J’ai rendu les armes

Marie Guibouin / Blog / / 2 Commentaires / 1 like

Ce matin, j’ai rendu les armes … Je me suis réveillée triste et en colère à la fois ou en colère et triste, je ne sais plus très bien.

J’ai médité. J’en avais besoin. Puis j’ai écrit dans mon carnet. J’écris tous les matins.

L’écriture est un outil puissant de compréhension de moi-m’aime et source de nombreux déblocages et de joyeux passages à l’action <3 <3 <3

 

Ce matin, j’ai écrit plus d’une dizaine de pages sans m’arrêter. J’écris rarement autant, comme ça, d’un bloc. J’avais besoin de comprendre, de décortiquer, d’aller fouiller dans les profondeurs.

 

Alors j’ai creusé, j’ai creusé encore et puis encore. Et j’ai fini par trouver. J’avais besoin de comprendre le pourquoi de cette tristesse et de cette colère, en incohérence totale avec la vie que je mène.

J’ai plutôt une belle vie. Je partage ma vie avec un homme merveilleux. Je créé mon propre métier en l’inventant à chaque instant. Je gère mes « horaires » comme je veux. J’ai un toit sur la tête, je mange à ma faim, je suis plutôt joyeuse et optimiste.

 

Qu’est-ce qui cloche alors ?

Et ce matin, le verdict est tombé.

Je dis souvent qu’un jour j’ai décidé d’arrêter de vouloir sauver des gens qui n’avaient pas envie d’être sauvé. C’est vrai. Enfin, c’était vrai en partie. J’avais encore espoir de sauver des membres de ma famille proche.

J’avais encore espoir qu’au bout de 32 ans de combat j’arriverais à les faire communiquer ensemble et à leur faire comprendre que c’est possible d’avancer sur le chemin de la joie !

Ce matin, j’ai versé les dernières larmes de ce cycle que je clôture aujourd’hui. La vie est une succession de décisions, de choix à faire …

J’ai décidé d’avancer sans me sentir coupable d’en laisser certains sur le bord de la route. Je serais toujours là si on me demande de l’aide. Je serais toujours là si l’on a besoin de moi dans un moment difficile et je les aimerais toujours sans conditions. Seulement, aimer ne veut pas dire se sacrifier.

J’enlève juste mon costume de sauveuse des temps modernes qui sauve les meubles alors qu’on ne lui a rien demandé.

En écrivant, j’avoue que j’ai encore une petite flamme d’espoir que ma lumière arrivera à rayonner jusqu’à eux.

 

Parce que je crois toujours au pouvoir de l’être humain.

Parce que je crois toujours qu’il suffit de décider d’aller bien pour faire un premier pas vers la guérison.

Parce que je crois toujours qu’il suffit de faire un pas, puis un deuxième, puis un troisième … pour arriver au but que l’on s’est fixé.

 

Ces derniers temps, j’ai laissé beaucoup de mes priorités de côté. Ça fait plusieurs jours que je n’ai pas écrit pour mon livre alors que c’est important pour moi.

Quand je déroule ma journée idéale, il y a de la peinture et du dessin dedans. Force de constater que je ne prends même pas 1 heure dans ma journée pour cet espace de créativité.

Il y aussi des moments pour me ressourcer en Nature et ralentir, et ces derniers temps, j’ai un peu oublié.

La Vie est belle et fascinante. Être ici sur Terre est un cadeau formidable. Alors ce cadeau, j’ai envie de continuer de le choyer chaque jour de ma vie.

Depuis que j’ai décidé d’écrire ET de partager mon message tous les jours, ma vie a basculé +++. J’ai l’impression de renaitre à chaque instant et on dirait que ça rend mon Âme Joyeuse <3 <3 <3

 

L’écriture m’a libérée ! Je me sens légère, ancrée, rayonnante, lumineuse. Je sens mon cœur qui pétille et mon Âme qui danse !!!

 

Je sais pourquoi j’ai créé la Team de Tous les Possibles et j’ai le cœur en joie d’accueillir les premiers membres, portés par une réelle envie de passer à l’Action pour améliorer leur vie 🙂

Si toi aussi tu as envie de rendre les armes et de penser à toi, c’est possible. Tu as le droit.

Tu as le droit de te choisir en premier et c’est bien loin d’être égoïste.

Je ne te dis pas que c’est facile.

C’est juste que tu as le choix. Tu as toujours le choix. Tout comme tu as le choix de ne pas te laisser écraser lorsqu’on te manque de respect. Tout comme tu as le droit de dire NON à quelqu’un pour te dire un vrai OUI à toi-m’aime.

C’est bien joli de dire qu’il faut respecter les gens, mais respecte-toi d’abord toi-m’aime.

Regarde-toi dans le miroir et vois ta beauté, ta force, ta lumière. Et si tu ne la vois pas/plus, regarde encore plus loin, vois au-delà de ton apparence, vois encore plus loin.

Regarde, c’est juste là.

 

Ta beauté.

Ta Force.

Ta Lumière.

Tout est déjà là.

 

Je ne pensais pas tourner ce pseudo « mélodrame » en propos « philosophique ». Mes mains ne répondent plus de rien quand je me mets à écrire !!!

Si tu penses que quelqu’un a besoin de lire ceci, partage ce message <3 <3 <3

Je t’envoie plein de belles énergies d’amour et de lumière 🙂

Prends soin de toi,

Marie,
Artiste, Conférencière, Eveilleuse de Conscience.

________________________________________________________

P.S. : Pour rejoindre la Team de Tous les Possibles, ça se passe par là !

P.P.S. : les ateliers d’initiation à la photographie intuitive reprennent dès le mois prochain 🙂

P.P.S. : demain j’accompagne 4 femmes à révéler la déesse qui est en elle !!! Ça va être génial !!!

P.P.P.S. : pssstttt… Je t’aime <3 <3 <3

2 Commentaires

  1. Christelle G.  —  21 avril 2017 at 19 h 35 min

    <3 <3 <3

    Une phrase résonne : AIMER NE VEUT PAS DIRE SE SACRIFIER.

    Bravo pour ce pas de géant, pour ce grand OUI pour toi t'aime. Continue d'Être toi !
    P.S. : Psssssst ! Je t'aime !!! 😀

    Répondre
  2. sinkiewicz marc  —  22 avril 2017 at 10 h 55 min

    Bonjour Marie,
    Moi qui est connu une période historique qui ne reviendra pas, celle des années 1950 et la suite,
    celle des « Trente glorieuses » durant laquelle tout nous semblait possible parce que la France vivait le plein emploi et l’essor économique. Il y avait dans l’air ce goût de l’espérance en des jours meilleurs… après la fureur criminelle des guerres (39-45 , guerre d’Indochine et celle d’Algérie), après ces terribles blessures, l’aspiration en un autre monde s’est renforcée. On connait la suite dans laquelle cette aspiration a été dévoyée par une société marchande et mercantile où l’argent domine tout. Et pourtant, depuis quelques années, nous voyons poindre de multiples initiatives par lesquelles le personnel et le collectif s’accompagnent l’un l’autre à la recherche de l’authenticité de notre humanité. La société d’aujourd’hui porte en elle nombre de contraintes mais aussi beaucoup d’espaces du possible. La providence est en chacune et chacun d’entre-nous. Tout le monde n’avancera pas du même pas mais chacun peut avancer à son pas pour créer du mouvement. Ne sommes nous pas nés du mouvement justement ? Alors regardons devant et avançons !

    ,

    Répondre

Laisser un commentaire