Étiquette : ton coeur sait

11 Oct

Persévérer ou abandonner ?

Marie Guibouin / Blog / / 0 Commentaire

Ce titre s’est imposé à moi hier soir et résonnait encore ce matin …

 

T’es-tu déjà, toi aussi posé cette question dans ta vie ?

 

En ce moment, je suis dans une énergie de Feuuu !!! J’en profite parce que l’hiver approche. En tant que grande sensible à la luminosité, cette saison n’est en général pas des plus propices pour mon moral. Qui sait ? Maintenant que j’en ai conscience, le vivrais-je sans doute tout autrement.

 

Ce matin, j’ai eu une session Skype avec une cliente géniale pour qui je vais faire des photos la semaine prochaine sur Paris. J’adore ce moment où j’entre en immersion dans l’univers des mes clients avant une séance photo.

 

J’adore ces conversations d’Âme à Âme, pour comprendre leur pourquoi, qui ils sont, ce qui les anime, les Valeurs qu’ils portent, le message qu’ils incarnent. J’adore ces échanges purement authentiques, sans artifices, où quelques mots pouvant paraitre banals sont pourtant si précieux. C’est l’envers du décor avant l’entrée en scène. Un moment hors du temps où l’appareil photo se fera oublier pour laisser place à la spontanéité, au-delà des apparences …

 

Comment penser ne serait-ce qu’une seule seconde à abandonner dans ces moments là ?

 

Ce n’est pas possible.

 

La vie d’entrepreneur n’est pas un long fleuve tranquille. Mon compagnon me dit souvent que je n’ai pas choisi le chemin de la facilité. Il trouve cela admirable et courageux. Pourtant je n’ai rien d’une héroïne. J’ai simplement choisi de m’accomplir en entier, dans toutes les dimensions de ma vie. Je vois l’Être humain comme un tout. Pour moi, il n’y a pas de frontières entre le « travail » et la « vie personnelle ». L’épanouissement dans mon activité/passion nourrit ma vie personnelle et inversement. Et c ‘est pareil quand le doute s’empare de moi, ça influe sur l’ensemble.

 

J’ai toujours eu du mal avec cette phrase qui dit : « quand tu arrives au boulot, tu laisses tes « problèmes personnels » à la porte. ». C’est n’importe quoi ! Comment tu peux demander à un salarié d’oublier sa vie de famille, une fois qu’il a franchi la porte de l’entreprise ??? Si quelqu’un a une réponse lucide à ce raisonnement, je suis toute ouïe.

 

Dans ma vie d’entrepreneure, j’ai failli baisser les bras de nombreuses fois.

 

J’ai déjà pensé, et même dit : « je ferais mieux d’aller faire caissière chez Intermarché, ça serait plus simple » (ne me demande pas pourquoi Intermarché, j’en sais rien ! Surtout que je ne vais jamais dans ce magasin ! Bref…). Il y a quelques temps, l’idée d’aller travailler chez Ikéa la nuit et bosser sur mon business le jour m’a traversé l’esprit. Pure folie ! Ça a dû traumatiser une partie de moi parce que j’en ai rêvé la nuit dernière ! Dans le rêve (ou le cauchemar), je venais de travailler une nuit, et je gagnais 150€ brut. WTF ??? Ils sont sérieux !!! 150€ pour 8H de taf la nuit !!! C’est quoi cette arnaque !!! Je ne suis pas là pour dénigrer le salariat et je sais que plein de gens sont dans cette situation et ça leur va très bien. Sauf que … Ce n’est pas pour moi. C’est comme si je tournais le dos à mon Âme, que je la laissais s’éteindre à petit feu … Et mon message ? Et ce que je suis venue faire ici ?

 

Est-ce que je révèlerais la Beauté et les Talents des Êtres sur mon chemin en me postant à la caisse d’un supermarché ou en vendant mon Âme à tout autre grande enseigne ? Est-ce que je continuerais d’inspirer le Tout est Possible ? (hum … Tout est possible ok … mais pas à n’importe quel prix. Il va peut-être falloir que je précise cette notion un jour …) Est-ce qu’en me détournait de ma mission, je serais fidèle à mon mantra : « Derrière la peur, l’Âme agit … »

J’ai souvent sauté dans le vide !

