Étiquette : meeting people

30 Jan

#100jours100sourires : Lionel

Marie Guibouin / 100 jours 100 sourires, Blog, Défis / / 3 Commentaires

Après 13 jours sans te présenter d’inconnu, je suis en joie de te présenter Lionel aujourd’hui.

Même si je continue à faire ma part tous les jours, je me suis rendue à l’évidence que je ne pouvais pas tenir la cadence de te présenter un inconnu par jour, en même temps que j’écris un livre, en même temps que je travaille pour mes clients, en même temps que j’anime mes ateliers, et en même temps que bien d’autres choses ! #100jours100sourires se fera sur une année, j’en parle ici si ça te dit :

#100jours100sourires

J’ai rencontré Lionel en allant me balader au bord de la Marque, hier matin. Je ne pensais pas aborder d’inconnu. Je n’avais croisé que des coureurs ou des gens en vélo. Je m’apprêtais donc à rentrer chez moi, lorsque j’ai aperçu au loin, un monsieur seul avec un chapeau. Je ne savais pas pourquoi, mais je sentais que je devais lui parler. Et pour cause ! Quelle belle rencontre !

 

Lionel vient de la région parisienne. Dans le Nord depuis 3 mois, il prend ses repères jour après jour … Ce matin, il s’est levé avec Magnificat de Jean-Sébastien Bach ! C’était beau ! Il cherchait la Marque depuis quelques temps . C’est aujourd’hui qu’il l’a trouvé et que nos chemins se sont rencontrés 🙂

Ce qui le rend heureux dans la vie ?

  • De la musique, de la Nature, et bien évidemment, mes enfants et ma femme. Après … qu’est-ce qui pourrait me rendre plus heureux ? Que mes enfant et ma femme me rejoignent en région Nord.

  • Pour l’instant, il y a beaucoup de résistances au changement, mais ça va se faire 😉

Lionel est passionné de photo depuis toujours. Il a fait des études de chimie, a appris a développé en noir et blanc. Il a goûté au charme du labo, puis est passé au numérique. C’est donc avec beaucoup de joie que nous abordons le sujet de la photographie 🙂 

  • Je me suis mis a collectionné de vieux appareils que j’avais quand j’étais jeune. Je les ai à peu près tous maintenant ! C’est ma femme qui râle parce qu’elle trouve ça fait un musée ! (rires)

  • J’aime la photo. J’aime la technique qu’il y a derrière la photo. Ça fait quelque temps que je n’ai pas repris mon boitier, mais il y a des choses très sympas à faire.

Je remarque que Lionel a quand même un appareil photo sous la main (il dit que c’est son jouet), même s’il ne s’agit pas de son boitier numérique, qui est le même que le mien d’ailleurs ! Des oiseaux viennent se poser sur l’eau, tout près de nous. Lionel aime bien photographier ces êtres en mouvement.

  • Je vais souvent en Vendée, dans les marais salants. Il y a pas mal d’oiseaux lors de la migration. J’aime bien !

Je demande à Lionel s’il se souvient de la dernière fois qu’il a transcendé une peur.

  • Alors… La peur n’évite pas le danger. Je fais un boulot où … sans parler de peur, on va plutôt dire de l’appréhension… Le refus de l’obstacle n’existe pas. Si il existe, je suis foutu !

  • Dans mon travail, c’est à peu près chaque jour où je me dis qu’il y a un évènement assez désagréable qui va se passer. Et au final, ça se passe bien.

  • En fait, je peux remercier le Nord. Je trouve qu’ici, les gens sont beaucoup plus ouverts, plus à l’écoute, qu’en région Ile-de-France. C’est relativement simple. Entre guillemet, j’ai 2 à 3 fois par semaine, une grosse appréhension en début de journée. Je me demande comment la journée va se dérouler. Finalement, je termine ma journée en étant content !

 

Alors, pour Lionel, est-ce que tout est possible dans la vie ?

  • Le nécessaire, OUI !

Le plus grand rêve de Lionel :

M’arrêter de travailler !

me confit-il dans un grand soupir  de soulagement.
  • En fait, je ne sais pas si j’aimerais souffler ou pas. A des moments, j’aurais envie de profiter. Je trouve que l’on ne profite pas assez…

 

Intriguée par ce que peut bien être son travail, je finis par lui demander !

