinois

en crin de cheval ou en crin de chèvre.

Ecrire … Peu importe ce que j’écris… Bien sûr, j’essaie d’écrire quelque chose de beau, qui a du sens, et de le partager avec autrui, à travers ce mythe.

 

 

Il faut vraiment le voir ! C’est beau ! C’est magique à regarder !!!

 

J’ai la sensation que c’est comme une danse … Comme si tu méditais en fait …

 

Oui c’est ça en fait ! J’ai pas encore abordé ma pratique méditative.

C’est vrai qu’en tant qu’artiste pour moi aujourd’hui, on ne crée pas en fumant quelque chose ou en prenant quelques substances (rires).

 

La recherche est plutôt intérieure …

Donc, pour moi la médiation, c’est important. Essayer de me recentrer et donner une essence plus concentrée de moi. Là, c’était sur un grand format, et en plus devant public. Ça demande dix fois plus de concentration que lorsque je travaille sur un petit format. La méditation devient trop évidente devant le public.

C’est un moyen pour moi de me concentrer et d’offrir cette démonstration de façon sincère. Avec ce grand pinceau, je suis obligée de prendre beaucoup plus d’énergie pour me maitriser. C’est comme ça que ça se passe en fait 😉

 

NouvelAnChinois2016web-65

C’était une démonstration qui montrait comment je travaille intérieurement.

C’est un travail très intime donc j’ai eu beaucoup de peurs avant de le faire. Je suis très contente que tu aies été présente. C’était une façon pour moi de communiquer, comment un calligraphe travaille de façon créative.

 

C’était beauuuuuuu !!! (oui, je sais … Je me répète … )

 

Je me souviens aussi de ta dernière expo : « La Méditation des Fleurs ». La nature, c’est quelque chose qui t’inspire beaucoup dans tes créations ?

 

Oui, tout à fait. En fait,

l’origine de la calligraphie ou peinture chinoise,

c’est d’observer les branches de la Nature.

Un trait horizontal, c’est une branche qui se couche par terre en tombant de l’arbre.

Et un trait vertical, c’est l’arbre qui tient droit.

Tous les traits de la calligraphie ou idéogrammes, c’est une observation entre l’homme et la Nature… C’est l’origine des dessins de base.

Pour moi, c’est hyper important d’exprimer à travers tous ces traits, la finesse de la Nature qui nous montre ses multi-facettes. Elles sont vivantes, elles sont là. C’est à nous d’ouvrir les yeux pour les rencontrer.

La méditation des fleurs, c’était pour moi une façon de communiquer aux autres mon point de vue de calligraphe. Comment je vois la nature et de le partager simplement …

 

Ça me fait tout chaud dans mon cœur !!!

Je me rends compte en ce moment qu’il faut que je me re-rapproche de la Nature (cf. mon défi de juillet sur www.cameleondelimage.com). A chaque fois que j’oublie de me reconnecter à la Nature, ça va pas …

Je ne savais même pas que la calligraphie était une révélation de la Nature. Regarder la Nature autrement et y faire attention…

Merci de me l’apprendre !!! 

 

La thématique que j’avais mise dans cette Méditation des Fleurs. Ça parle de 4 noblesses de fleurs : le bambou, la chrysanthème, la fleur de prunier et l’orchidée. En fait,

chaque fleur apporte un message, par rapport aux vertus, à l’élévation de soi.

Ça date de l’ancienne époque en Chine. Aujourd’hui, on peut aussi trouver de nouveaux sens pour nous, comme la rose symbole de l’Amour, le lys, c’est la pureté.

 

C’est propre à la calligraphie toutes ces symboliques ?

Les 4 fleurs de vertus OUI. C’est vraiment les 4 noblesses de fleurs qui sont vraiment utilisées. Quand on va dans un musée, on voit cette thématique en peinture.

Mais en France, en Occident, il y a plein de symboles qui sont magnifiques avec la rose, le lys …

As-tu des projets, des choses à nous partager dans les mois à venir ?