 

J’ai souvent été au bord du précipice. Je me suis très très souvent mise en danger financier parce que je sentais que je devais être ici ou là à cet instant précis ou encore que je devais faire ceci ou cela, là tout de suite maintenant, même si c’était complètement irrationnel, déraisonnable, illogique ou que sais-je encore.

 

J’ai flippé !!! J’ai flippé grave même ! Parce que des fois, quand même, je me suis mise dans de sales draps financièrement parlant. Et pourtant, je m’en suis toujours sortie. L’argent est un moyen et non un fin en soi. Le sujet de l’argent est encore bien trop tabou dans notre société. Lorsque l’on gagne beaucoup d’argent il ne faut pas trop l’étaler parce que c’est mal vu. Lorsqu’on galère, c’est trop la honte alors il faut faire croire que tout va bien de ce côté là. Alors que si nous étions 100% sincère, quelqu’un nous aiderait peut-être à trouver une solution, nous proposerait une opportunité, nous ferait rencontrer quelqu’un d’influent qui ferait en sorte, par je ne sais quelle magie, de débloquer notre situation.

J’ai beaucoup cheminé sur le sujet de l’argent. J’ai viré pas mal de couches de croyances limitantes bien ancrées à ce sujet. Pourtant, je ne me considère pas guérie à 100% sur le sujet. Je chemine encore … Peut-on être 100% à l’aise avec le sujet un jour, hum … je pense que oui. Et ça passe par le dépassement de la peur du jugement, du regard de l’autre … Ici, je te parle d’argent mais c’est pareil pour tout plein d’autres sujets. Ce n’est pas ce qui manque ! En parlant de manque d’ailleurs, rester dans l’énergie du manque ne fera qu’attirer le manque. Alors que vibrer l’énergie de l’Abondance, attirera l’Abondance dans nos vies.

Ça fait super beau comme ça sur le papier, tu trouves pas ?

Il ne suffit pas de la savoir intellectuellement. J’ai longtemps cru que prendre conscience de ce qui nous empoisonnait la vie suffisait. Mais non ! C’est bien de joli de le savoir. Tant que tu n’as pas intégrer dans toutes tes cellules, une nouvelle Energie, TA nouvelle énergie, TA nouvelle Vibration, rien ne changera. Il ne suffit pas de répéter tous les matins, je baigne dans l’Abondance et blablabla. Il faut l’intégrer dans le corps. Je ne sais pas si je suis claire dans mes propos. A l’heure où je parle, c’est ma propre expérience et mon propre ressenti que je partage. Pour le moment, je ne saurais l’expliquer de manière rationnelle et concrète. C’est un simple constat.

 

Tu peux lire tous les livres de développement personnel du monde, tu peux aller à toutes les conférences et tous les séminaires que tu veux. Tu peux faire toutes les formations théoriques en ligne sur un ou plusieurs sujets, qui seront traités en surface, rien ne changera dans ta vie, si tu ne vas pas voir là où tu n’as pas envie d’aller voir. Rien ne changera si tu n’intègres pas dans tes cellules, LA nouvelle information que tu veux donner à ton corps.

 

Soudain, je lève les yeux et je ne sais pas du tout où je suis en train de t’emmener avec ce que je suis en train d’écrire. C’est encore perturbant pour moi, par moment, de me laisser traverser par LE message, par ce qui doit être dit là tout de suite maintenant, même si ça me parait complètement incohérent. Je me sens quelque peu déstabilisée, mais LE message est LE message. Et aussi imparfait soit-il, c’est mon job de le partager !