Lionel travaille dans l’informatique. Il gère des consultants dans l’industrie et la grande distribution, qui ont des challenges à relever ! Il gère à la fois la partie RH, la partie managériale et la partie client. C’est très riche, très dense …

  • C’est un perpétuel alignement sur la personne. Il faut vraiment s’aligner sur la personne. C’est très rigolo. J’ai retrouvé des gens qui ont habité à 1 kilomètre de chez mes parents, des clients qui ont partagé des bouts de vie il y a 20, 30, 50 ans …

On se rend compte que le monde est petit 😉

  • Oui, par exemple avant-hier, j’ai rencontré un bon breton pur souche. Comme je suis un peu de là-bas aussi, on a discuté. C’était rigolo de se retrouver en plein milieu de Douai a parlé avec un breton.

Nous terminons cette riche conversation avec Lionel en se disant qu’il n’y a pas de hasards … Finalement, nous venons un peu du même coin, puisque j’ai vécu toute mon enfance à 40 kilomètres de Nantes, à la campagne. Et il connait très bien ce coin-là ! C’est rare de trouver quelqu’un dans le Nord, qui connait le nom de la commune où j’ai vécu !

 

Wawww !!! Merci à Lionel pour cette rencontre passionnante. Je lui souhaite de tout coeur de profiter des bons moments de la vie et de s’autoriser à ralentir … 🙂

A très bientôt pour le portrait d’un nouvel inconnu !

En attendant, tu peux découvrir ou redécouvrir tous les inconnus sur #100jours100sourires.

Si tu es curieux, tu peux même aller voir les interviews portraits d’artistes sur The Pink Power Tour Festival !

Pour recevoir un mail de ma part tous les jours, où je te raconte mes péripéties d’écrivain en herbe, ça se passe par ici !

Pour prendre rendez-vous avec moi, pour ton portrait en 3 dimensions et/ou pour révéler la déesse qui est en toi, ou pour me lancer un nouveau défi, tu peux me contacter par mail à cameleondelimage@gmail.com.

Hum … Je crois que c’est tout pour aujourd’hui !

La suite au prochain épisode !

Merci à toi cher lecteur pour ta fidélité à toute épreuve. Partage ce portrait d’inconnu si le cœur t’en dit, laisse quelques mots en commentaires si tu en as l’élan et surtout ris au moins 5 fois par jour, parce que c’est bon pour la santé !

Ah si ! Une dernière chose ! Si tu veux être au courant de l’actualité du Caméléon de l’image, j’envoie bientôt la prochaine newsletter, alors si tu n’es pas encore inscrit, c’est ici 😉

11 Jan

#100jours100sourires : Julie

Marie Guibouin / 100 jours 100 sourires, Blog, Défis / / 0 Commentaire

Après avoir conjuré le sort à Nantes, c’est dans le train du retour que j’ai rencontré Julie. Aborder des gens dans le train pour #100jours100sourires faisait partie d’un de mes blocages récurrents.

Nous sommes en 2017, j’écris un livre qui porte mes deux credo qui m’accompagnent au quotidien « J’ai peur mais je le fais quand même ! » ET « Tout est Possible ! »

Il est temps de les honorer en transcendant une peur supplémentaire. Et c’est grâce à Julie que la Magie a opéré. Elle a dit oui sans hésiter et avec le sourire !!!

Julie prenait le train en direction de l’aéroport Charles de Gaulle où un avion l’attendait pour la Thaïlande !

 

Les voyages font partie intégrante de la vie de Julie et contribuent à son bonheur. Elle est allée en Thaïlande pour la première fois, il y a 8 mois.

  • J’ai un peu de temps libre là donc j’y retourne, parce que j’ai vraiment bien aimé. Les voyages, c’est un peu le but de ma vie. L’année dernière, je suis allée au Maroc. Cette année, j’ai fait l’Espagne, l’Angleterre et l’Allemagne qui sont à côté. Sinon, je suis allée en République Dominicaine, à Dubaï, en Inde …

Génial ! J’adore cette rencontre qui m’emmène en voyage ! J’ai envie d’en savoir plus alors je demande à Julie comme elle organise ses voyages.