 

Pour moi, ce serait le prochain Nouvel An Chinois. C’est vrai qu’on est en juin, ce n’est que l’année prochaine. Je commence déjà à réfléchir de quelle façon je vais le faire, comment rendre une thématique adaptée à ce que j’ai envie de partager, par rapport à moi et par rapport à l’actualité en France.

 

J’ai hâte de voir ça !!! 

 

Tu tiens aussi une galerie. Tu veux qu’on en parle un peu ?

 

Oui, New Art Gallery, c’est notre troisième année d’ouverture. Je l’ai créé avec mon conjoint Julien Delanssays. Nous sommes 2 artistes permanents à la galerie.

Jusque là, nous invitions certains Artistes à exposer avec nous. Je suis très intéressée par les symboles du Moyen-Âge, les symboles européens, tout ce qui est mythologie, légendes. Je me sens touchée par toutes ces légendes occidentales et orientales.

A partir de cette année, j’ai décidé d’orienter la galerie sur ma créativité et celle de Julien Delanssays. Que l’on porte vraiment notre propre couleur, que ce soit plus nous.

On a plein de choses à montrer ! Et pour se porter aussi !

 

Oui ! En plus vous donnez des cours également, vous transmettez votre savoir. Je trouve ça beau …

 

Merci. L’Art c’est aussi une façon de partager. Pouvoir donner des cours, animer des ateliers, c’est une façon de donner l’idée à d’autres personnes de regarder l’art différemment.

J’encourage tout le monde à trouver sa propre créativité parce que c’est magnifique !

Penses-tu que tout le monde à un côté Artiste en lui ?

 

Oui. Après c’est quel outil on prend. Est-ce que c’est un appareil photo, un pinceau, un stylo… Est-ce que c’est la terre … ?

 

C’est vrai qu’il y a plein de manière de créer…

 

Quel serait ton plus grand rêve ?

 

J’ai essayé de mettre mon rêve réaliste. Ce que je fais actuellement à travers mon exposition, les ateliers ou la galerie. Ce sont des rêves que je construis en fait.

« Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve, une réalité. » – Antoine de St Exupéry

Je trouve que cette citation illustre parfaitement les propos supers inspirants de Ching Yuan.

Attention roulement de tambour !!! Ma petite question finale :

Qu’est-ce qui te plait le plus dans l’Aventure du Pink Power Tour ?

 

C’est génial ! Il y a un côté fraicheur ! Et surtout j’aime beaucoup le nom : Pink Flower ? Power ? J’ai envie de rajouter Flower ! Parce que c’est toi ! C’est le côté Rose Fushia, j’aime beaucoup !

Pour moi, c’est la force de Femme.

Parce que tu le portes : Pink Power.

C’est la force, la fraicheur d’une jeune fille qui s’épanouie. Tu emmènes ça avec toi dans ce que tu fais.

C’est frais, dynamique, ça amène quelque chose de nouveau.

Dans ce monde où l’on a besoin de nouveauté, de fraicheur et de choses différentes. Que tu apportes !

 

Merciiii !!! J’ai passé un super moment avec Ching Yuan !

Pour être au courant de toute l’actualité, RDV sur New Art Gallery & l’Atelier d’Art Nouveau.

 

Si tu as aimé cet article, tu peux laisser un commentaire dans cet espace qui t’es réservé. Tu peux aussi le partager avec tout tes amis et/ou faire un don pour soutenir le projet et que je puisse aller interviewer encore + + + d’Artistes et mener à bien ce projet de rassembler tout ce petit monde autour d’une expo, fin 2017 ! 
Laisse-toi porter, laisse-toi inspirer et inspire à ton tour cher co-cocréateur 😉
RDV la semaine prochaine, pour une nouvelle interview Portrait d’Artiste que j’ai hâte de partager avec toi 🙂

 

 

 

2 Commentaires

Laisser un commentaire