 

Je ne sais pas quelle est ta situation aujourd’hui. Quoi qu’il en soit, si tu es en train de porter un projet qui te tient à cœur, ce n’est pas le moment de renoncer ! Si ce projet te fait vibrer au plus profond de toi m’aime. Si tu es en train de répondre à l’Appel de ton Âme, même si tu n’en as pas conscience de manière purement rationnelle, ton job, c’est de continuer de semer des graines. Tu ne sais pas quand est-ce que ça va pousser. Tu ne sais pas combien de fruits cela va donner. Tu ne sais pas. Et c’est pas ton job de le savoir. Ton job, c’est de continuer d’avoir la foi, de faire preuve de courage et de persévérance. Si tu as l’impression d’avoir échoué, sache que l’échec est purement illusoire. Tu n’as pas échoué, tu as appris et tu en es ressorti(e) plus fort(e), plus grand(e), plus riche. Oui oui plus riche, même si tu as « perdu » de l’argent en chemin. En vrai, il n’est pas vraiment perdu, si ton intention était juste, il te reviendra d’une autre manière. Tu ne sais juste pas quand. Et je te le répète, ce n’est pas ton job de savoir quand.

 

As-tu envie de laisser en plan la vie à laquelle tu aspires, pour être et faire ce que la majorité attend de toi ? As-tu envie d’être raisonnable ? As-tu envie de plaire à tout le monde ? As-tu envie d’être sourd(e) à l’Appel de ton Âme ? As-tu envie de dire « ah si j’avais su » ou encore « je regrette tellement … », le jour où tu seras sur ton lit de mort ?

 

Désolée, je suis (enfin non … pas désolée, c’est comme ça)

J’en ai marre de voir des gens vivre à moitié. J’en ai marre qu’encore trop de gens pensent qu’ils n’ont pas le choix. J’en ai marre quand parfois, moi aussi, les jours où je suis moins en forme, je pourrais me laisser embarquer dans un négativisme ambiant et être tentée de baisser les bras. Je reste humaine après tout, soyons honnête.

 

Et pourtant, à chaque moment où j’ai douté, à chaque moment où j’ai failli abandonner, à chaque moment où j’ai tout remis en question, il s’est toujours passé quelque chose de magique :

 

une rencontre improbable, un message d’un(e) inconnu(e), un nouveau client sorti de nulle part, un détail sur mon chemin, une bribe de conversation dans le bus …

A chaque fois, sans exception, la flamme que je croyais prête à s’éteindre s’est rallumée de plus belle parce que j’ai su accueillir ces petites choses peut-être insignifiante au premier abord, et qui ont su changer la face du monde, de ma vie, de mon destin…

Il n’y a pas de petites actions. Il n’y a pas de place pour « A quoi bon ? A quoi ça sert tout ça ? ». Il n’y a pas de place pour moi à la caisse du supermarché, parce que c’est pas mon job.

 

Quand ton cœur, ton Âme et ton corps sont alignés, c’est ok.

 

Ça pourrait totalement être ok pour moi, d’aller bosser chez Ikéa ou tout autre grande enseigne, si je savais pourquoi je le fais et ce qui m’anime dans cette expérience. Là, si je me pose en conscience, mon cœur se serre, ma respiration devient plus difficile, mon énergie baisse … Tout ces signaux que la plupart des gens n’écoutent pas, ça veut dire que c’est pas OK !

 

A contrario, si je me pose en conscience et que je pense à la séance photo qui se prépare avec ma cliente de Paris, j’ai le smile, je sens du chaud dans mon cœur, j’ai plein d’images pétillantes et colorées qui m’arrivent, ma respiration est fluide et je sens un regain d’énergie immense !!! Là, ça veut dire que c’est OK pour moi, et que je me sens alignée avec cette expérience. Tu vois la nuance ?

Je t’invite à faire cet exercice régulièrement.

 

Les signaux du corps ne trompent pas. Tout est inscrit à l’intérieur de toi.

Ton coeur sait. Ton corps sait. Ton Âme sait.

Toi seul(e) sait et sent ce qui est bon pour toi.

Ne laisse personne t’imposer sa vision. Sens à chaque instant.

Tu es libre. Tu es libre de penser et d’agir à TA façon.

Deviens qui tu es … Vraiment.

Je t’envoie plein de belles énergies d’Amour et de lumière.

Prends bien soin de toi.

Marie,

Photographe de l’Âme, Révélatrice de Beauté, Éveilleuse des Consciences …

P.S : si tu penses que quelqu’un a besoin de lire ceci, partage ce message.