  • C’est vraiment aléatoire selon les types de voyage. Des fois, je pars avec mon compagnon, parfois avec une amie, d’autres fois toute seule. Là plupart du temps, c’est plutôt en mode globe-trotteuse – un peu organisé à l’avance – mais en mode sac à dos pour visiter plusieurs villes. La dernière fois, c’était en République Dominicaine, et là c’était plus posé dans un club, ça dépend ...

Et pour ce voyage en Thaïlande imminent, comment ça va se passer ?

  • Vu que j’y suis déjà allée, je connais déjà. Je pense que je vais un peu plus me poser contrairement à la dernière fois. Mais je vais quand même visiter des nouvelles choses, donc entre les deux …

Un conseil pour les gens qui auraient envie de voyager et qui n’ose pas ?

  • Arrêter de mettre en avant tous les côtés négatifs, les contraintes. Tout est faisable quand on a la motivation et ce n’est pas si compliqué que ça, finalement. Il suffit de se dégourdir un peu, de penser aux belles choses qu’on peut découvrir. Après toutes les formalités, on passe au-delà …

Avec un discours pareil auquel je ne peux qu’adhérer, demander à Julie si elle pense que tout est possible dans la vie n’est qu’une formalité 😉

  • J’dirais peut-être pas tout mais en tout cas, voyager oui, ça fait partie des choses largement abordable.

La dernière peur que Julie a transcendé :

  • C’était l’année dernière ! C’est toujours en rapport avec les voyages. Tout simplement de prendre l’avion. C’est une chose un peu bête et à la fois assez commune. C’était une peur que j’avais. J’ai décidé de la surmonter pour pouvoir vivre toutes ces expériences.

  • J’étais pas fière, j’ai pris des médicaments, j’ai fait tout ce que j’ai pu, et voilà ! Maintenant, ça se passe mieux. Il y a toujours une petite appréhension mais ça se gère avec l’habitude. Je prends quand même des médicaments, mais ça va mieux. Après il faut se raisonner, se dire que ce sont des peurs qui ne sont pas forcément très rationnelles. Il n’y a pas lieu de se focaliser là-dessus. 

Le plus grand rêve de Julie :

S’installer à l’étranger.

  • C’est vrai que ce sont des lieux de vacances à la base, mais quand on aime vraiment un endroit c’est dur de le quitter. Pourquoi pas y rester ?

  • Pourquoi pas la Thaïlande ? Peut-être qu’inconsciemment, cette deuxième expérience imminente n’est pas là pour rien. A voir …

Je demande à Julie si elle voudrait ajouter quelque chose, un mot de la fin !

  • Tu vois, la vie en rose, ça reflète un peu l’esprit positif que tu voulais ressortir ! 😉

C’est énorme !!! C’était écrit « La Vie en Rose » sur le pull de Julie et je n’avais même pas remarqué ! Magie de la Vie Merci ! De quoi prolonger mon coup de « boost » du moment ! Je remercie Julie pour son partage inspirant et positif. Ça fait vraiment du bien ! Je lui souhaite de réaliser ses rêves et de continuer à voyager avec passion ! Peut-être qu’un jour nous découvrirons ses péripéties de voyage sur un blog, qui sait ?

 

Si toi aussi, tu as envie d’inspirer le monde à ton tour, fais-le ! Il n’y a pas de limites à ce que tu rêves d’entreprendre, à part celles que tu te crées 😉

Après ce beau moment de partage avec Julie, j’ai continué l’écriture de mon livre. Chapitre 1 terminé ! Si tu veux recevoir un mail de ma part tous les jours sur mes péripéties d’écrivain en herbe, tu peux t’inscrire ici sur la liste de mes futurs lecteurs de ma vie d’écrivain 😀

L’atelier « Révèle la déesse qui est toi » du vendredi 13 janvier approche à grand pas !!! D’ailleurs il reste une place ! Si le cœur t’en dit, contacte-moi par mail à cameleondelimage@gmail.com ou via le formulaire de contact du site <3 <3 <3

Les journées passent à la vitesse de la lumière !!! Mon défi du moment est de penser à faire des pauses. J’y travaille ! J’y travaille ! La méditation et les pages du matin me sont d’une aide précieuse 🙂 

A très vite pour les news ! Prends soin de toi et à très bientôt pour de nouvelles Aventures !!!

