Étiquette : confiance

04 Nov

« J’ai pas le choix » … ou la puissance des mots.

Marie Guibouin / Blog / / 4 Commentaires

J’ai un peu peur d’écrire cet article car je ne sais pas jusqu’à quel point je vais être capable de m’enflammer !

J’ai pas le choix …

Je ne sais pas pourquoi ces mots viennent me chercher car ils ne font pas partie de mon vocabulaire et ça fait assez longtemps que je ne les ai pas entendu car mon entourage a changé. Un vieux truc du passé qui remonte et qui doit être dit peut-être ?

 

Combien de fois j’ai pu entendre cette phrase par le passé  :

  • J’ai pas le choix, faut bien que je mange et que je paye mes factures, je ne peux pas quitter mon boulot comme ça …

Personne ne t’a demandé de faire Cela, mais qu’est-ce que tu peux faire comme petit pas, comme petite Action pour quitter ce travail qui te saoule et ne t’épanouis pas ? En as-tu envie seulement ? Que choisis-tu ? Parce que oui, tu as le choix ! Tu peux choisir d’y rester parce que c’est confortable pour toi et c’est ok. Tu peux aussi choisir de te barrer et mettre des choses en place pour que Cela arrive. Arrête de dire que tu n’as pas le choix s’il te plait. Il y a toujours des solutions ! Les as-tu exploré seulement ? Écoute ce qui se passe à l’intérieur de toi, toi seul à les réponses. Va voir des personnes qui ont déjà franchi ce cap, tu verras que c’est possible et ça va t’encourager. Ça ne sert à rien de t’isoler dans ton coin à te morfondre. Sauf si c’est ce que tu choisis et que ça te va bien comme ça !

 

  • J’ai pas le choix, si je le/la quitte, je vais me retrouver seul(e) (ou encore … je vais me retrouver sans rien)

Aaaaaahhhhh !!! Ça c’est juste pas possible inconcevable !!! Pourquoi ??? Combien de fois j’ai vu des couples rester ensemble par habitude, parce que c’est plus simple, par peur de la solitude, parce que les enfants sont encore petits alors c’est beaucoup plus sains pour eux qu’ils nous voient nous taper sur la gueule plutôt qu’on se sépare ! Bah oui, c’est logique voyons !!! Hum … hum …

 

Je vais encore me faire des ennemis moi en écrivant des trucs pareils ! On dirait que je suis un peu révoltée en ce moment ! Comme si « Remettons l’Humain au centre » et mes prises de conscience récentes avaient réveillé le Dragon qui sommeillait en moi ! Rassure-toi, je ne suis pas violente, je ne suis pas le genre de meuf qui casse des assiettes ou qui s’emporte dans des colères hystériques ! Je crois que dans cette vidéo, c’était le max de mon énervement ! C’est plutôt soft en fait …

 

Il y a aussi « J’ai pas le choix d’aller à ce mariage ou à cette fête à laquelle je n’ai pas du tout envie d’aller … » , là c’est pareil je comprend pas …

Et puis « J’ai pas le choix, faut bien que j’aille voir untel ou unetelle, ça fait longtemps, il/elle va croire que je pense ceci ou cela de lui/elle ». Encore plus tordu, tu meurs !!!

 

Et c’est parti pour une collection de ouf malade de « J’ai pas le choix … » Et vas-y que tu te répètes ça toute la journée. Pas étonnant que tu finisses par y croire !

 

C’est comme ça qu’un groupe de personnes sur cette planète se retrouvent à marcher à côté de leurs pompes sans s’en apercevoir, puisque de toute façon ils n’ont pas le choix.

 

Je n’ai pas le choix alors vous pouvez choisir pour moi s’il vous plait ?

 

Évidemment, c’est beaucoup mieux que les autres choisissent pour toi. Ils savent mieux que toi ce qui est bon pour toi ! Et si un jour tu te sens pas bien, ça sera pas de ta faute, ça sera à cause des autres. Ce n’est pas toi, ce sont eux qui t’ont mis dans un pétrin pareil ! Tu n’es en rien responsable, bien sûr !

 

Souviens-toi de la puissance des mots.

 

Que t’appliques-tu à manifester dans ta vie en répétant à longueur de journée que tu n’as pas le choix ? Imagine, si tu te répétais : « Je choisis de … » ou alors « Je me sens en pleine forme » (à la place de « je vais être malade »), ou encore « je me sens riche » (à la place de « j’ai plus de sous, c’est trop la galère ») …

 

L’être humain a une capacité naturelle immense à se dénigrer.