13 Mai

Ton corps sait

Marie Guibouin / Blog / / 0 Commentaire

Je ne sais pas pour toi, mais en ce moment, mon corps me dit de me reposer, de ralentir, de laisser faire, d’accueillir …

Après quelques jours de résistance, j’ai fini par répondre à l’appel de la sieste cet après-midi. J’ai dormi 2 heures !!! 2 heures !!! Tu te rends compte ??? Alors que j’ai bien dormi cette nuit :O (en général quand il m’arrive de faire une sieste, c’est 20 minutes grand max).

Pourtant en début de semaine, j’ai lutté. J’ai répondu à des sollicitations de toutes parts, j’ai voulu m’obstiner à être « efficace », « productive » (oh les vilains mots ! ) et j’ai fini par m’auto-saouler :/

BILAN : trop naze pour chambouler tout mon site web maintenant et hier le coup de massue, ça m’a saoulée d’écrire mon livre. Non, mais tu imagines ??? Le livre sur lequel je travaille depuis … hum au moins tout ce temps là …

Franchement, en toute honnêteté, ça m’a gavée. Je n’avais plus envie d’écrire, je trouvais que ça trainait en longueur, que j’avais déjà envie que la mise en page soit faite, j’étais frustrée de ne pas voir ce que ça donnait avec mes photos dedans. Bref, le summum de la saoulerie quoi !

Alors, quand c’est comme ça, le mieux est de lâcher prise. Ah ! Ce fameux lâcher prise dont tout le monde parle tant … Accueillir ce qui est, accueillir ce qui vient et blablabla. Moi-m’aime je le dis régulièrement.

Seulement, t’es un humain, et parfois tu te laisses dépasser. Tu as tellement envie de réaliser tout ce que tu as envie d’entreprendre, tu te dis que franchement si t’en finis pas d’écrire ce bouquin, tu vas vraiment passer pour une « looseuse », que si tu n’as pas une énergie de dingue tous les jours, c’est inacceptable voyons !

J’extrapole un peu, mais il y a quand même une part de vérité. J’ai l’impression que c’est la thématique de la semaine : constater que l’Être Humain a une capacité immense à l’auto-flagellation !!!

Sauf que …

Ton corps sait.

Mon corps sait et ton corps sait aussi.

Cette semaine mon corps m’a dit de ralentir alors que mon mental voulait continuer à aller tout vite comme d’habitude !
Le corps et le mental, ils se bataillent toujours un peu ces deux-là 😀

Mon intuition me dit que quelque chose de plus grand que moi se prépare. Quelque chose que je dois me préparer à accueillir, donc ralentir et arrêter de faire.

Sauf que …

Je ne l’ai pas écouté.

Alors mon corps s’en est mêlé.

Il s’est dit :  » OK ! Elle n’écoute pas son intuition, alors on va lui faire comprendre autrement, comme ça elle n’aura pas le choix ! « 

T’as vu comme c’est super bien foutu ?

J’en ai des frissons en l’écrivant, tellement c’est juste !

Et nous on passe notre temps à vouloir être performant, être dans l’action tout le temps, se dépasser, dégommer nos limites ! Et c’est OK. Mais pas H24 😉

Parfois, l’élan créatif est tellement puissant, qu’on oublie que le corps a besoin de se poser.

Ah tiens ! Je suis en train de comprendre un truc pendant que je t’écris ces lignes. Oh que c’est drôle ! Enfin pas drôle dans le sens « marrant, je suis trop morte de rire ».

Trouble coïncidence : dans l’étape que je suis en train d’écrire dans mon livre, j’en suis à la période où je viens de réaliser mon premier gros projet. Un projet où j’ai mis tout mon cœur et toute mon Âme, en m’y consacrant à 2000%, en m’oubliant complètement, tellement l’énergie dans laquelle j’étais, était immense. J’ai tout donné. J’ai donné tout ce que j’avais pour mettre en lumière un lieu, des gens et leur travail. Ça a été le projet le plus magique de ma vie, le plus marquant, le plus « waouh ». Le projet où tu te demandes si tu vas réussir à faire mieux après ça.

Après la réussite, ça a été la chute. Mon corps et mon Esprit m’ont dit merde et il m’a fallu plusieurs mois pour remonter la pente.