10 Jan

#100jours100sourires : Florence

Marie Guibouin / 100 jours 100 sourires, Défis / / 1 Commentaire

Aujourd’hui retour en force de #100jours100sourires grâce à Florence qui a conjuré le sort à Nantes !!!

Avant de rencontrer Florence, ma matinée avait commencé en abordant une jeune femme à la gare. Dès que je lui ai parlé du projet, j’ai vu ses yeux pétiller !!! Elle m’a répondu qu’elle aurait beaucoup aimé contribuer mais qu’elle n’habite pas dans le coin.

Ce n’est pas un problème puisque tout se passe dans l’instantané ! Les minutes ont passé et je l’ai soudain sentie soucieuse. Elle finit par me dire que son mari va arriver, qu’il faut qu’elle lui demande. Ça me fait toujours un pincement au cœur quand j’entends ça.

Son mari est arrivé. Je lui ai dit bonjour. Il ne m’a pas répondu. J’ai senti cette femme s’effacer puis elle a pris son train. Elle n’a même pas osé dire à son mari que je l’avais abordée. Fin de l’histoire.

Ça me choque toujours autant lorsque j’observe ça. Alors je me suis demandée si la plupart des êtres humains sur cette planète se sentaient libre de s’accomplir pleinement au delà de toute influence extérieure ? Question que j’ai laissé ouverte sur le groupe Facebook que j’ai créé récemment – « Cercle de Femmes Déjantées Créatives Inspirantes Libres Et Heureuses !!! » – et qui a suscité de nombreux partages très intéressants <3 <3 <3

Ça mériterait un article entier alors je reviendrais sur le sujet ultérieurement 😉

C’est en attendant le tramway à Nantes que la chance m’a sourit 😀

J’avoue, j’ai choisi la facilité car Florence m’a abordé à 2 reprises pour me demander des renseignements sur son trajet alors je me suis lancée et elle m’a dit OUIiiii !!! Victoire !!! Après ma petite collection de non, en ce début d’année ! (ça aussi, ça mériterait un article entier, va vraiment falloir que je me fasse une liste de tout ce que j’ai envie d’écrire, j’ai les idées qui débordent !!!)

 

 

Florence est originaire de Seine et Marne.

Elle vient d’emménager dans la région depuis octobre 2016, alors elle est en train de prendre ses repères petit à petit 🙂 

Ce sont ses amis et sa famille qui la rende heureuse.

Florence pense que Tout est Possible dans la Vie si on s’en donne les moyens 😉

Son plus grand rêve :

Avoir des enfants !

  • Avoir un bon travail et une vie stable, ça serait bien !

Florence aimerait avoir 3 enfants qui porteraient des prénoms originaux. Un garçon en premier, ensuite une fille et le troisième : surprise ! 

Comme nous étions dans le tramway, une dame a entendu notre conversation et a parlé de jumeaux. A-t-elle dit cela au hasard ? Nous ne savons pas s’il s’agissait de « Madame Irma » ou si cette dame a dit cela totalement au hasard … Florence obtiendra les réponses au moment venu. Je lui souhaite de tout cœur de réaliser ce rêve qui lui est cher.

Merci Florence de m’avoir reconnectée à #100jours100sourires.

Et sans m’en apercevoir, j’ai en partie transcendé ma peur d’aborder les gens dans les transports en commun. D’ailleurs, j’en profite pour lancer une dédicace spéciale à l’Inconnu du Tramway qui aborde des inconnus dans le tramway sur Nantes et qui fait ça d’une main de maître depuis maintenant trois ans. J’admire !!! Je l’avais interviewé fin 2015 et je le remercie encore une fois d’inspirer le monde à (re)créer du lien entre les gens.

J’ai la sensation que nous sommes de plus en plus nombreux à avoir cette quête.

Est-ce que c’est parce que je rencontre de plus en plus de gens qui partagent les mêmes valeurs que moi ou est-ce que le monde est réellement en train de changer ?

22 Déc

#100jours100sourires : Koceila

Marie Guibouin / 100 jours 100 sourires, Blog, Défis / / 2 Commentaires

Voilà quelques jours que je n’ai pas posté de portrait #100jours100sourires par ici 🙂

Je pensais me mettre en pause ce week-end. Finalement, j’ai quand même tenté ma chance samedi dernier en allant acheter mes fruits et légumes. J’ai rencontré un monsieur, agent immobilier, un échange un peu furtif mais plutôt agréable. Il ne souhaitait pas apparaitre sur internet, ce que je peux concevoir. Ça n’enlève rien à la valeur des liens humains qui se créés à travers ce projet.