 

Il pourrait recevoir une médaille pour ça franchement ! Ça y va à longueur de journée : « je suis nulle », « je sers à rien », « il est meilleur que moi de toute façon », « je ne suis pas à la hauteur », « je ne vais pas y arriver », « et si ça se passe mal », « je suis pauvre », « les hommes sont tous des cons », « je suis trop grosse », « j’ai une sale gueule ce matin », « je fais vraiment de la merde », « et si je rate », « et si je me trompais », « que vont penser les gens? », « je vais passer pour une feignasse », « j’ai pas le choix » (grrr … encore lui ?) …

 

Bon je vais arrêter là parce que ça commence à me mettre dans une énergie cheloue d’écrire des trucs dénigrants comme ça. Rassure-toi, je n’y échappe pas non plus à l’auto-dénigrement.

C’est un travail et une gymnastique de chaque instant de maintenir un discours interne positif.

On ne nous a pas appris Cela. Entre les « arrête de pleurer », « fais pas ci, fais pas ça », « t’as vraiment que des sales notes, t’es nul », « t’es trop con » (c’est pour rire bien sûr). Combien de fois on a dit à quelqu’un qui était bête ou con, juste pour rire ?

 

Je suis loin d’être l’exemple parfait en la matière. De façon globale je suis plutôt positive comme fille ! Pourtant, plus j’avance en conscience plus je découvre ma partie sombre. Franchement, c’est flippant quand tu te rends compte que tu te dénigres encore alors que globalement tu as un état d’esprit super positif. C’est une petite voix sournoise qui est là depuis si longtemps que l’on ne s’en rend même plus compte.

 

Alors si à partir de maintenant on remplaçait :

  • « J’ai une sale gueule » par « Je suis beau/belle », ou encore « Je suis rayonnant(e)
  • « J’ai plus de sous, c’est la misère » par « je me sens riche », ou encore « je prends soin de moi et je gagne de l’argent facilement »
  • « Je n’y arriverais jamais » par « j’ai confiance en moi »
  • « Je suis trop gros(se) » par « je m’aime et je m’accepte telle que je suis »
  • « j’ai peur de réussir » par « je suis brillant(e) et le monde a besoin de moi »
  • « j’ai peur d’échouer » par « j’ai soif d’apprendre ! »
  • « j’ai peur du regard des autres » par « je suis entouré(e) de personnes bienveillantes et positives »
  • « j’ai pas le choix » par « je choisis de … »

Liste non exhaustive. Je t’invite à t’observer chaque jour et à transformer ton discours intérieur. Ta vie n’en sera que meilleure.

Ne sous-estime pas le pouvoir des mots.

Choisis ta vie tous les jours. Choisis-toi en premier. A chaque instant tu as le choix.

Même quand il arrive un « coup dur », tu peux choisir de quelle manière tu as envie de réagir à Cela.

 

Je choisis de m’aimer et de m’accepter telle que je suis.

Je choisis de prendre soin de moi chaque jour.

Je choisis de manger sainement.

Je choisis d’être gourmande :p

Je choisis d’être douce avec moi m’aime.

Je choisis de vivre dans l’Abondance…

Je choisis de m’émerveiller de la Beauté qui m’entoure.

Je choisis de pleurer et de vivre mes larmes.

Je choisis de réaliser les projets qui me tiennent à coeur…

 

La liste est longue. Quoi qu’il en soit, rappelle-toi que tu as toujours le choix. Ça ne veut pas dire que tu ne seras plus jamais triste, malheureux ou en colère. Tu peux choisir de vivre en conscience ou de marcher à côté de tes pompes ! Tu fais ce que tu veux, tu es qui tu as envie d’être. Tu as le choix.

Sur ce, je te souhaite une belle journée !

Si tu penses que quelqu’un a besoin de lire ceci, partage ce message.

Artistiquement,

Marie,

Photographe de l’Âme, Révélatrice de Beauté, Éveilleuse des Consciences …

 

P.S. : tu en as marre de marcher à côté de tes pompes et d’obéir à des pseudo « normes » sociétales. Je peux te guider le temps d’une journée rien que pour toi, grâce à DEVIENS QUI TU ES, un accompagnement individuel sur-mesure qui regroupe tous les outils de transformation qui se sont imposés à moi sur mon chemin.

 

DEVIENS QUI TU ES, c’est une journée ou un week-end avec moi, en présentiel, pour t’aider à éveiller cette étincelle, ce feu qui brûle en toi et qui ne demande qu’à s’exprimer !!!

DEVIENS QUI TU ES est pour toi si :
– Tu en marre de toujours remettre à demain tes envies les plus profondes.
– Tu te sens prêt(e) à libérer ton Feu Intérieur !
– Tu as des idées plein la tête et tu ne sais pas par où commencer
– Tu es prêt(e) à te (re)-connecter à la Beauté de ton Être
– Tu ressens l’élan d’Oser, au delà de la peur
– Tu aimes les surprises !
– Tu as envie de réveiller ta créativité +++

EDIT du 10 novembre 2017 : l’écriture de cet article m’a fait rencontrer une belle personne sur Linkedin !

