L’heure de la renaissance

Marie Guibouin / Blog / / 0 Commentaire / Like this

Je ne sais pas si tu as remarqué mais en ce moment tout va très vite ! Pour toi, ça va peut-être à la même allure que d’habitude, mais pour moi c’est l’accélération +++ !!!

Comme si j’étais en train de faire un grand bond.

Un grand bon, un grand saut je ne sais où !

Comme si une grande transformation était en train d’opérer.

 

Elle opère déjà depuis un moment je pense. C’est juste que là, je commence à en prendre réellement conscience pour de vrai, tu vois.

Je suis dans le train à tout allure direction Nantes mais ce n’est pas tellement de ce train là que je te parle ! Quoi que c’est comparable à la vitesse d’un TGV !!!

Je repense à tous les bonds que j’ai fait sans m’en rendre compte ! On passe souvent notre temps à dire qu’on a pas fait grand chose, qu’on pourrait faire mieux, que si on y avait pensé plus tôt, ça aurait été sûrement plus vite.

Je crois que tout ça c’est n’importe quoi et que tout va au rythme où ça doit aller.
Je pense que tout est parfait même si des fois je râle un peu quand je trouve que les choses avancent trop lentement pour moi.

 

Je suis une femme d’Action. J’aime quand ça va vite !

Même si j’apprends que la lenteur est nécessaire par moment

(mais pas trop longtemps quand même hein !).

  • Quand j’ai quitté mon CDI en 2011, j’étais déterminée, inarrêtable, malgré les obstacles qui se sont mis sur mon chemin. Personne ne pouvait me faire changer d’avis. C’est comme si j’avais le feu en moi, une sorte de conviction inébranlable que les choses se mettraient en place pour atteindre mon objectif :

« Me casser, déménager de Nantes à Lille et retourner sur les bancs de l’école pendant 9 mois ! ».

Et c’est arrivé !

  • Quand je suis devenue chef d’entreprise pour la première fois, en 2012, en tant que coiffeuse-maquilleuse pour la publicité et le cinéma, alors que soi-disant c’était un métier précaire et que ça serait compliqué, « et comment tu vas faire si t’as pas de clients ? », et blablabla …

En passant c’est valable pour toutes les personnes qui ne peuvent compter que sur elle-même pour développer leur activité. C’est sûr que si on part en « drama » au moindre obstacle, on va faire couler le navire avant de l’avoir construit tiens !

C’est vrai que c’était le grand saut dans l’inconnu mais je l’ai fait quand même !

Et c’est arrivé !

 

  • Quand j’ai décidé de faire le Tour de Nantes en 80 jours en montant un projet fou en tant que photographe à multiples facettes avec les idées qui pétillent, alors que je n’étais en aucun cas, « connue » dans ce milieu, là aussi j’ai été inarrêtable.

 

« Elle ne savait pas que c’était impossible alors elle l’a fait »,

comme dirait Mark Twain.

 

Résultat : on m’a donnée Carte Blanche et c’est arrivé !

  • Quand j’ai décidé de renaître à nouveau en quittant le monde de la publicité et du cinéma, et de me transformer en Caméléon de l’image, pour ENFIN assumer toutes mes facettes, ça a été long, périlleux, rempli de doutes et de sentiments de : « suis-je bien légitime ? », « qu’est-ce qu’on va penser de moi si je change encore », « et si on pense que je fais tout et rien de bien »… Presque une année de pas en avant puis en arrière, puis en avant et encore en avant, pour me révéler au grand jour en tant que Caméléon de l’image, symbole d’une approche Unique et Multiple.

Enfin, ça y est ! Me voilà libérée délivrée !!! En fait j’étais surtout libérée de ce combat à l’intérieur de moi-m’aime !

Et pourtant, ce n’est pas la première fois que je le dis, mais à l’heure où je te parle, je me sens de plus en plus à l’étroit quand je me présente en tant que photographe alias « Caméléon de l’image ».

 

Aujourd’hui, je viens de comprendre pourquoi je traine à refaire mes nouvelles cartes de visite. Je suis en train de renaître de mes cendres…

Quand j’ai lancé mon défi 30 jours, une vidéo par jour, le mois dernier, je n’ai pas vraiment mesuré l’impact que cela aurait sur moi et sur le monde. Surtout sur moi en fait ! Ça a été une vraie thérapie de transcender cette peur de la caméra et du regard de l’autre dans mon imperfection la plus totale.

Et puis, le 31 mars 2017, l’élan m’a pris d’écrire ici tous les jours, comme ça, pour voir. J’ai décidé d’arrêter de me retenir et j’ai ressenti ce besoin d’exprimer mon message haut et fort ! (Clin d’œil à ma mentor Lyvia Cairo)

Chaque jour, j’écris sans me demander ce que je vais bien pouvoir dire. Mes doigts dansent tous seuls sur le clavier. Ça vient tout seul, ça coule comme un flot d’informations dans l’océan !

Nous sommes au huitième jour, symbole de l’infini et de tous les possibles. J’aurais pu attendre le neuvième, 9, symbole du renouveau. En même temps, nous sommes le 7 avril 2017, c’est pas mal aussi le 7 non ? (bref, je tourne un peu autour du pot là …)

 

Pourquoi attendre ?  

Je prends conscience que tout ce que je partage, l’énergie que j’insuffle, les transformations qui opèrent chez les gens à mon contact ou par messages interposés, c’est tellement dingue, ça ne peut pas se résumer à une simple histoire « d’image ».

Mon travail ou oserais-je dire ma mission de vie va bien au-delà de la photographie.

 

Alors aujourd’hui, je renais à ma véritable identité.

 

Je m’appelle Marie.

Je suis provocatrice de changement, révélatrice de lumière, droguée au positif, sujette au grain de folie artistique … et plein d’autres choses, que même moi je ne soupçonne sans doute pas encore !  

 

Si ça se trouve pour toi ce n’est pas un scoop du tout, c’est peut-être même une évidence.

Un nombre incalculable de personnes, mes clients, mes lecteurs, mes proches, me parlent de mon énergie. Je ne comprends pas trop bien ce qu’elle a mon énergie mais si elle peut te donner l’élan de créer à ta façon, de vivre la vie que tu as envie de vivre, de changer de regard sur le monde, de révéler la déesse qui est en toi, de transcender tes peurs et passer à l’action alors GO ! On y va !

La suite au prochain épisode !

Et soudain le chemin s’éclaire !

Je t’avais prévenu que les choses bougeraient 😉

Et je crois bien que ce n’est que le début …

Alors si tu as envie de rester connecter à ce qui se trame par ici, inscris-toi à ma newsletter !

__________________________________________________________

P.S. : Si tu es une femme et que tu te sens appelée à révéler la déesse qui est en toi, inscris-toi à cet atelier magique spécialement dédiée aux femmes, que j’ai créé pour toi.

Il reste 2 places pour révéler la déesse qui est toi, le 9 avril à Nantes !

J’ai le cœur en joie à l’idée de voir de belles déesses se révéler et oser ! Clique ici pour t’inscrire !

Laisser un commentaire