Au retour, j’ai traversé un parking de supermarché et j’ai pris conscience que c’était l’angoisse totale pour moi, d’aborder des gens dans ce contexte. Je voyais les gens pressés dans tous les sens avec leur caddie. Je comprend pourquoi je ‘boycotte » les supermarchés …

Bref, je n’ai pas du tout réussi à aborder qui que ce soit, j’étais tétanisée :O  Ce sont des choses qui arrivent 🙂 Ce n’est pas pour autant qu’il faille baisser les bras.

A deux pas de chez moi, je croise un monsieur alors j’y vais. Il ne souhaitait pas non plus apparaitre sur les réseaux. Ça arrive. Je suis tout de même contente d’avoir osé, même si notre échange fut très furtif.

Un bonjour et un sourire, c’est déjà beaucoup et ça peut illuminer la journée d’une personne. Ça parait insignifiant, et pourtant c’est précieux dans ce monde à 1000 à l’heure où nous nous croisons tous en se regardant à peine.

Dimanche, je crois bien que je n’ai pas mis le nez dehors. C’est rare. Pourtant, c’est le coeur en joie que j’ai mis en ligne l’interview portrait d’Artiste de Mimi The Clown <3 <3 <3

Si tu ne l’as pas encore lu et/ou écouté, c’est par ici : Mimi The Clown et si on riait un peu ?

Lundi, c’est dans un restaurant que j’ai abordé un monsieur. Il ne souhaitait pas être photographié, ni apparaitre sur Internet (t’as l’impression que je radote là ?) Cependant, je me souviens de son regard. Un regard admiratif et rempli de gratitude. J’ai vraiment été touchée. Il m’a encouragée à poursuivre ce projet. Il m’a même proposé de manger avec lui, mais j’attendais le groupe des Entrepreneures en Nord, alors j’ai décliné.

Je suis reconnaissante pour ce moment.

Mardi, j’ai lâché mon appareil photo et mon dictaphone pour la journée. Je me suis offerte une plante rouge flamboyante. J’ai lâché prise, c’est comme ça qu’on dit je crois. Et plein d’idées se sont structurées pour les nouveaux ateliers que je souhaite mettre en place l’année prochaine.

Je pensais attendre janvier pour migrer mon dernier blog sur mon site. Et hier, ça m’a pris. Il fallait que je le fasse MAINTENANT.

Tu sais, ces moments où tu sais que c’est comme ça que ça doit être.

Alors, je l’ai fait. Et apparemment, tout s’est bien déroulé.

Il me reste encore quelques détails à régler mais ça y est, c’est officiel. Je me rassemble, je rassemble toutes mes facettes. J’étais flippée ! J’avais l’impression que je mettais toute nue devant le monde entier.

Ça parait peut-être ridicule mais se montrer tel que l’on est dans toutes nos dimensions, des fois ça fout les chocottes quand même ! Avouons-le !

Une fois ce travail accompli, il fallait vraiment que j’aille prendre l’air ! J’ai pris mon appareil photo en bandoulière, mon dictaphone dans ma poche, mon courage dans une main et ma détermination dans l’autre. Je sentais que j’allais rencontrer quelqu’un de bien. J’en étais persuadée. J’ai marché intuitivement sans trop réfléchir. Rien que ça, ça fait du bien.

J’ai aperçu un homme au loin avec sa capuche sur la tête. Ma première impression était qu’il devait être là pour se ressourcer. C’était près d’un cours d’eau. Après, mon mental m’a quand même dit : « Fais attention, regarde quand même la tête qu’il a, s’il a pas l’air trop bizarre ». N’importe quoi ! Ma première intuition était très bonne alors je l’ai écouté et j’y suis allée ! Victoire !!!

J’ai rencontré Koceila, qui était venu ici pour se ressourcer. Il était un peu triste et tracassé. Pourtant, dès le début de notre conversation, il adhère totalement au projet. Je lui mentionne mes refus de ces derniers jours et il me dit qu’il ne faut pas s’arrêter quand les portes se referment, qu’il faut essayer d’en ouvrir d’autres. Ça commence bien !  Je sens qu’il va y avoir un super message à faire passer là !