Annick Ohayon, Ciseleuse d’identité & Tisseuse de synchronicités, qui propose du Conseil en Marketing Digital et Communication de manière Éthique & esthétique. Crois-moi, ça ne court pas les rues alors je suis vraiment heureuse que la vie et la magie d’Internet aient fait se rencontrer nos chemins.

Aujourd’hui, je partage avec toi les 3 visuels qu’Annick à créer, suite à la lecture de cet article 🙂

 

Clique sur l’image pour l’agrandir 😉

Visuel créé par Annick Ohayon : www.myriade-communication.com
Visuel créé par Annick Ohayon : www.myriade-communication.com
Visuel créé par Annick Ohayon : www.myriade-communication.com
13 Mai

Ton corps sait

Marie Guibouin / Blog / / 0 Commentaire

Je ne sais pas pour toi, mais en ce moment, mon corps me dit de me reposer, de ralentir, de laisser faire, d’accueillir …

Après quelques jours de résistance, j’ai fini par répondre à l’appel de la sieste cet après-midi. J’ai dormi 2 heures !!! 2 heures !!! Tu te rends compte ??? Alors que j’ai bien dormi cette nuit :O (en général quand il m’arrive de faire une sieste, c’est 20 minutes grand max).

Pourtant en début de semaine, j’ai lutté. J’ai répondu à des sollicitations de toutes parts, j’ai voulu m’obstiner à être « efficace », « productive » (oh les vilains mots ! ) et j’ai fini par m’auto-saouler :/

BILAN : trop naze pour chambouler tout mon site web maintenant et hier le coup de massue, ça m’a saoulée d’écrire mon livre. Non, mais tu imagines ??? Le livre sur lequel je travaille depuis … hum au moins tout ce temps là …

Franchement, en toute honnêteté, ça m’a gavée. Je n’avais plus envie d’écrire, je trouvais que ça trainait en longueur, que j’avais déjà envie que la mise en page soit faite, j’étais frustrée de ne pas voir ce que ça donnait avec mes photos dedans. Bref, le summum de la saoulerie quoi !

Alors, quand c’est comme ça, le mieux est de lâcher prise. Ah ! Ce fameux lâcher prise dont tout le monde parle tant … Accueillir ce qui est, accueillir ce qui vient et blablabla. Moi-m’aime je le dis régulièrement.

Seulement, t’es un humain, et parfois tu te laisses dépasser. Tu as tellement envie de réaliser tout ce que tu as envie d’entreprendre, tu te dis que franchement si t’en finis pas d’écrire ce bouquin, tu vas vraiment passer pour une « looseuse », que si tu n’as pas une énergie de dingue tous les jours, c’est inacceptable voyons !

J’extrapole un peu, mais il y a quand même une part de vérité. J’ai l’impression que c’est la thématique de la semaine : constater que l’Être Humain a une capacité immense à l’auto-flagellation !!!

Sauf que …

Ton corps sait.

Mon corps sait et ton corps sait aussi.

Cette semaine mon corps m’a dit de ralentir alors que mon mental voulait continuer à aller tout vite comme d’habitude !
Le corps et le mental, ils se bataillent toujours un peu ces deux-là 😀

Mon intuition me dit que quelque chose de plus grand que moi se prépare. Quelque chose que je dois me préparer à accueillir, donc ralentir et arrêter de faire.

Sauf que …

Je ne l’ai pas écouté.

Alors mon corps s’en est mêlé.

Il s’est dit :  » OK ! Elle n’écoute pas son intuition, alors on va lui faire comprendre autrement, comme ça elle n’aura pas le choix ! « 

T’as vu comme c’est super bien foutu ?

J’en ai des frissons en l’écrivant, tellement c’est juste !

Et nous on passe notre temps à vouloir être performant, être dans l’action tout le temps, se dépasser, dégommer nos limites ! Et c’est OK. Mais pas H24 😉

Parfois, l’élan créatif est tellement puissant, qu’on oublie que le corps a besoin de se poser.

Ah tiens ! Je suis en train de comprendre un truc pendant que je t’écris ces lignes. Oh que c’est drôle ! Enfin pas drôle dans le sens « marrant, je suis trop morte de rire ».