Même si la coïncidence est troublante, je n’en suis pas à ce point aujourd’hui. Heureusement, cette fabuleuse expérience m’a appris a détecter les « symptômes » avant que ce soit le carnage complet !

Ton Âme sait.
Ton intuition sait.

Et si tu ne les écoute pas, ton corps s’en mêle !

Notre corps est fabuleux ! Et pourtant, … qu’est-ce qu’on y passe du temps à le négliger, à le trouver trop ceci ou pas assez cela.

Si on s’arrêter deux secondes, tu imagines un peu. A la base on était rien du tout, une poussière d’étoile, et notre corps s’est formé comme ça, tout seul, comme par magie (la magie du 7ème Ciel m’a suggérée Sofia) Tout s’est organisé de manière parfaite.

La fille qui est scotchée comme si elle venait de faire une découverte :O

Franchement je suis sans voix là.

J’entends ma voix intérieure qui me dit : « ah bah enfin, c’est pas trop tôt, tu as enfin compris ».

En plus, en début de mois, j’ai fait un rêve prophétique. Ça me disait de me préparer à recevoir l’abondance, que tout était en train de se mettre en place, que je n’avais pas à faire, que ce mois-ci était très important (je résume, en vrai c’est plus détaillé que ça). Et moi, tu sais, même si j’ai l’air un peu perchée par moment, je suis quand même hyper terre à terre. Alors j’ai mis ça dans un coin.

Certes, j’ai commencé à désencombrer, d’ailleurs ça m’a fait un bien fou !!! Et au moment où il fallait que je ralentisse, j’ai résisté, j’ai fait ma rebelle quoi, comme d’hab :p

Alors s’il te plait, ne fais pas comme moi, écoute.

Écoute ton cœur.
Écoute ton intuition.
Écoute ton corps.

Ton Âme sait ce qu’il y a de mieux pour toi <3 <3 <3

Note pour moi-m’aime : relire ce post quand j’oublie de m’écouter 😀

J’ai eu l’élan de partager Cela car j’ai la sensation que nous sommes beaucoup à ressentir cette fatigue passagère. Je sens que ce n’est pas du tout pareil qu’une « fatigue hivernale » par exemple. J’ai du mal à mettre des mots dessus.

C’est comme si la Vie, l’Univers, choisis le nom qui te convient ou inventes-en un autre, nous invitait à nous lâcher un peu la grappe et à ENFIN faire CONFIANCE.

Comme si tout était déjà en place dans un ordre parfait et que nous Être Humains n’avions pas à agir pour Cela, que le moment est venu de se préparer à accueillir ce changement qui est en train d’opérer.

Euh … J’ai l’impression que je ne suis pas toute seule à écrire là. Y’a quelqu’un ???

Bon … C’est tout pour ce soir… Et toi ? Comment te sens-tu en ce moment ?

Restes à l’écoute 😉

Prends soin de toi <3 <3 <3

Marie.
Artiste, Conférencière, Eveilleuse de Conscience.

________________________________________________________

P.S. : si tu es une femme et que tu te sens appelée à révéler la déesse qui est en toi, je t’ai concocté un programme d’une journée en petit comité (4 personnes max).

Parce que je pense que nous les femmes, nous sommes les spécialistes pour oublier de prendre du temps pour nous et ça ce n’est plus possible ! Ça suffit ! Mais vraiment !

L’atelier « Révèle la déesse qui est en toi« , c’est un moment pour toi, pour te reconnecter à toi-m’aime dans un cadre bienveillant et créatif où tu seras invitée à Oser, Rêver et Agir au-delà des codes sociétaux et de ce qu’on a toujours dit que tu « devais » faire ceci ou cela alors que tu sens bien au fond de toi, que ce n’est pas « ça ».

Tu as quelque chose au plus profond de toi m’aime qui t’anime et que tu as envie d’honorer, de t’autoriser à Être, ENFIN.

Si ces mots résonnent en toi, cet atelier est fait pour toi.

Les prochaines dates sont :
– Samedi 20 mai sur la métropole lilloise ;
– Samedi 3 juin à Paris 🙂

Pour plus d’infos et faire partie des premières à t’inscrire, clique ici 🙂