Pourquoi choisir ?

Marie Guibouin / Non classé, The Pink Power Tour / / 0 Commentaire / Like this

Bonjour à tous,

Je commence la semaine avec un article un peu différent de d’habitude. Un peu moins conventionnel…enfin appelez cela comme vous voulez. Disons, que je sors un peu du cadre. En fait, je crois que j’aime ça. Finalement, dans le fond, vous le savez aussi bien que moi : c’est en prenant quelques risques, ou comme diraient les plus philosophes, en sortant de notre zone de confort, que nous découvrons des territoires inexplorés. Et surtout, nous découvrons de sacrés belles surprises. Oui, j’aime ça, les surprises. La vie serait « tristoune » d’ailleurs, si plus rien ne nous surprenait, vous croyez pas?

Si vous avez bien suivi l’histoire, c’est comme ça qu’est né ce projet aux Machines de l’Ile de Nantes. En partant à la conquête d’un territoire, pourtant très sollicité ; en portant ce projet avec passion jusque dans mes tripes. Au delà de la portée que cela a dans mon environnement professionnel, c’est avant tout l’aventure humaine qui continue de me faire vibrer dans mes nouveaux projets. En fait, mon travail c’est d’observer les gens. Je me rends compte que j’ai commencé à le faire dès que j’ai ouvert l’oeil sur la planète Terre. Euh… Vous aussi, non ? Capturer les instants de la vie, ces moments qui n’existent pas une seconde auparavant et qui n’existent plus la seconde d’après. Heureusement, notre cerveau les classent dans le tiroir « souvenirs » et quand l’envie nous prend, on peut revoir les images dans notre tête. Qu’est-ce qu’il est fort ce cerveau ! Puis, il y a des moments qu’on aime figer sur du papier glacé et qu’on ne se lassera jamais de regarder. Il y a des moments heureux et malheureux, des lieux magiques et des lieux abandonnés, tous là pour raconter une histoire.

Je ne suis pas née avec un appareil photo à la main. D’ailleurs je crois que c’est pas possible techniquement … Alors j’ai observé, observé la vie, observé la nature, observé les gens. J’ai vu de la joie et de la tristesse, de l’amour et de la haine, des rires et des larmes, de la méchanceté et de la gentillesse. J’ai vu des cailloux sur le sol, de la terre dans les champs, des mains qui travaillaient dur, des couchers de soleil, des étoiles dans la nuit et bien d’autres choses encore… Mais la liste seraient interminable.

Un peu timide et réservée, je me suis lancée dans la coiffure à 14 ans. C’était un défi quand j’y repense. Je n’avais jamais mis un pied dans un salon de coiffure et je devenais rouge comme une tomate, rien qu’à l’idée d’approcher une cliente. Je sortais de ma zone de confort et finalement j’ai survécu et j’ai appris tous les secrets du cheveu avec passion. J’ai coiffé des centaines et des centaines de clients. Alors oui, aujourd’hui, je pourrais presque coiffer les yeux fermés (j’ai dit presque). Ce que je retiens surtout de cette expérience, ce sont les rencontres humaines. On en apprend énormément sur l’humain quand on prend le temps d’observer et d’être à l’écoute.

Puis un jour, j’ai vendu mes motos et j’ai pris un virage (oui, la moto est hors sujet, mais j’avais quand même envie d’en parler). J’ai débarqué sur Lille avec une seule idée en tête, apprendre le maquillage et travailler dans le monde de l’image et de l’évènementiel. Cette fois-ci, c’est comme si je sautais carrément dans le vide !!! Et là encore j’ai survécu aussi ! Chouette 😀 Et aujourd’hui, je rencontre chaque jour de nouvelles personnes avec des projets tous plus enrichissants les uns que les autres. On en revient à l’humain. Même si, je sais, nous ne sommes pas dans le monde des Bisounours. Tout le monde n’est pas beau et gentil. C’est pour ça qu’aujourd’hui, je choisis avec qui j’ai envie de travailler.  Respecter les autres et se respecter soi-même, c’est un sacré programme !

Vous avez remarqué, je n’ai pas encore parlé de photo. Et je vais le faire parce que ça vibre à l’intérieur de moi. Ca fait des années que je « joue » à la paparazzi. Je ne sais plus à quel âge j’ai eu mon 1er appareil photo, peu importe. Quand j’ai eu mon 1er contrat photo payé en 2013, j’en étais toute étonnée !!! Si j’avais su ce qui m’attendait après, je pense que je n’y aurais pas cru ! Et cette 1ère expo aux Machines de l’Ile de Nantes, le tournant qui a changé ma vie ! Sur ce projet, j’ai mis en action toutes mes compétences, même celles dont je n’avais pas conscience. Et l’aboutissement de cette première édition nantaise : de belles opportunités professionnelles, mais avant tout des rencontres humaines. Vous voyez où je veux en venir ? Oui… Non… Le point commun dans cette histoire, c’est l’humain finalement. Alors pourquoi choisir ? J’ai lu un article dernièrement, il paraît que c’est tendance d’avoir plusieurs métiers (ah ah ah pour une fois je suis à la mode !!!) Apparemment, nous sommes beaucoup plus que l’on croit. Ils nous ont même trouvé un nom : les Slasheurs ! Si, si, vous pouvez aller voir sur Google 😉

« Choisis un travail que tu aimes (ou plusieurs ;)) et tu n’auras plus à travailler un seul jour de ta vie. » – Confucius.

Et sinon toi, c’est quoi ton vrai métier ?

Laisser un commentaire