Trouble coïncidence : dans l’étape que je suis en train d’écrire dans mon livre, j’en suis à la période où je viens de réaliser mon premier gros projet. Un projet où j’ai mis tout mon cœur et toute mon Âme, en m’y consacrant à 2000%, en m’oubliant complètement, tellement l’énergie dans laquelle j’étais, était immense. J’ai tout donné. J’ai donné tout ce que j’avais pour mettre en lumière un lieu, des gens et leur travail. Ça a été le projet le plus magique de ma vie, le plus marquant, le plus « waouh ». Le projet où tu te demandes si tu vas réussir à faire mieux après ça.

Après la réussite, ça a été la chute. Mon corps et mon Esprit m’ont dit merde et il m’a fallu plusieurs mois pour remonter la pente.

Même si la coïncidence est troublante, je n’en suis pas à ce point aujourd’hui. Heureusement, cette fabuleuse expérience m’a appris a détecter les « symptômes » avant que ce soit le carnage complet !

Ton Âme sait.
Ton intuition sait.

Et si tu ne les écoute pas, ton corps s’en mêle !

Notre corps est fabuleux ! Et pourtant, … qu’est-ce qu’on y passe du temps à le négliger, à le trouver trop ceci ou pas assez cela.

Si on s’arrêter deux secondes, tu imagines un peu. A la base on était rien du tout, une poussière d’étoile, et notre corps s’est formé comme ça, tout seul, comme par magie (la magie du 7ème Ciel m’a suggérée Sofia) Tout s’est organisé de manière parfaite.

La fille qui est scotchée comme si elle venait de faire une découverte :O

Franchement je suis sans voix là.

J’entends ma voix intérieure qui me dit : « ah bah enfin, c’est pas trop tôt, tu as enfin compris ».

En plus, en début de mois, j’ai fait un rêve prophétique. Ça me disait de me préparer à recevoir l’abondance, que tout était en train de se mettre en place, que je n’avais pas à faire, que ce mois-ci était très important (je résume, en vrai c’est plus détaillé que ça). Et moi, tu sais, même si j’ai l’air un peu perchée par moment, je suis quand même hyper terre à terre. Alors j’ai mis ça dans un coin.

Certes, j’ai commencé à désencombrer, d’ailleurs ça m’a fait un bien fou !!! Et au moment où il fallait que je ralentisse, j’ai résisté, j’ai fait ma rebelle quoi, comme d’hab :p

Alors s’il te plait, ne fais pas comme moi, écoute.

Écoute ton cœur.
Écoute ton intuition.
Écoute ton corps.

Ton Âme sait ce qu’il y a de mieux pour toi <3 <3 <3

Note pour moi-m’aime : relire ce post quand j’oublie de m’écouter 😀

J’ai eu l’élan de partager Cela car j’ai la sensation que nous sommes beaucoup à ressentir cette fatigue passagère. Je sens que ce n’est pas du tout pareil qu’une « fatigue hivernale » par exemple. J’ai du mal à mettre des mots dessus.

C’est comme si la Vie, l’Univers, choisis le nom qui te convient ou inventes-en un autre, nous invitait à nous lâcher un peu la grappe et à ENFIN faire CONFIANCE.

Comme si tout était déjà en place dans un ordre parfait et que nous Être Humains n’avions pas à agir pour Cela, que le moment est venu de se préparer à accueillir ce changement qui est en train d’opérer.

Euh … J’ai l’impression que je ne suis pas toute seule à écrire là. Y’a quelqu’un ???

Bon … C’est tout pour ce soir… Et toi ? Comment te sens-tu en ce moment ?

Restes à l’écoute 😉

Prends soin de toi <3 <3 <3

Marie.
Artiste, Conférencière, Eveilleuse de Conscience.

________________________________________________________

P.S. : si tu es une femme et que tu te sens appelée à révéler la déesse qui est en toi, je t’ai concocté un programme d’une journée en petit comité (4 personnes max).

Parce que je pense que nous les femmes, nous sommes les spécialistes pour oublier de prendre du temps pour nous et ça ce n’est plus possible ! Ça suffit ! Mais vraiment !

L’atelier « Révèle la déesse qui est en toi« , c’est un moment pour toi, pour te reconnecter à toi-m’aime dans un cadre bienveillant et créatif où tu seras invitée à Oser, Rêver et Agir au-delà des codes sociétaux et de ce qu’on a toujours dit que tu « devais » faire ceci ou cela alors que tu sens bien au fond de toi, que ce n’est pas « ça ».

Tu as quelque chose au plus profond de toi m’aime qui t’anime et que tu as envie d’honorer, de t’autoriser à Être, ENFIN.

Si ces mots résonnent en toi, cet atelier est fait pour toi.

Les prochaines dates sont :
– Samedi 20 mai sur la métropole lilloise ;
– Samedi 3 juin à Paris 🙂

Pour plus d’infos et faire partie des premières à t’inscrire, clique ici 🙂