Lettre à ma banquière

Marie Guibouin / Blog / / 0 Commentaire / Like this
Version audio ici :

« Chère banquière,

Je vous remercie de m’avoir suivi ces dernières années.

Le jour où je vous ai parlé du Tour de Nantes en 80 jours, à l’aube de l’automne 2015, j’ai compris que je parlais à votre Âme, au-delà de votre statut de « banquière ». Je me souviens à quel point je me sentais tellement portée par le projet que j’ai accaparé 1H30 de votre temps, décalant tout vos rendez-vous après moi. Je vous prie de m’en excuser, même si vous avez déjà oublié ce contre-temps. Sur 1H30, j’ai partagé avec vous toute l’humanité et l’authenticité que je souhaitais incarner à travers ce projet. Sur 1H30, nous avons parlé d’argent … euh … 5 minutes, peut-être 10 à la fin de notre entretien.

Vous m’aviez dit de penser à me payer. J’avais tout prévu. J’avais tout prévu pour les autres, pour que tout se passe bien.

Vous m’aviez dit de prévoir ma rémunération et dans l’élan de la passion, j’ai oublié de me payer.

Lorsqu’au sortir de ce projet magique qui a changé le cours de mon existence, je me suis retrouvée à 2000€ de découvert, vous avez été là. Vous ne m’avez pas jugé. Vous m’avez proposé une solution et j’ai remboursé mon découvert jusqu’au dernier centime, même s’il a fallu plusieurs mois.

Lorsque j’ai fermé ma première entreprise pour créer celle que je m’applique à faire fructifier aujourd’hui, vous avez été là.

Vous avez été là lorsque j’ai eu besoin de 4000€ pour investir dans du nouveau matériel photo pour offrir plus de qualité à mes clients.

Et mardi, au retour de quelques jours de déconnexion technologique, lorsque nous nous sommes rencontrées pour faire le bilan de l’année passée, vous avez su me rappeler avec bienveillance à quel point j’avais évolué. Vous avez su me remémorer tout ce que j’avais traversé pour en arriver là où je suis aujourd’hui. Et même si certains mois sont moins fructueux que d’autres, vous m’avez honorée. Vous avez honoré le travail que je fournis et ma capacité à rebondir. 

Pour tout Cela, pour votre humanité, pour votre bienveillance, je vous dit MERCI.

Je vous envoie toute ma gratitude et vous souhaite bonne route dans votre nouveau cap professionnel.

Artistiquement,

Marie,

Photographe de l’Âme, Révélatrice de Beauté, Éveilleuse des Consciences. »

On critique souvent les banquiers. On dit qu’ils en veulent qu’à notre argent. On dit … on dit … on dit beaucoup de choses je trouve. « Les gens » ont la critique facile lorsque les choses ne vont pas dans leur sens. Désolée de te dire ça si tu fais partie de ces gens-là. Mais si tu es ici en train de me lire, il y a peu de chance que tu fasses partie des personnes qui ne se remettent jamais en question. Peut-être même que parfois tu es dur(e) avec toi-même et que tu te remets un peu trop en question.

Pourtant, sache que tout est parfait. Même si tu traverses des difficultés, même si tu es à découvert à la banque, même si en ce moment tu trouves que « TOUT » est compliqué, sache que derrière l’ombre, il y a toujours la lumière. La lumière ne peut pas exister sans l’ombre et vice-versa. D’ailleurs, en passant, si tu es à découvert à la banque, je te déconseille de faire l’autruche, ce n’est pas comme ça que tu gagneras la confiance de ton/ta banquier(e). Après tu fais ce que tu veux, je dis ça pour toi, parce que je suis déjà passée par là. 

Choisir d’entreprendre n’est pas le chemin le plus facile qui soit. Crois-moi, c’est nettement plus simple d’être salarié, de faire tes heures, te barrer quand t’as fini ta journée et que ton salaire tombe à la fin du mois quoi qu’il arrive. Je précise en passant que je n’ai rien contre le salariat. Je ne pense pas que tout le monde à l’Âme d’entreprendre et c’est ok. Il faut de tout pour faire un monde. Et surtout, le plus important, c’est d’aller vers ce qui t’inspire vraiment. Ton statut importe peu si tu kiffes ce que tu fais.

Le plus important c’est de kiffer et de créer la vie qui ‘inspire !

Et ça, je l’ai réellement compris en 2011, lorsque j’ai décidé de quitter mon job, après trois semaines dans les montagnes à me reconnecter à la Nature. Ce voyage, sans même que j’en ai conscience sur le moment, m’a reconnecté à moi m’aime, à mon Âme, à qui j’étais au plus profond de moi-même.

Depuis septembre 2011, ma vie n’a pas été un long fleuve tranquille … Et pourtant … Pour rien au monde, je ne reviendrais en arrière. Je ne regrette aucun de mes choix. Je ne pense pas que le chemin tout tracé, tout droit, tout aligné existe. Je pense que c’est toi qui crée ton chemin à chaque instant. Et quand un obstacle se met en travers de ton chemin, ça ne veut pas dire que le monde entier est contre toi. Je crois que la Vie est un jeu. Je crois que derrière la Peur, l’Âme agit. La magie est partout en nous et tout autour de nous. Les moments où j’ai reçu les plus beaux cadeaux de la Vie, ont été ceux où j’ai fait mes plus grands sauts dans le vide. Des actions inspirées au-delà de toute logique, simplement parce que je me sentais appelée…

Je n’ai pas d’explications rationnelles à te donner. Ça se vit dans le cœur, dans le corps, dans les tripes en connexion avec ton Âme, ton intuition, appelle Cela comme tu veux.

Tu as toutes les ressources en toi. Il suffit « simplement » d’être à l’écoute. Facile à dire, me rétorqueras-tu peut-être… L’Être humain aime bien se compliquer la Vie.

Alors si tu en marre de te compliquer la vie, je t’invite à rejoindre les participants du stage « DEVIENS QUI TU ES » les 22, 23 et 24 septembre 2017 en Haute-Savoie ou les 27, 28 et 29 octobre 2017 au Canada, dans la province de Québec.

« DEVIENS QUI TU ES » est arrivé comme une évidence. Ce week-end de Reconnexion regroupe tous les outils de transformation que j’utilise pour moi et pour mes clients. Lorsque j’ai commencé mes premiers ateliers, je n’avais pas pleinement conscience de l’impact positif et de la transformation que cela créait dans la vie des gens. Sans doute qu’une partie de moi se battait avec cette histoire de légitimité. Cela m’a pris du temps de me faire confiance et d’agir selon mon intuition à chaque fois que je proposais quelque chose de nouveau ou d’inhabituel. J’ai dû transcender de nombreuses peurs pour prendre conscience que derrière la peur l’Âme agit.

« DEVIENS QUI TU ES » est pour toi si tu sens que tu marches à côté de tes pompes et que tu te sens appelé(e) à créer la vie qui t’inspire. Peut-être que tu as peur, peut-être que tu doutes, peut-être que tu te demandes si ça en vaut la peine. Rassure-toi, c’est légitime d’avoir peur, c’est légitime de douter, c’est légitime de se remettre en question.

« DEVIENS QUI TU ES » est pour toi si tu ressens ce besoin de faire une pause dans la course infernale du quotidien et de revenir à l’Essence-Ciel, à TON Essence …

« DEVIENS QUI TU ES » est pour toi si tu te sens appelé(e) sans trop savoir pourquoi, au-delà de la Logique …

Laisser un commentaire