Les choses simples comme la famille, les relations humaines, faire ce qu’on aime, jouer au foot, conduire une voiture, aller à la plage, bronzer au soleil, se balader autour d’un lac … contribuent au bonheur de Koceila.

  • Après, il y a le côté financier qui aide un peu et qui égaye tout ça. Mais c’est ça, ce sont des choses simples.

Koceila me parle d’une grande étude que l’Institut Harvard à mener durant 75 ans, sur la question centrale : « Qu’est-ce qui fait votre bonheur ? ». 100 personnes, ainsi que leur famille, ont été suivi par des médecins, des psychologues …

  • Ils en sont arrivés à la conclusion que le bonheur se traduit par le contact humain, les liens familiaux. Toutes les personnes qui ont réussi à garder des liens humains et entretenir des relations enrichissantes, ce sont des personnes qui sont décédées plus tard que les autres, qui étaient plus heureuses dans leur vie, que des personnes qui ont tout le temps suivi uniquement la richesse financière par exemple. C’est une étude que j’ai lu récemment. Elle correspond à votre thème et je pense qu’elle va vraiment vous intéresser.

Quel cadeau !!! Je remercie sincèrement Koceila de m’avoir partager cette jolie pépite.  J’ai trouvé de Robert Waldinger, directeur de cette fameuse étude, que j’invite quiconque qui se sent appeler par ce sujet, à l’écouter.

Je partage le lien juste ici : « Qu’est-ce qui fait une vie réussie ? Leçons de la plus longue étude sur le bonheur ».

Je suis super heureuse de ce partage. Quand on écoute son intuition, quand on ne se laisse pas abattre, quand on ne se laisse pas dominer par ses peurs, que de cadeaux magiques, nous recevons ! MERCI <3 <3 <3

  • La famille a toujours été quelque chose de très important pour moi. Quand il y a des échecs au niveau professionnel ou autre, on revient toujours vers la famille. C’est un lien très important, c’est un environnement qui nous protège beaucoup, qui nous permet de reprendre des forces et de l’énergie. Et repartir de plus belle, après !

  • La vie, les expériences nous forgent. Les échecs et les réussites nous forgent aussi. C’est un parcours qui fait, qu’à la fin, on prend conscience de l’essentiel.

Koceila pense que tout est possible dans la vie.

  • Il y a beaucoup de personnes qui sont parties de rien, et qui ont réalisé des choses, qui ont réalisé des rêves. Steve Jobs, par exemple, et beaucoup d’autres… ils sont partis de rien …

Je demande à Koceila, une de ces dernières peurs qu’il aurait transcendé dans sa vie et qui lui a apporté quelque chose de positif après.

  • La peur des limites. Par exemple, le fait d’intégrer une grande entreprise ou une grande école.

Koceila a fait de grandes études de mathématique et dans le domaine financier.

  • On se demande si on va y arriver … Et le fait d’y aller, d’être bercé dedans, d’avoir de la volonté, de travailler, persévérer, nous forge et nous fait dépasser cette peur. Surtout quand on réussit derrière ! C’est super bénéfique ! Ce que je vous partage, ça fait partie de mon expérience. Des expériences qui forgent …

Le plus grand rêve de Koceila :

  • Mon plus grand rêve ! Très bonne question, je n’y ai pas encore pensé ! (rires)

  • Tout simplement, c’est un rêve plutôt humble, ce serait de construire une famille, d’avoir de beaux enfants, les voir réussir et vivre dignement.

  • Ça peut vous sembler anodin, mais c’est un rêve que tout le monde espère … ça serait déjà pas mal de réaliser tout ça.

Je souhaite de tout mon cœur à Koceila de réaliser son rêve, puisque le credo que Tout est Possible existe, je n’en doute pas une seconde, qu’il construira une belle famille avec de vraies valeurs.

Waw ! Des rencontres comme ça, ça remplit le cœur, n’est-ce pas ?

Si toi aussi, tu as envie d’inspirer un peu de bonheur dans ce monde, partage ce portrait si ça te chante, garde le sourire et dis bonjour. Et même si ça te parait pas grand chose, sache que chaque petite action positive contribue à rendre le monde meilleur.
15 Déc

#100jours100sourires : Stefaan !

Marie Guibouin / 100 jours 100 sourires, Blog, Défis / / 0 Commentaire

Ça a commencé à l’arrêt de bus … Un jeune homme que je n’aurais jamais abordé autrement. Il a trouvé ma démarche un peu bizarre au premier abord. Partagé entre le Oui et le Non de contribuer à #100jours100sourires

Finalement pas de photo pour aujourd’hui mais une super discussion pendant tout notre trajet en bus ! Recréer du lien dans ce monde où nous sommes la plupart du temps happés par des écrans ici et là. Un jeune homme de 18 ans avec une très grande conscience de la Vie. Merci pour ce moment ! Et si tu passes par là, je te souhaite de tout cœur de réaliser ton rêve ! En tout cas c’est bien parti !

Un rendez-vous plus tard avec une amie photographe chère à mon cœur, j’étais de nouveau en quête d’un nouveau visage et d’une nouvelle histoire pour #100jours100sourires.

Je me mets en tête d’aborder un homme. Pas simple dans une ville où des gens courent dans tous les sens, dans l’euphorie des fêtes de fin d’année.

Soudain, un joli pull rouge a attiré mon regard au loin, alors je me suis jetée à l’eau et j’ai rencontré Stefaan (je ne suis pas sûre que son prénom s’écrive comme ça pour de vrai mais c’est son nom de star sur Facebook !) 

J’ai le droit de dire que t’es une star, Stefaan ? 

 

La discussion commence très fort avec des trolls et des petits lutins ! Et pour cause ! Stefaan fait de la musique celte, slave et aussi « de la musique qui chante le Nord » ! Si tu veux en savoir plus sur son actu, maintenant qu’il est devenu une star internationale, tu peux le retrouver ici -> Stefaan Linselles.

Ce qui rend Stefaan heureux dans la vie :

  • Les Femmes ! Les copines, les grandes sœurs, les petites sœurs …

Est-ce que tout est possible ?

  • Ça dépend … ça dépend si on se donne. Il y a plein de gens qui ont prouvé que tout était possible en se donnant.

    Ce n’est pas évident. Il faut beaucoup de courage, beaucoup de foi !

    Une foi, qu’on soit croyant ou pas. La foi n’est pas uniquement réservée à la religion.

    Et un MAAAAaaaaxxxx de Foliiiie !!!

 

Un MAX de FOLIE !!! J’adoooreee !!!

 

La dernière peur que Stefaan a transcendé :

  • Je n’ai pas beaucoup de souvenirs de ça. Généralement quand j’ai peur, ça peut être de tout et n’importe quoi. C’est pas une peur. Ça peut être : « han ! J’ai eu peur de la CAF ! » (rires)

  • Je crois que la peur peut donner un sentiment de réalisation. On peut y arriver, on peut transcender toutes ses peurs ! Quand on fait le bilan, on y gagne toujours. Ça donne plus de conscience, de foi, de confiance en soi.

  • Maintenant les trucs qui font vraiment peur : « arf… la petite vie quotidienne banale … » Ah si ! J’ai une peur ! J’ai eu peur de ne pas pouvoir sortir du Marché de Noël ! Je n’ai pas trouvé la sortie. J’ai cru que j’allais devenir fou. Je ne trouvais pas et je voyais les mêmes gens. Je croisais que des barbus, je me disais : « c’est normal, c’est qu’ils doivent être là depuis plusieurs jours ». Ça fait peur …

Je dois avouer que j’ai bien ri durant cet échange teinté de beaucoup d’humour !

Le plus grand rêve de Stephaan :

  • Parler ma langue (le flamand), la comprendre et rendre les gens heureux.

  • Et trouver la femme qui veuille bien de moi ! (rires)

 

Merci à Stefaan pour cet échange pétillant et plein d’entrain ! C’est que du bonheur !!!

Si toi aussi cher lecteur, chère lectrice, tu as l’élan de partager des sourires d’inconnus sur ton chemin, utilise le hashtag #100jours100sourires et inspire le monde à ton tour !

Si tu as envie de développer ta créativité et ton regard sur le monde, rejoins-nous au prochain atelier de photographie intuitive ce samedi au Parc Barbieux à Roubaix ! => inscriptions ici <3 <3 <3

A demain pour la suite des Aventures !!!